Haut de page
Bas de page


Forum JDR post apocalyptique basé sur la thématique des zombies, de la mutation et particulièrement de la survie, dans un monde partiellement futuriste.
 

[Spécial, A, 2] Un réveil grinçant - 16/12/34
 :: Memorial :: Hopeless Life : First Season :: Excursions

Aller à la page : Précédent  1, 2

Ethan Walker

Anonymous
Invité
Lun 2 Mar - 9:37
La silhouette toute trempée de soleil de l'inconnu continuait d'approcher. Ses gestes avaient un je-ne-sais-quoi de détonnant et d'inattendu. A en juger par la difficulté qu'avait Ethan de déglutir, on pouvait supposer que c'était précisément cela qui le laissait sans voix: le masque s'était lissé; il ne laissait apparaître aucune aspérité au jugement. Si le doute avait un visage, il serait ainsi: infiniment double et mouvant; son geste serait doublure et enlisement. Aussi le geste que l'inconnu fit de dévoiler la poche intérieure de son veston ensanglanté coïncida-t-il avec un léger relâchement des muscles de Ethan. Et si brusquement s'opéra cette secrète magie que, devant le déclic du tour qui lentement parvenait à son prestige, il fit en trébuchant sur les mottes de terre quelques pas incertain en arrière comme pour fuir. On percevait son souffle trop court et trop rapide, tandis que le sang de son visage s'évaporait à l'aveu de cette faiblesse. Son dos, enfin, se glaça au contact du sinistre crissement qui lui reparvenait à la perception: il ne pouvait plus faire marche arrière, désormais.
L'éclaircie ne s'était toujours pas dissipée; les ombres se raréfiaient en l'absence d'un jeu plus ramassé des lumières. Les sons, de même, s'étaient atténués. Cette soudaine destitution donnait à l'écoulement du temps, par ses longs intervalles et ses brusques reprises, une flottante incertitude entrecoupée de sommeils fugaces, comme si la conscience légère qui venait affleurer en soi par moments eût puisé dans cette émersion même la minime surcharge de poids qui la replongeait aussitôt dans un court évanouissement. Au fond des yeux de Ethan s'ajoutait à la panique et au doute l'incompréhension. En quoi cette incompréhension était-elle justifiée, il fallait pour le savoir tenter d'imaginer ce lieu privilégié du réveil où la pièce paraît purement étrangère, cet endroit du regard qui échappe à toute accoutumance, toute habitude; forteresse retranchée qui inspirait à tout prétendant le découragement le plus total. Un léger froncement de sourcil de la part de Ethan semblait comme tirer une conclusion temporaire au sujet de cette situation; un repli de sa pensée sur un souvenir qui transfigura le reste. Il se laissait aller à la vision d'enfance d'un serpent-tigre louvoyant parmi les hummocks verts. Se souvint-il de la manière dont il s'en saisit d'une main, sans peur et sans hésitation, avec ce courage que confère l'insouciance de la jeunesse et l'ignorance de se retrouver devant l'une des espèces de serpent les plus vénéneuses ? Cependant, la tension sur la ligne se relâchait plus encore à chaque pas que faisait l'autre — si fantastique apparition qu'elle devait plus tard laisser chez Ethan une marque impérissable. Cependant, la flèche restait encore encochée; les épaules du barbu apeuré ne s'étaient pas encore détendues; ses yeux écarquillés par le doute et la crainte restaient attentifs au moindre mouvement que faisait l'inconnu.

Evènements

Anonymous
Invité
Mer 4 Mar - 22:43
Un moment de doute intense, un flottement dans l'inconnu de deux visages se jaugeant, incertitude à connaître si bienfait ou méfait il pouvait y avoir.

Tandis que Scott prenait une cigarette et l'allumait devant son vis à vis, rangeant son paquet, ses pas assurés pour se rapprocher de sa cible se heurtèrent à la réaction naturelle d'Ethan qui prit ses distances jusqu'à ce qu'obstacle l'empêche de reculer davantage, tenant en joug le fumeur en menaçant de l'abattre si un mouvement hostile il tentait d'accomplir. L'instant de cette rencontre, voulue ou non, demeurait suspendu dans le temps, marqué entre les deux visages silencieux par les griffures envieuses et incessantes de la femme sans vie qui tentait sans le pouvoir de s'extirper de sa maudite fenêtre.

Les paroles élancées d'Ethan avaient probablement attiré l'attention de choses qu'ils n'avaient sans doute pas souhaité ni l'un ni l'autre, mais le temps avançait imperturbablement et un retour en arrière était impossible. Pour le moment, rien ne venait briser ce lourd vis à vis, laissant le choix à l'un de tenter le diable en attaquant l'autre, et à l'autre de tenter le ciel en décochant une flèche qui pourrait, ou ne pourrait pas, atteindre l'un.

Le choix demeurait, d'autres étaient possibles, un seul pouvait être envisagé.
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: