Haut de page
Bas de page



 

Adam West
 :: Offside :: Les Protagonistes

Jim


Fiche de personnage
Points de RP:
Adam West Debuba110/0Adam West Videba10  (0/0)
Etat Mental:
Adam West Debuba100/0Adam West Videba10  (0/0)
Informations scénaristiques:
Jim
Maître du Jeu
Jeu 27 Fév - 9:46
Fiche d'identité

Prénom(s) : Adam

Nom : West

Né(e) le : 17/02/1992

À : Spur (Texas)

Métier : Ex-boucher dans un abattoir.

Particularité(s) : Il a une boucle d'oreille en forme de bille à l'oreille gauche et trois bagues épaisses à la main droite de moindre facture, l'une dessinant une tête maya, l'autre une pierre à motifs et la dernière une tête de mort.
Eve, Eve, mon Eve, arme trancheuse et défonceuse, tu es ma reine, la source de ma folie et je me délecte de tes formes. Toi et moi on va faire de grandes choses ma belle, je te le promets, tu vas encastrer des putains de petites burnes et faire gémir des bonnes soeurs à quatre pattes, amen.
Description physique
Adam est un homme, ou plutôt un texan, assez typique avec une apparence de baroudeur-voyou pleinement assumée. Grand d'un mètre quatre vingt seize, c'est un garçon qui a eu le mérite de grandir au sein d'une ferme très modeste, élevé à la dur en dernier d'une fratrie de six frères, tous plus bagarreurs les uns que les autres. Grâce à cet "avantage de naissance", il possède une bonne musculature et une robustesse physique qui n'a pas à envier à d'autres malgré ses quarante-deux années, sa condition physique demeurée solide en dépit du temps et du harassant travail à l'usine.

Ses cheveux, toujours très courts, sont bruns et il est partiellement dégarni vers l'avant, chose qui si elle complexe certains hommes, ne le dérange pas et au final cela joue en sa faveur, ajoutant à son style biker une pincée de charme. Ses sourcils étirés et féroces font ton sur ton avec des traits sévères qui marquent son visage autour d'yeux bleus clairs perçants et d'un nez fort qui ne souffre d'aucune malformation ni bosse laide, sans être proprement séduisant non plus. On lui octroie aisément un magnifique sourire pour quelqu'un d'aussi brute, relevé par ses yeux clairs, ce qui a tendance à perturber la gente féminine qui lui attribue pourtant généralement le titre du "Macho de service".

Sa voix est grave et ses manières très sûres de lui, bien qu'il ne soit pas proprement arrogant, il a de la prétention et plus important, est persuadé d'en être à la hauteur, ce qui se voit dans son attitude, malgré qu'il se taquine volontiers lui-même sur ses nombreux défauts. Ça lui donne une parallèle et étrange modestie. Le charisme a toujours été une donnée assez présente chez lui, ayant une voix qui porte et des mots qui tranchent dans le vif, il n'est pas le genre de type que l'on ignore, dans le bon ou le mauvais sens. Il est également réputé dans son patelin pour avoir un équipement masculin de compétition, un peu trop même pour certaines conquêtes, ce qui lui donne davantage le rôle du "partenaire d'un soir", statut qui lui sied parfaitement car il n'a pas connu de relation suivie et son caractère bourru n'a pas vraiment incité ses partenaires à le vouloir, exceptées les plus amoureuses ou les plus masochistes.

Enfin, sa manière de s'habiller est aussi typique que le reste : c'est un amoureux du chapeau de cow-boy et quand il ne se revêt pas d'un ensemble digne d'un vrai biker américain, ce qu'il est, il s'offre le luxe d'une veste en vrai cuir, qu'il accompagne d'une chemise ou d'un tee-shirt, de préférence sans manches et d'un traditionnel jean. Aux pieds on ne verra jamais ô grand jamais de baskets, de sandales ou de tongs - sauf peut-être des chaussons pour son confort de maison. Qu'il neige ou qu'il pleuve, par temps de froid nuageux ou de grand soleil d'été, il n'admet et n'adhère qu'aux bottes de cow-boy, de buffle ou de bison de préférence, parfois même avec la petite roulette clinquante à l'arrière qui va bien.
Description psychologique
Psychologiquement, Adam est de premier abord une brute et pour ainsi dire un connard qui semble n'en avoir rien à foutre de rien ni de personne si ce n'est se faire plaisir au détriment des autres, n'ayant aucun scrupule à briser le coeur des femmes qui pourtant adorent son coté mauvais garçon. Un premier abord qui n'est pas tout à fait vrai. Dernier d'une famille de six frères, son père, seul parent, pauvre et ne tenant qu'une petite ferme difficile à faire tourner, il n'a pas eu la joie de passer des années sur les bancs de l'école, n'y ayant fait qu'un court séjour avant de passer ses journées à trimer dans les champs et auprès des bêtes pour participer à l'effort de survie de sa famille. Compte tenu que ses frères ont fait d'une tradition de se battre entre eux dix fois par jour et de se faire malmener par celui au dessus tout en malmenant celui en dessous dans l'ordre des naissances, dans les deux cas abusivement, et sachant qu'Adam ne pouvait compter sur une autre naissance après lui, en faisant la cible idéale des plus grands en la présence quasi-inexistante de son père trop occupé avec ses problèmes, on comprend que son enfance ne fut pas une partie de plaisir.

On peut dire que parmi sa propre famille qui n'avait pas de temps ou de considération pour la faiblesse et les pleurs, il dût apprendre très tôt à survivre. Ce dans l'unique but de ne pas se faire bouffer, qu'il s'agisse du vol de son assiette pendant les repas, de se faire enfermer dans le placard toute une journée, d'être mis la tête sous l'eau jusqu'à l'étouffement pour le plaisir sadique de ses aînés ou encore de finir la journée couvert de bleus en plus d'une côte fêlée et d'un poignet foulé à l'occasion. Ce qui pouvait être qualifié de largement traumatisant est pourtant ce qui le forgea et en fit un homme fort et solide comme un roc, n'ayant pas peur de prendre des coups dans tous les sens du terme, il considère souvent les autres hommes comme des pédales ne connaissant rien à la misère ni à la douleur, trop peureux de se battre là où lui et ses frères avaient pris pour habitude dès l'adolescence jusqu'à bien plus tard à se battre en groupe avec quiconque leur passait sous la main, provoquant un bordel monstre dans différents bars et boites de nuit principalement.

En tant que texan et malgré qu'il soit plus mesuré que beaucoup d'autres concitoyens, il s'avère avoir des tendances racistes et n'hésite pas à relever de façon insistante même blessante les traits ethniques des autres, qu'ils soient noirs, asiatiques, hindous ou encore mexicains. Globalement, tout individu qui n'est pas texan appartient assurément à une autre espèce, pourtant ce grand gaillard est ce que l'on pourrait considérer aussi étrange que ce soit comme un "bon raciste", car il n'aspire pas à tabasser ou maudire qui que ce soit, à cause d'origines en tout cas, privilégiant la vanne et la taquinerie à outrance, voire la déconsidération comme il en a pour beaucoup de monde et beaucoup de choses en fait. Particulièrement audacieux, il n'a peur de rien et ne craint pas le risque, ce qui le rend parfois totalement inconscient, complètement fou ou tout simplement déphasé, pouvant faire preuve d'une violence inouïe. Extraordinairement gourmand, c'est un féru de chocolats en tout genre - même le noir, bonbons, gâteaux, glaces et autres sucreries, même lot pour les hamburgers, pizzas et les quartiers de viande cuits dans leur graisse, fruits et autres cocktails, grignotant dès qu'il en a l'occasion. De quoi s'étonner qu'il ne soit pas énorme tant il s'empiffre. Un avantage qu'il doit à sa morphologie comme à ses exercices physiques quotidiens sans besoin de pratiquer un sport spécifique.

Derrière cette avalanche de défauts et d'abus, Adam est un type qui vit la vie au jour le jour et n'a pas la moindre rancune, pouvant se "fracasser" avec une connaissance et boire une bière avec cinq minutes après, ce qui accroît son coté déjanté-inconscient-imprévisible. Il n'a  jamais eu peur de devoir survivre ou de finir sous un pont. Il sait que la vie est courte, qu'il faut en profiter à fond et ne perd pas de temps avec les détails inutiles et les ouins-ouins en tout genre, si quelque chose arrive, c'est que cela devait arriver et il faut faire avec. Coté dames, il s'avère tout aussi gourmand mais surtout apprécie les femmes telles quelles sont : pour la quasi-totalité superbes, qu'elles soient minces ou rondes, brunes ou blondes. Homme ou femme, il ne trouve rien à redire à en coller une bien sentie si elle est méritée - ou non, et s'il doit agir pour sa survie, il ne fait aucune distinction. Sa persévérance et son amour de la gente féminine finissent cependant fatalement par attirer le sexe opposé.

Enfin, tous les coups fourrés et les moments difficiles n'ont jamais altéré l'amour inconditionnel qui a prôné au sein de sa famille, à leur manière brutale et parfois dérangée, Adam a toujours adoré ses frères et respecté l'autorité stricte de son père, chose que tous lui rendaient volontiers. L'infarctus de son paternel à sa vingtaine et la perte dramatique de ses frères à sa trentaine ont laissé Adam seul au monde, meurtri et renforcé le lien qu'il conserve avec eux par delà la mort. Vagabond solitaire bien avant l'apocalypse, ayant parcouru les routes sur sa précieuse Harley Davidson sans savoir de quoi serait fait demain, il est devenu un homme d'un certain âge avec de l'énergie encore plein la malle et un incorruptible espoir bien à lui, qui s'il ne savait pas quoi faire de sa vie jusque là, a vu l'apocalypse comme une révélation qui lui a permis de trouver ce pour quoi il était véritablement fait : exploser du mange-merde, sa façon de qualifier les morts-vivants. Sans attache, sans peur et sans limite, celui qui porte bien mal son prénom pourrait se conduire lui-même à sa perte, à moins que l'avenir hasardeux ne lui permette au contraire d'illuminer la scène apocalyptique comme un artiste de l'hémoglobine, puisqu'il voit sa pratique perverse et sanglante comme un art.

Autant dire qu'il adore les armes, pratiquement toutes les armes, du flingue au fusil d'assaut en passant par le fusil à pompe, la machette, la batte de Baseball ou encore le Merlin. Plus c'est gros, bruyant et violent, mieux c'est et il a la manie de leur attribuer des petits noms féminins. Son fantasme d'ailleurs est de se faire un trip avec une combinaison de protection, un masque de soudeur, une tronçonneuse dans chaque main et un paquet de rôdeurs à mettre en pièces. Précis et follement délirant comme fantasme.

Fan de l'ex-star Chuck Norris, il est incollable sur la vieille série Texas Ranger et se sert au quotidien de citations des Chuck Norris facts pour justifier ses actes trop audacieux. Il se fait surnommer "Son of Chuck", fils spirituel de son idole. C'est aussi un adepte de rock avec une admiration particulière pour AC/DC, qu'il adorait écouter en maniant le matador et le hachoir, le faisant paraître un peu plus cinglé qu'il ne l'est.

Rien ne correspond mieux au personnage que le célèbre Highway to Hell du même groupe, dont les paroles résument parfaitement le personnage et son état d'esprit au quotidien, aujourd'hui en pleine apocalypse plus que jamais.
À-propos

Feat : Woody Harrelson
Type : Ressuscité


Spécial : anciennement un Personnage-joueur.

Equipement Porté :
N/A
Accessoires Pratiques :
N/A
Contenants Personnels :
N/A
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: