Haut de page
Bas de page


Forum JDR post apocalyptique basé sur la thématique des zombies, de la mutation et particulièrement de la survie, dans un monde partiellement futuriste.
 

Pré-apocalypse : Le Monde en 2034
 :: The Game :: Le Livre de Jeu :: Contexte de l'Univers

Jim


Fiche de personnage
Points de RP:
Pré-apocalypse : Le Monde en 2034 Debuba110/0Pré-apocalypse : Le Monde en 2034 Videba10  (0/0)
Etat Mental:
Pré-apocalypse : Le Monde en 2034 Debuba100/0Pré-apocalypse : Le Monde en 2034 Videba10  (0/0)
Informations scénaristiques:
Jim
Maître du Jeu
Mer 11 Sep - 18:21


- Généralité -

La population mondiale a dépassé les huit milliards d’habitants dont les principaux accroissements proviennent des populations Subsahariennes et du Moyen-Orient, l’Europe a connu un flux migratoire progressif vers les nouveaux pays émergeant, son augmentation démographique n’ayant pas bougé. Cette tendance s’est démocratisée par le déclin de l’Occident face aux nouvelles puissances émergentes.

Cette poussée démographique a solidifié l’instabilité au Moyen-Orient et dans le nord de l’Afrique, renforçant le nombre des groupes terroristes, qui semblent se rassembler en une sorte de coalition dans le but de mener une campagne mondiale plus intense de violence. Pourtant, comparé à trente ans auparavant, le nombre des victimes causées par ces groupes ne croissent pas, restant stable. La raison est principalement liée à l’évolution des méthodes employées par les groupes terroristes, qui accèdent à davantage de technologies, au point de s’attaquer désormais aux systèmes informatiques dont dépendent l’ensemble des pays mondiaux, faisant émerger le cyberterrorisme à un point plus important que les actions militarisées. Parallèlement, la faiblesse sociétaire et médiatique de ces pays s'est amoindrie par l'acquisition de moyens affiliés en même temps que des technologies et ressemblent grandement à ce que représentaient les pays occidentaux vingt ans plus tôt.

La Chine est devenue la plus grande puissance économique mondiale, suivie de près par les États-Unis grâce à l’acquisition de leur indépendance énergétique, et l’hégémonie mondiale détenue jusque lors par les USA a pris fin pour instaurer un système plus multipolaire, dont les puissances sont désormais détenues par la Chine, l’Inde, le Brésil, la Russie et l’Afrique du Sud, entrainant dans leur perte de suprématie, ses historiques pays alliés : le Royaume Uni, la France, l’Allemagne et le Japon. Toujours présents pourtant dans leur rôle de pacificateur, les USA jouent un rôle majeur dans les conflits entre la Chine, l’Inde et le Pakistan.

Quant à l’empire Européen, il n’a malheureusement pas réussi à maintenir sa cohésion, dont la situation économique de trente années en arrière a enterré son avenir. Le problème du vieillissement s’est étendu, repoussant d’autant plus l’âge minimal des retraites afin de palier au problème de main d’œuvre croissant que connaissaient les pays émergeants face aux progrès de la médecine, toujours plus efficaces pour repousser l’espérance de vie humaine.

L’ensemble des pays font face à de gros problèmes d’ordre alimentaires (tant de l’ordre de la nourriture que celui de l’eau douce) due au manque très important de viande par un essoufflement pourtant prédit de l'élevage intensif et aux évènements climatiques, ainsi qu'à la pollution, ce qui a poussé les différents États et les acteurs privés à étudier ensemble une solution biogénétique. Le réchauffement climatique et les tendances environnementales des cinquante dernières années ont aggravé les phénomènes, apportant un impact sur la nutrition important, d’autant plus avec la croissance de la population.

La situation la plus catastrophique est cependant l'Afrique, qui a vu sa pauvreté et son sous-développement demeurer et même s'aggraver, au point qu'un véritable chaos d'ampleur inconnue s'est installé, voyant les groupes armés, milices, seigneurs de guerre et autres dictateurs augmenter significativement et mettre en faute les pays riches et la mondialisation qui auraient abandonné l'Afrique dans une sous-implication à l'aide de ses pays, aussi bien en solutions qu'en ressources et matériels. Face à un désespoir sans précédent, les populations du tiers-monde se sont invariablement tournées pleinement et définitivement vers ces chefs locaux et autorités clandestines sans autre alternative durable, menant à l'expulsion parfois meurtrière et violente des associations humanitaires et des présences étrangères, ainsi qu'au démantèlement des gouvernements en présence et surtout démocratiques des différents pays.  

Ainsi l'Afrique (hors Afrique du Sud) s'est coupée du reste du monde dans la propagande de ses nouveaux dirigeants où les populations Africaines s'organiseraient d'elles-même pour construire un nouveau monde sans plus aucune manipulation des criminels étrangers (souvent stigmatisés sous le terme de « blancs »). En toute évidence, cela eut un résultat contraire, dû aux luttes de pouvoir, aux oppositions entre pays et à la fin de tout plan humanitaire qui a laissé le continent à l'abandon. Le Maghreb et l’Égypte ont été progressivement coupés du reste de l'Afrique et ont été entrainés dans une opposition avec l'Afrique Noire, ce qui a renforcé l'union du Maghreb auprès des pays islamiques et ainsi accru l'influence des groupuscules terroristes, tandis que l'Egypte se retranchait dans un isolement quasi-total, ne gardant de lien qu'avec Israël.
Equipement Porté :
N/A
Accessoires Pratiques :
N/A
Contenants Personnels :
N/A

Jim


Fiche de personnage
Points de RP:
Pré-apocalypse : Le Monde en 2034 Debuba110/0Pré-apocalypse : Le Monde en 2034 Videba10  (0/0)
Etat Mental:
Pré-apocalypse : Le Monde en 2034 Debuba100/0Pré-apocalypse : Le Monde en 2034 Videba10  (0/0)
Informations scénaristiques:
Jim
Maître du Jeu
Ven 14 Fév - 2:00
- La situation des États-Unis -

Malgré la perte de leur suprématie, les États-Unis sont restés une référence dans l'évolution mondiale et des acteurs de premier plan dans tous les événements survenus.

Au sein de ses territoires, les traditions et les modes de vie ont en réalité très peu changé, bien que le gouffre entre les différentes catégories sociales, symboliquement les populations les plus démunies et les privilégiées - voyant la classe moyenne très instable se retrouver au centre de cette opposition - a augmenté, ce qui a motivé l'accroissement des manifestations contre ces différences.

La tradition de l'armement, elle, est demeurée intacte et s'est même développée, voyant le nombre de citoyens faisant l'acquisition d'armes augmenter significativement avec la peur du terrorisme et l'amélioration technique et organisationnelle de ces derniers. Cette croissance a également renforcé la dangerosité des organisations mafieuses et des gangs, ce qui a nécessité l'élaboration de nouvelles lois et décisions politiques afin de donner davantage de moyens, d'équipements et de protocoles aux forces policières.

Aujourd'hui, les commissariats sont mieux équipés, mieux protégés et dans les grandes agglomérations, ressemblent davantage à de petites forteresses. Ces décisions ont eu pour effet de générer des conflits plus violents entre criminels et policiers, qui firent sombrer les États dans une ère noire entre l'an 22 et l'an 27, avant que la police n'obtienne des résultats concrets et ne stabilise la situation générale en apportant une sécurité accrue aux citoyens. Le F.B.I fut largement salué pour son implication dans la neutralisation de certains groupuscules violents et le démantèlement d'organisations criminelles.

Néanmoins, paradoxalement, les sectes se sont renforcées et d'autres sont nées, dans des objectifs différents : religion, science, suprématie raciale ou lubies extraterrestres, et même des croyances en de nouvelles divinités. Malgré les opérations policières efficaces menées avant les années 30, peu de ces sectes furent démantelées en comparaison du nombre recensé et celles-ci ont pérennisé jusqu'à aujourd'hui, notamment par le fait que nombre d'entre elles s'avéraient convaincues de leurs idéologies, au contraire d'autres gourous attirés uniquement par l'argent, des sectes qui avaient été majoritaires avant ce nouveau développement.  

Au début de l'an 30, un intérêt médiatique croissant pour ces sectes, jusqu'à une véritable obsession de certains d'entre eux durant plus de deux ans, a mis en avant plusieurs théories qui ont fait scandale. Deux d'entre elles ressortirent du lot et persistèrent pendant des mois : l'une d'elle mettait en avant une théorie du complot selon laquelle des organisations gouvernementales et institutions, dont la C.I.A. et certaines branches de l'armée américaine, seraient en collaboration avec une partie ou une majorité de ces sectes, jusqu'à affirmer la fondation de plusieurs d'entre elles par ces organes. La seconde plaçait l'accroissement du nombre et de l'efficacité des sectes par la manipulation de sectes beaucoup plus importantes et secrètes, demeurées en sommeil depuis plus de trente ans et qui auraient aujourd'hui émergées de leur hibernation dans le but de développer leur influence et leur pouvoir au niveau mondial.

On mit cet intérêt actuel sur le compte d'un « renouveau de la théorie du complot sans doute passager » et en effet, les unes après les autres, ces théories furent débattues, parfois de manière houleuse, critiquées, moquées et finalement oubliées post-mode des médias et des pensées de la population, comme ce fut le cas à chaque fois au cours du dernier siècle. Malgré tout des ouvrages, films et sites internet virent le jour et eurent pour certains un grand succès.

Un homme, Max Brooks, historien et professeur à l'université de Washington, persista en publiant d'autres ouvrages et en poursuivant ce qu'il appelait « la lutte contre les maîtres du monde ». Cette lutte considérée fantaisiste au bout du compte lui valut de nombreuses critiques et en l'an 2032, il fut licencié et interné pour cause d'instabilité mentale, qui révéla ses travaux comme une névrose obsessionnelle qui l'aurait poussé à inventer de toutes pièces la plupart de ses théories. Cet événement fit parler les médias durant l'été de la même année et mis en avant l'idée d'une « mauvaise influence des sectes et de leurs opposants qui entretiennent une propagande de peur comparable à la psychose du terrorisme vingt ans plus tôt ».

Ces événements passèrent et les États-Unis retrouvèrent une certaine paix, laissant les politiciens et médias s'orienter d'avantage vers les événements à l'étranger et les relations des États avec le reste du monde.

Une ère sombre pour l'humanité qui, pourtant, ne prédisait pas la catastrophe apocalyptique qui surviendrait en cette année 2034, où le monde a basculé dans l'horreur absolue.
Equipement Porté :
N/A
Accessoires Pratiques :
N/A
Contenants Personnels :
N/A
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: