Haut de page
Bas de page


Forum JDR post apocalyptique basé sur la thématique des zombies, de la mutation et particulièrement de la survie, dans un monde partiellement futuriste.
 

Nathan Leyol
 :: Memorial :: Hopeless Life : First Season :: Protagonistes

Jim


Fiche de personnage
Points de RP:
Nathan Leyol Debuba110/0Nathan Leyol Videba10  (0/0)
Etat Mental:
Nathan Leyol Debuba100/0Nathan Leyol Videba10  (0/0)
Informations scénaristiques:
Jim
Maître du Jeu
Lun 28 Oct - 10:10
 

Ressuscité



Nathan Leyol


Date de naissance: 27 Juillet 2005


Origines : Français, né dans le Centre-Val de Loire à Orléans.


Métier : Musicien itinérant


Particularités : Nathan a un tatouage symbolisant l’équilibre parfait au niveau du nombril. Ce trait à la fois philosophique et humouristique lui rappelle combien l'équilibre est important et se trouve en lui, tout comme il représente lui-même l'équilibre.


Description Physique

Grand homme mesurant 1 mètre 90 pour un poids de seulement 85 kilos, son corps ne reflète en rien sa personnalité. Manifestement pas sportif, mais ayant un corps athlétique, il connut des successions de longues périodes de jeûne et des phases de grandes orgies alimentaires, pour finalement avoir une physionomie changeante selon le moment, mais toujours dans les normes. Chaussant du 48 en taille européenne, ses chaussures sont assez difficiles à trouver. Cette particularité lui voua des remarques des autres, bien que ce fait n'est pas vraiment lieu d'être remarqué.

Aussi barbu que chevelu, d'un brun perdant de sa brillance depuis ses 20 ans, c'est en corrélation avec son départ de la France qu'il cultive ses atours et son style de musicos-chic, un look extravagant travaillé pour être en adéquation à la musique électro-acoustique qu'il créé. Son teint de peau caucasien et ses yeux verts trahissent son appartenance à des origines européennes. Au plus loin où ses aïeux ont pût être remontés, il descendrait d'une lignée mêlant les Normands de la Scandinavie, avec les Celtes de Bretagne et du croisement d'une descendance Gitane d'Andalousie avec la sédentarité des gens du Centre. En soit, un mélange de diverses origines, qui ont pour conséquence cette volonté de voyage et de partage à travers les cultures et frontières.

Souvent habillé d'un costume délavé et qui fut certainement beau lors d'une époque remontant à quelques années, sa plus grande particularité sur son style reste cette paire de lunette noire, un poil trop kitsch et pourtant en adéquation avec son style décalé. Sa veste aussi terni que son pantalon lui donne une allure distingué et débraillé, un paradoxe de plus à son image. Chaussure de ville pas vraiment faites pour la marche et ceinture usée sur le troisième cran, c'est par ses chemises que le Français itinérant déroge à sa tenue unique. Tantôt blanche couleur lin, elle se fera remplacée le lendemain par un t-shirt jaune pétant, ou en noir aux slogans anarchique.  



Description Psychologique

Décalé mais dans le mouve, Nathan est un artiste qui sait profiter de la vie tout en restant dans l'analytique. Fonceur réfléchi et paradoxalement le contraire, Nathan est un subtil mélange d'équilibre intérieur (bien symbolisé par son tatouage). Ayant déjà voyagé au Tibet lors de son adolescence, il étudia le bouddhisme et en acquit quelques bases comme la paix intérieur et l'étude du soi profond. Mais ce n'est que trop souvent que cette pure philosophie tombe à l'eau quand, entouré de musiciens autour d'un feu de camp, il boive  comme sans-soif pour se révéler comme un fêtard déluré. Grand habitué de fêtes sur les plages et de soirées festives, il découvrit que ses lunettes, en plus de protéger son âme des autres, servait aussi de camouflage contre les lendemains de soirées trop arrosées. Enfin, Nathan possède tout de même une part d'ombre dans cette personnalité luminescente.

En effet, depuis le plus jeune âge, Nathan aime jouer avec les personnes. Même si en général, il ne fait qu'orienter son entourage vers le bonheur, il n'est pas rare qu'il fasse plonger certaines autres personnes dont les agissements ne méritaient pas qu'ils s'en sortent sans dommage. Un souvenir de son passé lui revient souvent en tête, quand il encouragea un ami qui avait fauté lors d'une relation amoureuse, à aller s'excuser auprès des deux familles. Le père de la fille trompé lui avait décoché une droite bien placée qui lui fit perdre un oeil. Bien que Nathan n'attendait pas une correction si dure, il ne regrette en rien. Laissé le non-galant sans bonne leçon aurait été pire pour Nathan. C'est en partie pour ses attentions (bonnes ou mauvaises) que Nathan reste dans un équilibre instable.

****

Arborant un costume abîmé par ses voyages, ainsi qu'une unique paire de lunette noire, son look original qu'il cultive depuis des années lui permet de vivre et voyager sans vraiment se soucier du lendemain. L'air souvent absent ou dans un monde secondaire, il n'est pas rare qu'on lui demande de redescendre sur Terre. Sa disposition à sombrer dans les méandres de ses esprits font de lui un homme réfléchi mais assez lunaire, il n'est pas rare que ses amis le laissent errer dans ses pensées en attendant son émergence souvent tardive. Philosophe aguerrit, vaut mieux ne pas le lancer sur le sujet de la vie, bien qu'il adore passer ses soirées à boire, il ne pourrait s’empêcher de divaguer sur le but de chacun sur terre. Sur de lui dans ses propos, il sait quand les autres ne le comprennent pas et se remet en question en respectant chacun des points de vues, même s'il les trouve absurdes.



Histoire du Personnage

Nathan est né en France, dans la ville de Bourges qui se trouve en Centre-Val de Marne. Fils de Stéphane Leyol, un responsable de magasin dans la grande distribution, et de Coraline Leyol, éducatrice spécialisée pour enfant en situation d'handicap, c'est dans l'amour, la connaissance et le partage que l'enfant grandit. Déjà tout petit, son père lui enseigne les valeurs les plus primordiales dans la vie. Regrettant lui-même de ne pas avoir vécu comme devrait le faire tout homme, il rompit avec le milieu commercial pour se tourner vers le voyage et l'enrichissement culturel. Tout d'abord voyageant en famille dans quelques coins de la France, la Normandie avec le Mont-Saint-Michel, la Bretagne avec sa ville corsaire de Saint-Malo, le Nord avec ses grandes braderies à Lille, la Tour Eiffel de Paris, les maisons Alsaciennes, bref, après avoir fait toutes les merveilles de chacune des régions de la France, la famille s'orienta vers les voyages du continent européen.

D'ouest en est, la famille au complet atteint jusqu'à la Grèce lorsque la mère de famille s'en doit retourner en France pour continuer son travail auprès des personnes en situations difficile, mais aussi pour retrouver sa sœur. La tante de Nathan souffre d'une maladie jamais décelée. Le père acceptant que sa femme s'en aille pour mieux le laisser lui et son flis continuer le tour du monde, ils terminèrent ensemble l'Europe pour enfin retourner en France où Nathan se fit intégrer à une école privée. Ne tissant que très peu de liens, c'est à l'âge de douze ans qu'il réclame à quitter l'école pour mieux étudier à sa façon, n'importe sauf entre quatre murs. Nathan continua son apprentissage à distance et compléta ses connaissances en fréquentant les bibliothèques de la région. Découvrant le monde à sa sauce, il apprit beaucoup sur le monde qui l’entourait. Lisant des bouquins sur la mécanique automobile, ou des livres de recettes, le jeune garçon emmagasinait le plus de choses possibles, mais ce qui le passionne par-dessus tout reste la géographie et toutes les cultures du monde.

Rentrant dans sa seizième année, il perdit son père et avec l'accord de sa mère, s'émancipa pour mieux voyager. N'ayant comme racine plus que sa mère et sa tante, il s'engagea à rentrer tous les trois mois pour les revoir. C'est lors de cette période qu'il partit pour l'Asie. Commençant par le Japon, il s'orienta ensuite vers la Chine, et le Tibet. C'est au Népal qu'il séjourna durant six ans, désireux de mieux connaitre du bouddhisme et de l'art de la méditation. Découvrant le pouvoir de son soi-intérieur, il prolonge ses études et sa philosophie. Après avoir découvert les bases et les connaitre en matière de spiritisme, Nathan s'en alla pour terminer son voyage asiatique. C'est dans l'âge de ses vingt-cinq ans qu'il mit pied sur le continent américain.

Commençant par la côte Est, c'est une autre culture qu'il découvrit et de nouvelles passions vinrent s'ajouter à celle de la méditation et des jeux de réflexions. Que ce soit les fêtes et le surf en Floride, où les notions de Bourse qui se jouaient à New-York, ce qu'il préféra était la facilité de nouer des liens d'amitiés avec de parfait inconnu. Usant de sa guitare dont il joue pour le plaisir, mais aussi par soucis professionnel, il se trouva un groupe d'amis avec lequel jouer de la musique et enregistrer quelques morceaux qui ne connurent de succès que la satisfaction de ses auteurs.

Berçant dans le pop-rock electro-acoustique, Nathan devient musicien itinérant pour gagner sa croûte tout en continuant à jouer de la planche sur les vagues de la côte Est. Une fois le côté Atlantique terminé, c'est le Pacifique qui lui tendit les bras. Voyageant d'état en état en temps records, il arriva rapidement au Texas où à cause de certaine circonstance du se résigner à y rester. Nathan n'écoutait que très peu les informations, à rien ne servait d'écouter une télévision quand on pouvait collecter les infos dans la rue.

"... l'oreille, je vous le jure ! Je l'ai vu, les images tournent sur le web !"

C'était les paroles d'une femme paniquée qui parlait au téléphone dans la rue. Nathan se retourna sur son passage, cette femme semblait affolée et ne savait que trop où aller puisqu'elle tournait en rond. Continuant sa route pour rejoindre un groupe de musiciens dans un bar, Nathan se fit bousculer par un homme d'une quarantaine d'années, dans un costard bien plus classe et propre qu'il ne portait aujourd'hui. Ne s'étonnant pas de l'impolitesse américaine qu'il avait découvert notamment dans les rues bondées de Wall Street, le jeune français continua jusqu'à une barricade ede la police. Le bar se trouvait plus loin, Nathan s'approcha pour savoir s'il pouvait passer.

"Désolé monsieur, le pays est en quarantaine, nous avons reçu l'ordre de bloquer les routes et de vous inviter à rentrer chez vous."

"Encore un risque d'attentat ?"

"Ceci n'est pas impossible mais ne nous disposons pas d'information pouvant être communiquée, juste qu'être chez soi et le plus sur, rentrez chez vous monsieur, nous n'aimerions pas user de la force."

Nathan accepta d'abdiquer et d'obéir au conseil des forces de l'ordre, mais une chose devait avoir lieu, ces derniers temps les américains redoutaient beaucoup les menaces terroristes. Rentrant dans l’hôtel qu'il utilisait pour cette étape du Texas, Nathan alla se coucher sur le lit et alluma la radio.

"...ment traumatisant. termina une voix de femme.

Merci beaucoup Madame pour votre témoignage, nous vous souhaitons bon courage pour la suite des événements qui vous touche. Maintenant, nous allons nous tourner vers un auditeur qui nous appelle pour nous faire savoir de l'état en Iowa.

Oui bonjour !

Bonjour, veuillez-vous présenter monsieur à nos auditeurs.

Oui, bonjour, oui, je suis Jonas Field, j'ai de la famille qui habite l'Iowa, une ville qui se nomme Creston.

Très bien Jonas, donc qu'elles en sont les nouvelles ?

C'est ce qui me pousse à vous appeler justement, ils 'mont dit que l'armée s’apprêtait à descendre ou je ne sais quoi, et le téléphone à été coupé, j'ai rappelé mais sans résultat, c'est pour ça que j'appelle je voudrais savoir si d'autres habitants du Texas ont pu avoir des nouvelles de leurs proches ces dernières heures. Mon appel a été coupée ce matin aux alentours de dix heures.

Merci Jonas, nous allons donc passer votre annonce encore une fois sur nos ondes et attendre que quelqu'un se manifeste, nous vous mettrons alors en contacte, merci beaucoup pour votre appelle !

Maintenant, trois minutes de plaisir auditif avec le dernier morceau du groupe "Wyne in the Wind" !

Une musique se fait entendre, Nathan connait ce groupe qui produit de la bonne musique mais dont les chanteurs sont de piètres copies de plus grands groupes connus. La musique commence à prendre un bon tempo quand soudain la radio coupa nette. Nathan se redressa et joua avec le bouton de fréquence mais n'obtient aucun résultat. Coupant la radio, il alla chercher sa guitare et commença à chercher des accords.

Celà lui pris quelques heures quand son attention fut attiré par quelques cris au-dehors. Ouvrant la fenêtre de sa chambre qui se trouvait au troisième étage, il entendit mieux des cris en provenances de l'autre côté de l'établissement. Prenant sa veste pour mieux se couvrir pour voir ce qu'il se passait, il fut rejoins dans les couloirs par un autre homme qui avait une chambre plus loin. Lui aussi semblait débarquer sans comprendre ce qu'étaient ces cris. Prenant le même escalier pour gagner l'entrée, les deux hommes furent stoppés net dans leurs descentes par une ruée de cinq-six personnes qui débouchaient d'en bas pour remonter.

Ces gens hurlaient et n’hésitaient pas à pousser Nathan et son voisin de chambre pour mieux passer. L'autre perdit équilibre et tomba de quelques marches. Il se retrouva face à un autre groupe de personnes, mais encore plus étranges que les fuyards qui venaient de les pousser. Nathan commença à se redresser et descendre pour les marches pour le rejoindre quand il vit deux des nouveaux arrivants sauter sur l'homme pour lui mordre joue et bras. Nathan ouvrit de grands yeux et remonta en vitesse les marches pour regagner sa chambre alors que d'autres personnes prenaient sa suite. Claquant la porte et prenant sa guitare, il alla se caler prés de la fenêtre. Passer par là lui romprait les os. Inspirant à fond, il entra dans une phase de calme intérieur. La porte subis un coup, puis un autre. Nathan hurla de dégager, mais la pression sur la porte s'accentua. Les gonds cédèrent et Nathan se retrouva seul face à quatre arrivants qui tendirent mains vers lui.

Donnant un coup de guitare qui se fracassa contre le premier venu, les autres l'attrapèrent et commencèrent à le mordre de part en part, il ressentit une intense brûlure, puis... le néant.



Equipement de Départ


- Fronde Fox Power Guard
- Tente tunnel
- Bouteille d'alcool

Equipement Porté :
N/A
Accessoires Pratiques :
N/A
Contenants Personnels :
N/A
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: