Haut de page
Bas de page



 

Duncan Waltz
 :: The Game :: Les Personnages

Duncan Waltz


Fiche de personnage
Points de RP:
 Duncan Waltz Debuba1190/2000 Duncan Waltz Videba10  (90/2000)
Etat Mental:
 Duncan Waltz Debuba1025/100 Duncan Waltz Videba10  (25/100)
Informations scénaristiques:
Duncan Waltz

Jeu 27 Fév - 18:48
Fiche d'identité

Prénom(s) : Duncan

Nom : Waltz

Né(e) le : 23 Octobre 2000

À : Phoenix (Arizona).

Métier passé : Criminel.

Particularité(s) : Une longue cicatrice barre son oeil droit (resté intact), d'autres cicatrices petites et en grand nombre couvrent son torse et son avant-bras droit porte les cicatrices d'une morsure animale. Un ange tatoué recouvre l'omoplate droite jusqu'au bas du dos.
À-propos


Thème musical :



Feat : Christian Kane
Type : Survivant
Description physique
Grand d'un mètre quatre vingt huit pour quatre vingt dix kilos, Duncan est un homme robuste au corps renforcé par des années de coups et d'efforts. Pourvu d'une longue chevelure châtain foncé presque brune et d'aspect lisse, lui tombant sous les épaules, il se distingue par des yeux gris au fond bleuté très particuliers, donnant à son regard féroce une force d'attraction.

Son visage aborde des traits solides parfaitement proportionnés, ayant reçu la grâce de la nature qui lui a offert un physique très séduisant, avec un air de musicien-biker sûr de lui et imperturbable que rien ne gêne, sa mâchoire carrée sans excès amplifiant l'effet charmeur de son sourire en coin. Il ne montre jamais ses dents restées blanches malgré sa relation approximative avec les dentistes, ce qu'il doit à sa mère et il porte très bien la barbichette très distincte parmi une pilosité faible mais négligée, à la fois entretenue et mal rasé, ce qui lui vient parallèlement de son père.

Les spécificités de sa musculature sont ses bras et ses pectoraux qui s'avèrent plus volumineux et facilement très fournis en comparaison du reste, ce qui en fait moins un bodybuildeur taillé pour l'esthétisme qu'un adepte de la masse et de la force pure et dur, son corps pratiquement imberbe naturellement est couvert de diverses cicatrices et le tout en fait un genre de bad boy. Son fessier est ferme et costaud, ses cuisses et ses mollets sont nativement épais et athlétiques, ce qui enfant rendait la quête de pantalons parfois très compliquée. Bien qu'il ne possède pas d'abdominaux façon "tablettes de chocolat", une couche de chair les recouvrant, il n'a pas de rondeurs pour autant. Son cou de taureau complète sa panoplie du bûcheron sexy qui ravit principalement sa femme.

Sa voix est grave et toujours très ferme, le ton un peu sauvage et sa démarche posée tout en étant très confiante galvanise son charisme naturel. Le menton relevé et sa manière d'analyser fixement ses interlocuteurs, comme s'il voulait les dominer au regard et les mettre à nue, en fond un vrai coq se sentant très viril et qui n'a pas peur de la rivalité. Vestimentairement parlant, il n'aime pas trop l’extravagant : chemise ou tee-shirt mono-couleur, veste en cuir avec col à fourrure au mieux, jeans simples et généralement classiques, sobres et plaisants. Il ne supporte pas les chaussures de ville, préférant les bottes texanes ou à l'occasion des baskets confortables sobres. Sa plus grosse folie à ce niveau concerne les ceintures, en portant toujours une, il apprécie celles dotées d'une boucle sculptée.
Description psychologique
Duncan est ce que l'on pourrait appeler un homme à double-tranchant. Ancien policier arrêté et mit en prison durant une période de sa vie, il a toujours baigné dans un environnement de virilité et de franc parler, adepte de l'ordre et de la discipline, il préfère le contrôle des choses et les méthodes strictes et sévères, sans fioritures, aux méthodes des psychologues et autres socio-naïfs qu'il considère totalement incompétents. Les excès de manières ? Très peu pour lui, il va droit et au bout des choses. Ce qu'il vécu à l'enfance et l'adolescence en firent un jeune homme trop mâture, trop vite et extrêmement fataliste, dénué de compassion et d'espoirs en l'avenir.

On peut dire qu'il ne fait pas dans la dentelle et n'aspire à aucun compromis : pour lui, il n'y a pas de place pour le risque et il préfère davantage éradiquer purement et simplement ses incertitudes et les menaces que de tenter le diable, et autant dire que pour lui le diable a toutes les formes. Son manque d'empathie et de rêverie lui attribuent l'avantage d'être très observateur, méfiant et difficile à manipuler, mais il peut être en contrepartie trop radical, voir excessif dans sa manière de traiter les choses. Détecté sociopathe trop tard car d'une nature très manipulateur, il est capable de feinter - paradoxalement à son manque d'empathie - la mentalité adéquate pour tromper mais ne s'en sert pas tellement. Ses déboires qui le conduisirent à la prison lui retirèrent toute aspiration justicière et il devint parfaitement antipathique, considérant avoir été sacrifié par le système, il ne continua plus que pour ses propres aspirations en devenant un criminel.

Bien que très individualiste, opportuniste et arriviste, de ce fait éloigné de toute forme de charité en agissant que par intérêt, il entretient une relation fusionnelle avec son épouse dont il est éperdument - mais réalistement - amoureux, réciproquement, qu'il considère comme la moitié de lui-même et avec qui il partage tous ses vices et ses activités de hors-la-loi. Leurs personnalités similaires, leurs pensées unies et le très fort désir mutuel ont permis à ce couple atypique de trouver une entente constante et le bonheur ensemble à tous les niveaux. Son credo partagé par sa belle : ils n'ont ni ne méritent rien à l'instar de tout autre, ce qu'ils veulent, ils le prennent, par la force si nécessaire et la vie doit être vécue comme elle vient, sans retenue ni compromis.

Doués d'une fusion aussi bien de leurs idéologies que de leurs passions, leurs envies et leurs plaisirs, il est aussi fidèle qu'attentionné, à sa façon et en dépit de ses habitudes machistes et de dominateur qu'Eileen est la seule à maîtriser pour savoir en user à son bénéfice. Sexuellement parlant, il se laisse tenter à toutes sortes de plaisirs, bien que réfractaire aux accessoires, Eileen et lui ont conclu un marché pimentant leurs expériences en la matière : car tous deux aspirent à la séduction et au partage, ils apprécient les plaisirs à trois mais Duncan, dans sa forte masculinité et hétérosexualité incorruptible, a imposé d'exclure toute forme de rapprochement avec d'autres hommes aussi bien pour lui que sa compagne et en échange, bien qu'il soit dominateur en tant que mâle dans leurs rapports à deux, il a accepté qu'Eileen décide de ce qu'il peut ou ne peut pas faire lors de leurs expériences avec une autre femme, dominante sur cet aspect et ces moments.

En tant que survivant, il croit dur comme fer en la nécessité de survivre coûte que coûte, sans place pour la morale. Axé de ce fait sur les intérêts de Duncan & Eileen, il n'hésite pas à tomber dans le banditisme et se moque du passé et de l'innocence des autres survivants. Au sein d'un groupe, il sait trouver sa place et être efficace, oeuvrer pour améliorer et préserver son campement et ses membres, mais n'allons pas croire qu'il le fait par conviction : le groupe est un pilier de la survie et s'il n'aura aucun mal à faire au mieux en ce sens, il ne prendrait aucun risque - sauf raisonnable et contrôlé - pour aucun des autres membres du camp.

Qui plus est, Duncan est un homme très orgueilleux qui croit en ce qu'il sait faire et en ses décisions, n'appréciant ni le manque de respect, ni la contestation ou la remise en question de ses actes ou en général de tout ce qu'il est. Pour survivre, il n'a aucun scrupule à voler et tuer, les bandits comme les autres mais ce n'est pas un sociopathe pur et dur : il n'est pas gratuit et rejette tout forme de sadisme. S'il doit tuer pour des ressources, pour protéger son camp, son groupe ou pour se défendre lui-même, sa femme et sa fierté, il le fera sans sourciller et sans traîner, d'une balle franche et nette, mais s'il n'a pas de raison liée à son intégrité ou sa survie, il n'y trouvera aucun besoin ou envie. Le nihilisme est en réalité sa bête noire et il veut avoir la main mise et sans accroc sur son devenir, il aime avoir le contrôle et ne prend aucun risque, l'a t-on déjà dit ? En tant que déviant, il en résulte un individu très nuancé.
Equipement Porté :
Capacité : 5/6
AK-101 30C 5.56
SMB-EGC
Dague de chasse
Jumelles V.N.
Talkie-Walkie
Tabac
Accessoires Pratiques :
1er Munitions 3/3 : 9m
Tête : -
Torse : Gilet pare-balles
Bras : -
Flancs : -
Taille : -
Jambes : Holster
Glock 18 17C 9m
SMA-T.T.
Clés : Blucamp Ford 2/2
N/A : -
Contenants Personnels :
Dos 18/30
Grand sac
Ruger M44 4C .44 (12)
Grappin (6)
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: