Haut de page
Bas de page



 

Carl Aiden Wilson
 :: The Game :: Les Personnages

Carl A. Wilson


Fiche de personnage
Points de RP:
 Carl Aiden Wilson Debuba110/2000 Carl Aiden Wilson Videba10  (0/2000)
Etat Mental:
 Carl Aiden Wilson Debuba10100/100 Carl Aiden Wilson Videba10  (100/100)
Informations scénaristiques:
Carl A. Wilson

Ven 28 Fév - 11:27
Fiche d'identité

Prénom(s) : Carl Aiden

Nom : Wilson

Né(e) le : 11 Novembre 2007.

À : Denver, Colorado.

Métier passé : Ouvrier du Bâtiment.

Particularité(s) : La seule particularité de Carl est une tâche de naissance très noire à la cheville droite ressemblant étrangement au continent australien.
À-propos


Thème musical :



Feat : Liam Hemsworth
Type : Ressuscité
Description physique
Grand d'un mètre quatre vingt neuf pour quatre vingt deux kilos en moyenne, Carl a un physique sans doute très plaisant pour la gente féminine, mais assez banal dans l'ensemble. Né blond, sa chevelure est devenue très sombre avec les années, abordant un noir prononcé aujourd'hui, que seul le soleil éclairci suffisamment pour en dissimuler l'excès de couleur. Son visage très ovale plus jeune s'est arrondi à l'âge adulte et s'il a longtemps prit soin de se raser, ses deux années de prison lui ont apprises à porter la barbe qui lui offre un certain charisme, le fait sembler plus vieux que son âge et surtout donne une impression générale plus affirmée, ses expressions de visage plus endurcies.

Il a toujours été mince, si bien qu'avant d'expérimenter la rue et de s'endurcir par la musculation, il subissait quotidiennement les moqueries de son entourage à cause de son corps de crevette dont on voyait les os, ce qui a bien heureusement changé grâce au sport et sa musculature est honorable sans être excessive. Il a naturellement des abdominaux et des pectoraux dessinés qui ont tendance à attirer la jalousie, mais pas de quoi le flanquer de "tablettes de chocolats" ou faire des grands yeux. Ne lui demandez pas non plus de faire ressortir toutes les veines des adorateurs de la gonflette, c'est peine perdue.

Pourtant, lui-même n'a jamais vraiment prit conscience de ses atouts d'homme adulte, marqué par la dévalorisation durant sa jeunesse de vilain petit canard peu agréable à regarder et chétif, il s'est défait des complexes sans avoir de prétention pour autant. Ses jambes et ses chevilles sont encore plus musclées et son fessier plutôt pourvu, ce qui lui épargne le "taillé en V". Outre ses quelques facilités physiques qui attirent les regards, sa discrétion et sa simplicité lui permettent de ne pas être le centre d'attention, ce qu'il n'aime guère et en tant que survivant, il est physiquement assez passe-partout - sauf par la taille - et oubliable, sa hauteur et sa solidité le faisant robuste sans pour autant avoir l'air d'un roublard ou menaçant en général.

Sa bonne tête a tendance à attiser la sympathie des gens bons et l'agacement des gens mauvais. Quand il ouvre la bouche en revanche, il projette une voix grave et assez rocailleuse qui perturbe les premières impressions et crispe quand il surprend quelconque individu qui ne s'attendait pas à l'entendre. Sa démarche posée et droite n'est ni agile ni rustre, il a l'habitude de courir de façon "réfléchie", sans marteler le sol ni le frôler des orteils, pas de quoi le considérer comme un stratège du mouvement. Même ses accès de colère ne sont jamais très emportés ni explosifs.

Son langage n'est ni riche ni lourdaud et les grossièretés ne sont pas dans ses habitudes. Pour finir, il est très sobre vestimentairement parlant : tee-shirt sans artifice ni écriture, jean simple, baskets ou bottes et il ne porte ni montre, ni bijou et ne frime jamais avec des lunettes de soleil, ses couvres-chefs favoris les quelques fois où il en porte, souvent à cause de la météo, sont les casquettes en été et les bonnets en hiver. On lui a toujours dit qu'il avait une tête à chapeau et qu'un apparat de vrai cow-boy lui irait à merveille, mais ça ne l'a jamais vraiment inspiré. Autant dire que la mode et les diverses tendances, en vêtements comme en technologies et autres le laissent proprement indifférent.
Description psychologique
Carl est un garçon qui a eu beaucoup de problèmes dans sa jeunesse et qui depuis s'est efforcé de se racheter une conduite, changeant radicalement pour être un adulte équilibré et tranquille. Il n'aime pas les conflits et s'il a été bagarreur - amateur - par le passé, prenant autant de raclées qu'il en donna lui-même, il marque depuis une profonde volonté pacifiste, évitant la violence autant que faire se peut. C'est un grand amoureux de la nature, qui vit une vraie histoire avec l'environnement forestier et respecte le monde animal, qu'il voit comme un ensemble d'espèces certainement plus nobles et méritantes que la race humaine, bien qu'il ne soit pas pour autant stupide sur le fait que dans ce monde qu'il aime tant, il n'en reste pas moins que la loi du plus fort prime et qu'il est coutume pour un grand nombre de dévorer son voisin. C'est sa façon de voir l'humanité d'ailleurs : un rassemblement d'individus aux aspirations plus ou moins bonnes ou mauvaises, variant de personnalités entre les profiteurs, les criminels, les égoïstes, égocentriques et autres individus individualistes et avides de pouvoir, comme il existe des gens loyaux, charitables, plein de compassion ou tout simplement aspirant à une vie simple et paisible comme lui l'a tant souhaité.

Ce ne fut pas toujours ainsi, son adolescence difficile l'ayant amené jeune adulte à s'adonner au braconnage dans le seul but de se sentir puissant, maître de lui-même et d'autres créatures qu'il tuait par pur plaisir. Ce fut la plus grosse erreur de sa vie et il en garde de profonds regrets, depuis il a fait en sorte de cesser la chasse, quérir le pardon et a trouvé son identité, citoyen sans histoire qui sait apprécier les choses simples et conscient que les erreurs se paient, comme il faut travailler dur pour obtenir ce que l'on veut. Malheureusement l'apocalypse ne l'a pas laissé aller au bout de ses projets et l'a plongé dans un monde froid et cruel où chaque jour est tristesse dans ce territoire étranger. En tant que survivant, il a un esprit pratique et pragmatique : il vit au jour le jour comme tous les autres et ses objectifs sont mécaniques.

Trouver de la nourriture, de l'eau, de bons vêtements, de quoi se réchauffer lors des nuits froides, fatalement une arme ou deux, ce qu'il faut pour pouvoir se défendre si nécessaire et par-dessus tout rester prudent, ne jamais se jeter dans une situation sans réfléchir, rester méfiant de tout ce qui l'entoure. S'il faut se défendre il se défendra, mais il fait son maximum pour éviter d'en arriver là. S'il tombe sur une menace, qu'il s'agisse de pillards, de cinglés ou même de morts-vivants, il a un procédé clair : s'il peut éviter la menace, il fera tout pour la contourner, ne pas la provoquer, rester discret. Si malgré sa volonté prioritaire il n'a vraiment pas le choix, il usera de son arme tout en essayant d'éviter un maximum le bain de sang, en s'efforçant de faire preuve de ruse par exemple, d'intimidation voir même de négociation - avec les vivants. Il n'est pas habité par la colère, acceptant son sort comme celui du monde, se disant avec beaucoup de chagrin que s'il est arrivé ce qu'il est arrivé, c'est que l'humanité l'avait mérité quelque part. Une pensée bien cruelle pour tous les innocents, hommes, femmes mais surtout enfants qui n'ont pas mérité la mort atroce qu'ils ont subit ou qui survivent aujourd'hui dans la douleur et la peine, confrontés aux traumatismes comme la plupart.

Il n'est pas un héros ni un justicier et ne prétend pas l'être, il se voit comme il est, un homme qui cherche à sauver sa peau et survivre à sa toute petite échelle se résumant à lui-même. Son obstination à éviter le bain de sang se focalise essentiellement sur sa peur de se laisser dévorer par ce monde absurde et de devenir ce qu'il déteste, prendre goût à la violence et la mort, perdre sa passion et sa compassion. De là à dire qu'il agirait avec lâcheté ou laisserait des choses horribles se dérouler en détournant les yeux pour ne pas risquer de s'impliquer, c'est difficile à dire. Qui sait ce dont il serait capable s'il était mit au pied du mur. Enfin, il n'a jamais vraiment su s'intégrer à un groupe et a toujours finit par quitter ceux qu'il a croisé et qui ne cherchaient pas à le voler ou le tuer, se préservant de tout lien qui pourrait le faire souffrir car il sait que lorsque la mort se lance à l'assaut, l'individu n'a aucune prise sur rien et encore moins sur son entourage et leur devenir.

Alors il continue d'avancer et de survivre, sans savoir où il va, ni dans quel but continuer, est-ce que tout cela a la moindre importance ? Probablement pas. Du moins c'est ce dont il s'était persuadé, jusqu'au jour où ce fut à son tour de s'éteindre dans les bras consolateurs de la mort, le libérant de sa piteuse condition.  
Equipement Porté :
Capacité : 3/6
Carbon XTRA Carr.
T.T.-M02
Herbertz 3C
Talkie-Walkie
Accessoires Pratiques :
1er Munitions 3/3 : Carr.C.
Tête : -
Torse : Gilet pare-balles
Bras : -
Flancs : -
Taille : -
Jambes : Holster
SIG P226 15C .40
Clés : -
N/A : -
Contenants Personnels :
Dos 0/30
Grand sac
-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: