Hopeless Life est un jeu de rôle post-apocalyptique basé sur la thématique des zombies, de la mutation et particulièrement de la survie, dans un monde partiellement futuriste.
 
Accueilportail 2S'enregistrerConnexion
Nous sommes en semaine 15 de l'an 2035. Du Lundi 8 Avril au Dimanche 14 Avril.
En début de semaine : NUAGEUX à PLUVIEUX de 14°C à 23°C avec un vent de 34km/h / En fin de semaine : ENSOLEILLÉ de 16°C à 25°C avec un vent de 11km/h.
Partagez | .
 

 Donald Fitzgerald

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Donald Fitzgerald




Inventaire
Inventaire:
Sac à dos :
O.C.:

Message    Lun 11 Juil - 17:16



Thème musical





Donald Fitzgerald


feat. Steve Buscemi

Date de naissance: 8 / 11 / 2005

Origines :Denver. Colorado. U.S.A.

Métier : Avant tout c’merdier j’travaillai dans un atelier de montage chez Smith &Wesson

Particularités :   Ouais j’ai quelques tatouages par-ci par là … y’en a qui pètent … d’autres  qui sont vraiment pouraves. Genre le tatoueur était aussi bourré que moi en les faisant. Mais j’m’en branle, j’les aime bien …


Description Physique



Donny n’est ni un bellâtre, ni un athlète. Du haut de ses cent soixante-dix centimètres et avec ses soixante cinq kilos, il n’a rien d’impressionnant. Sa carnation pâle est plutôt sèche quoiqu’il porte une légère bedaine due aux « rogue dead guy »  régulièrement ingurgitées pendant des années. Bien que très expressif et si original, son visage n’a rien de particulièrement séduisant. Quoi que cela fusse en vérité une simple question de goût. Il porte une longue chevelure châtain clair lui tombant sur les épaules en larges boucles et à laquelle il ne semble pas apporter de soin particulier au delà du simple passage recoiffant de sa main pour tenter de repousser vers l’arrière les mèches rebelles et retombantes sur son front haut. Donald à des yeux bleus plutôt clairs, perpétuellement cernés et quelques peu globuleux qui lui confèrent un regard narquois et goguenard brillant d’une humidité vitreuse.

Sa bouche large et lippue pourrait lui donner des moues batraciennes  s’il n’avait pas cette rangée de chicots irrégulièrement plantés dans sa gueule gouailleuse qui pour le coup ferait plutôt penser au râtelier d’une hyène .  Ce sourire si « particulier » est enchâssé entre une moustache et une barbiche toute éparse qui ne s’étend que difficilement au delà de son menton. Pour ce qui est de  sa voix, elle est étonnement grave et profonde. Ce qui dénote d’autant plus vu son gabarit.  Donny affiche bien souvent une allure désinvolte et peu soigneuse en ne portant que –dans la mesure du possible - des tee-shirts sombres de ses groupes de rock favoris, des jean’s grunges rehaussés d’un ceinturon à boucle d’acier orné d’une tête de mort, ses ‘Doc Marteen’s’ noires aux coques rapées et un perfecto élimé au coudes. Ajoutez à cela quelques colliers et pendentifs sans valeurs  ainsi qu’une paire de « bracelets de force » en cuir et vous aurez le métalleux lambda dans toute sa splendeur …



Description Psychologique



Donald Fitzgerald, ou plutôt " Donny" puisqu'il déteste son prénom, est un homme foncièrement bon et bienveillant avec son prochain. Le seul problème c'est qu'il a une manière bien à lui et fort rogue d'exprimer cette bonté. Il est comme qui dirait assez brute de décoffrage. Quand il a quelques choses à exprimer, il le fait en générale d'une manière très crue et sans prendre de pincette. A ce titre il fleurit ses répliques de vulgarités et de propos grossiers qui n'ont pas pour but de particulièrement blesser ou contrarier ses interlocuteurs, mais plutôt de leur faire comprendre de la manière la plus affirmée et directe qui soit ce qu'il pense. Donny n'est pas un hypocrite, s'il a un problème avec un tiers, il le lui dira sans détours et sans véritable considération pour la bienséance, la politesse ou la diplomatie.

Comme il aime à dire, "On est pas là pour se faire des papouilles sur la peau des couilles"

D'ordinaire, Donny n'est pas fondamentalement agressif même si sa façon de parler peut laisser supposer qu’il cherche la merde. C'est en vérité plus une façade pour grimer sa profonde quête d'équité et de justice. Car s'il y a bien une chose qui fasse sortir Donny de ses gonds, c'est quand les puissants matraquent les faibles pour leurs intérêts égoïstes. Non pas qu'il se positionne en défenseur de la veuve et de l'orphelin, ou bien qu’il réfute toute forme d’autorité. Mais plutôt que sa perception de la justice soit insupportée par les tyrans égocentriques, les petits chefs mâtinés despotes frustrés  et autres brutes abusives en mal de pouvoir sur leur entourage.

Et donc même s’il a une grande gueule, Donny est fort réservé sur ce que fut sa vie avant le début de cet enfer. Les questions trop gênantes sont invariablement éludées par quelques pirouettes d’humour ou de vulgarité pour passer à autre chose. Insister pour le faire parler serait s’exposer à une réplique aussi cinglante qu’un coup de pompe dans les roustons. Indubitablement, Donny use et abuse du cynisme et de l’humour noir comme d’armes défensives.

Mais si l’on parvient à faire abstraction de cette personnalité rustaude et vulgaire, l’on découvre un type avec une main sur le cœur et l’autre sur le colt. Donny n’est pas particulièrement  impulsif mais s’en faire un ennemis, C’est s’exposer à la possibilité qu’il règle ses comptes dès qu’il en aura l’occasion ... en dehors de cela, c’est un type sur qui on peut compter dans les coups durs. Se frotter au danger ne l’effraie pas. Loin d’être téméraire ou de foncer tête baissée dans les emmerdes, il ne laissera jamais un ami véritable dans la panade sans tenter de lui tendre une pogne secourable.

Un autre aspect de sa personnalité est cette faiblesse face à la tentation de se pochtronner, ou se défoncer la tronche à chaque fois qu’il en a l’occasion. Ça va de la simple bière . à la ligne de coke en passant par les champignons, la marijuana et les drogues de synthèse. Tout y passe du moment que ça fracasse. Donny est a ce titre un « bon vivant » qui aime se marrer et deconner – même sur les sujets les plus douteux et épineux-  

Donny aime les armes, toutes les armes certes, mais il a tout de même une large préférence pour les armes à feu dites « de poings » qu’il considère comme plus maniables et adaptées à sa carrure. Il n’en n’est pas non plus rendu à leur donner des petits noms affectueux, mais il leur accorde un soin méticuleux et il les veille comme si elles étaient une part entière de sa propre personne. Donny et son arme entretiennent un rapport privilégié. Aucune chance qu’il vous la prête, ou pire qu’il vous la donne … ça reviendrait pour lui à s’arracher une main.




De l'autre côté du miroir




Avez-vous moins de 18 ans ? arf si seulement … j’ai même plus du double …
Avez-vous rempli et envoyé le formulaire ça va pas tarder c'est fait!
Quelle est votre expérience du Rôle Play ? Ça fait pas mal d’années que j’en fais.
Comment avez-vous eu connaissance de ce forum ? Via Sawen




Revenir en haut Aller en bas
Samantha
Scénariste
avatar



Inventaire
Inventaire:
Sac à dos :
O.C.:

Message    Lun 18 Juil - 10:25



Fiche Validée

Bienvenue sur Hopeless Life ! Votre fiche désormais validée, merci de patienter jusqu'à l'ouverture de votre jeu d'initiation.

Vous commencez votre aventure avec sur vous :

- Couteau papillon ;
- Ration de nourriture ;
- Lampe torche dynamo.

Pour la moindre question, n'hésitez pas à nous contacter.


 
Samantha & Jim
Revenir en haut Aller en bas
 

Donald Fitzgerald

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un, deux, trois. Mickey, Donald et moi ♫
» Le 09 juin... Néron, Louis XIV, Donald et l'horreur absolue
» Hippolyte M. Fitzgerald ► Ryan Gosling
» Donald Reignoux, une voix qui vaut de l'or !
» Daffy Duck et Donald

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hopeless Life :: Codex :: Données biométriques :: Dossiers d'identité validés :: Archives-