Haut de page
Bas de page



 

En Quête de Moyens - 16/01/35
 :: Memorial :: Hopeless Life : First Season :: Expéditions

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Ven 1 Mai - 23:00
Melody observe en premier lieu l'hélicoptère et le rôdeur coincé à l'intérieur qui semble vouloir en sortir pour aller dieu sait ou, sauf que comme il ne peut pas bouger cela donne juste une chorégraphie un peu ridicule en soit. Les deux passent ensuite devant une éventration du grillage digne des films de guerre et/ou apocalyptique et cela ne fait que renforcer la certitude de massacre qui s'est produit là dans l'esprit de la brune. Même si elle évite de penser à ce qui a pu se passer et qu'elle évite d’échafauder des plans sur le comment du pourquoi.

Alors qu'ils continuent à avancer, ils voient plus loin devant eux deux zombies, si en soit ce n'est rien et qu'ils pourraient les tuer, comment louper que les deux zombies mâles sont habillé de protection et d'un casque sur la tête. Melody cesse sa progression pour les regarder, elle beau faire, elle ne voit pas comment elle pourrait en tuer un là, jamais ses couteaux ne passeront l'obstacle du casque, ni Samuel et son flingue d'ailleurs...Elle le fait remarquer par signes à Samuel en espérant qu'il soit arrivé à la même conclusion et qu'il comprenne. Là se pose une nouvelle question doivent-ils encore avancer au risque d'être vus par les deux zombies et qu'ils ne s'excitent en attirant autre chose vers eux. Que cela soit d'autres zombies ou des humains, non parce que même si elle y pense pas vraiment, ce ne sont pas des zombies qui ont troués le grillage ainsi quand ils ont croisés cela plus tôt.

Non ils doivent faire demi-tour et ne pas prendre de risque, chose qu'elle s'empresse de faire et comme elle ne prononce toujours aucun mot, elle espère à nouveau que Samuel comprenne ce qu'elle veut faire. Rejoignant l'ouverture dans le grillage qu'ils avaient croisés, Melody pénètre dans l'enceinte de l'école, pas après pas toujours sur ses gardes, attendant ensuite que l'homme la rejoigne tout en inspectant soigneusement les lieux.

Evènements

Anonymous
Invité
Ven 1 Mai - 23:23

En Quête de Moyens

Temps : Le ciel est brumeux, le soleil est couvert et une petite averse est en cours, fine mais annonçant le début de la soirée.  
Activité : Le camp militaire est tout aussi calme, ou presque.  
Heure : Environ 19h00.


Résolution du Tour III


Samuel & Melody : Choisissant la prudence, vous revenez en arrière après avoir constaté les deux rôdeurs protégés, pour entrer par le grillage à proximité de l'hélicoptère. Toujours aucun signe de vie ou de non-vie pour Samuel du coté de la forêt.

Une fois là, vous avez en visu le rôdeur "coincé" dans l'hélicoptère, et en avançant près des tentes, vous remarquez ce que l'engin aérien retourné vous cachait : devant une tente, la première à gauche - et non loin des deux rôdeurs protégés qui ne sont plus dans votre champs de vision ou vous dans la leur, un amas de cadavres de rôdeurs s'est entassé, tous abattus tel que l'illustre leurs crânes troués, ou éclatés. On jurerait que quelque chose, ou plutôt quelqu'un qui se trouvait dans la tente, a pu les abattre alors que les mangeurs de chair tentaient d'entrer. Aux vues de la quinzaine de rôdeurs montés en cadavres les uns sur les autres, démontrant qu'ils s'étaient littéralement marchés dessus, ce devait être une arme puissante ou plusieurs armes qui ont abattu ces monstres. Si tant est qu'il reste toujours quelque chose dans cette tente...

L'autre ne présente rien de visu, ni bruit, ni mouvement, ni rôdeur à l'entrée.

Seth & Ivy :  Profitant de cette trouvaille soudaine, presque offerte en cadeau, Ivy fait part de son souhait de s'en occuper et s'empresse, à proximité des râles des rôdeurs sous sacs, de ramasser les barres au sol pour un certain nombre, ainsi que ce qu'il reste de la trousse de secours dont les fioles, produits et seringues sont étalés.

Seth attendit qu'elle eut terminé, puis avança le premier contre le mur qui donne d'un coté sur la porte, de l'autre sur le préau soutenu à l'entrée par une série de colonnes tout du long, avançant furtivement et baissé pour aller jeter un oeil et suivi de près par Ivy qui demeure accolée au mur également et dans le dos de l'homme. Lorsque Seth passe très légèrement la tête pour observer le préau, cherchant la prudence, il constate très rapidement qu'en dépit du manque de lumière du soleil et du toit couvrant, le vaste préau semble occupé par plusieurs rôdeurs, au moins une douzaine, répartis de parts et d'autres et tournant en rond ou presque, dans l'errance la plus totale.

Pourquoi sont ils ainsi agglutinés à couvert ? Difficile à dire, quoi qu'il en soit, le lieu n'est pas si vide que cela. L'observation aurait pu s'arrêter là, quand soudain, un silhouette s'extrait de derrière une colonne, d'une coïncidence très peu chanceuse à votre égard. Si il s'agit bien d'un rôdeur, un détail vous frappe immédiatement : la créature, féminine, ne dépasse pas le mètre trente. Une fillette, à la robe bleuâtre crasseuse et tâchée de sang en quantité, les yeux globuleux, la peau blanche cadavérique sous sa chevelure rousse et une joue entièrement déchirée pour vous laisser le loisir immonde de contempler sa mâchoire à l'air libre. La créature ne tarde pas à vous remarquer, se tournant vers vous la tête quelque peu penchée, comme si elle était bloquée dans cette position, et une main vient se soulever pour vous cibler en émettant un râle faible mais rauque qui provient du fond de sa gorge abîmée.
 
Items trouvés par Seth et Ivy:
 


+++

Tour IV

Eléments scénaristiques:
 

Seth Willis

Anonymous
Invité
Ven 1 Mai - 23:45
Malgré tout la prudence et la méfiance dont il avait fait preuve, le voila bêtement gauler par un marcheur, une marcheuse, une gamine en fait ce qui rendait la chose plus horrible encore. Les zombis vous filait déjà la trouille de votre vie quand vous vous retrouviez face à face mais la en plus une enfant ... C'était quelque chose de bien pire. Ca vous retournait votre âme de père avant de vous retourner de trouille, l'un comme l'autre était difficile à encaisser.

Il recula alors étendant son bras qui n'était pas coté mur pour signifier à Ivy qu'il ne fallait pas approcher et la rejoins le plus rapidement possible pour lui expliquer

"Une bonne dizaine de rôdeur, une m'a repéré elle arrive il faut rejoindre Matthew et le prévenir."

A peine avait il dit cela qu'il incita la jeune fille à se replier vers leur leader, pour sa sécurité physique mais aussi pour sa sécurité mentale afin de lui éviter dans la mesure du possible de voir la gamine. Rien que cette idée lui colla un frisson d'horreur et regardant derrière lui pour jauger le danger, il rejoignit Matthew et le prévint du danger.

Samuel Freeman

Anonymous
Invité
Ven 1 Mai - 23:49
Une fois le grillage franchi, Samuel se laissa aller quelques secondes à regarder le zigoto paralytique s'agiter dans le vide. Ironiquement, la scène lui rappela non sans amusement un de ses mauvais côtés, la manière qu'il avait de tyranniser tout en finesse les texans obèses, que ce soit par sa capacité à brailler en bon français lorsque l'un d'eux venaient à le gêner ou lui demander la moindre aide. Ce zombie agitant les bras lui rappelait ces immondes buffets sur pattes qui avaient à coup sur été les premiers à se faire attraper lors de l'apocalypse.

Oui, Samuel avait une certaine rancune tenace envers les gros, et c'était bien et bien un zombie s'étant cassé le dos qui lui remémorait ça. A se demander ou se trouvait l’œil vif et méfiant de l'instant d'avant. Mais il était bien là, il attendait juste l'instant d'après pour reprendre son rôle, après avoir un peu récupéré en se laissant ainsi aller.

Sans un mot, il commenta la montagne de cadavre qui se découvrit rapidement à eux en entre-ouvrant la bouche avant de la refermer aussi sec, faisant à peine claquer ses dents pendant que ses sourcils relevés dénotaient de sa surprise. De là, il n'était pas bien difficile de savoir quoi faire... Il leur FALLAIT voir si, à l'intérieur, il demeurait un indice de pourquoi et surtout du comment de ce petit carnage car ce pouvait être une drôle de bonne surprise autant qu'une terriblement mauvaise qu'il valait mieux rapidement avoir en ligne de mire.

Aussi, Melody ayant quelques pas d'avance sur lui, il la suivit, voyant bien que sur ces "petites choses de la vie", leurs esprits se rejoignaient. Cependant, se trouvant en deuxième place, il eut la mauvaise surprise de la voir se diriger ostensiblement sur le côté droit, ce qui ne lui laissa que le côté gauche, ce qui ne l'arrangeait guerre. Malgré tout, il n'en montra rien, ouvrant la bouche pour éviter de respirer par le nez au voisinage du monceau de chair putrides en décomposition.

Arrivé aux abords de la tente, il vérifia d'abord le côté de cette dernière, juste un petit coup d’œil des fois qu'une autre surprise, genre deux casqués, ne se ramènent déjà, avant de jeter un œil à l'intérieur, l'arme tenue à deux main pour pouvoir réagir avec sa main faible si la forte, la gauche, devait être une gêne vu sa position.

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Ven 1 Mai - 23:50
Le grillage passé et Samuel l'ayant rejointe, l'exploration peut continuer ainsi ils se retrouvent au niveau de l'hélicoptère et de zombie coincé, Melody reste éloignée de l'engin pour aller voir plus loin ce qu'il se passe découvrant une pile de cadavre amassé devant une tente, tous ayant le crane écrasé. Et tous tourné pour entrer dans la tente que quelqu'un devait sans nul doute garder de toutes ses forces pour les empêcher d'entrer et de l'avoir ou d'avoir/massacré le contenu de la tente. De nouveau elle se remémore les paroles de Matthew quant à la réquisition et l'usage des lieux par les militaires et se dit que cela devait être bien précieux. À moins que celui qui a tué les zombies s'est retrouvé acculé là et n'a fait que défendre sa vie pour des derniers instants. Toujours est-il que cela est plus qu'intéressant, elle n'oublie pas qu'ils doivent dégoter des armes et rien que s'ils pouvaient trouver l'arme responsable de la tuerie des zombies ça serait un sacré trésor.

Du coup à pas très très prudent, elle approche de la tente pour aller vers l'ouverture, à n'en pas douter elle sait que Samuel n'est pas loin d'une manière ou d'une autre il sera arrivé à penser la même chose qu'elle pour les armes surtout qu'il en est fou de ces joujoux là. Gardant sa main directrice libre de tout gêne, elle choisi d'approcher par la droite de la tente, si elle va jusqu'à l'ouverture et se trouve collée à la tente, sa main gauche sera libre. Enfin pour le moment elle approche, un pas, elle s'arrête et regarde le sol pour ne pas marcher sur un truc, elle observe ce qu'elle peut voir de l'intérieur de la tente. Un pas de plus et elle recommence et ainsi de suite.

Melody garde ainsi tout ses sens en éveil mais arrive à progresser silencieusement enfin logiquement. Si un obstacle ou un danger apparait, elle reste prête à se défendre et si tout va bien elle va jusqu'à l'entrée de la tente pour observer plus franchement l'intérieur, surtout que Samuel est parti du côté gauche de la tente. À deux ils devraient avoir une bonne idée de l'intérieur de la tente.

Ivy Lockhart

Anonymous
Invité
Ven 1 Mai - 23:53
Mon épaule droite plaquée contre le pan de mur, mes noisettes se trouvent braquées sur le dos de Seth en train d'observer les occupants du préau, jusqu'à ce qu'un râle ne semble se démarquer des autres. Fronçant les sourcils, mon visage perdant de ses couleurs, je ne peux m'empêcher de faire quelques pas, toujours accroupie en direction de mon protecteur lorsque celui-ci se retourne vers moi. A son visage, je comprends que le préau est loin d'être inoccupé et sécuritaire, et de quelques phrases, Seth m'invita à reculer, ce que je m'empressai de faire, me décollant de contre le mur pour repartir à reculons vers le lieu d'où nous venions, mes yeux ne quittant pas le préau. C'est alors que je l'aperçus. La menace. La pire de toute possible et imaginable. Notre agresseur et poursuivant se trouvait être le cadavre d'une gamine, d'une môme encore vêtue de sa robe bleue, ou violette, je n'en savais rien et m'en foutais. La seule chose qui m'importait était la quantité de sang donnant des nuances verdâtres au tissu, ainsi que son teint cadavérique contrastant encore plus fortement avec sa chevelure blonde. Mon visage se crispa d'une grimace horrifiée, presque terrorisée en l'apercevant. Pas ça, pas une gosse, pas pour nous et pas pour mon premier Z abattu. Je ne pourrais pas, c'était certain. *Casse-toi putain, casse-toi... Viens pas vers nous j't'en supplie... putain !!*

Lorsque l'angle de la tente la plus proche l'occulta finalement à ma vue, je tournais les talons et me dirigeais en direction de Matthew, posant sur le leader un regard attristé et écœuré, tant par la vision que venait de m'offrir le cruel hasard de notre expédition que par ma propre incompétence à m'en charger. Je laissais Seth prévenir le chef du campement, ma gorge s'étant tellement contractée qu'aucun mot ne parvenait à en sortir. J'avais même un certain mal à respirer calmement, et je dus prendre une grande et longue inspiration en laissant traîner mon regard au sol, comptant les impacts de balles qui l'ornait autant que les points de respect, de confiance et de mérite que je risquais de perdre aux yeux de Matthew.

Evènements

Anonymous
Invité
Sam 2 Mai - 0:12

En Quête de Moyens

Temps : Le ciel est brumeux, le soleil est couvert et l'averse prend fin.  
Activité : Le camp militaire est tout aussi calme, ou presque.  
Heure : Environ 19h10.


Résolution du Tour IV


Samuel & Melody : Vous vous approchez, à pas prudents, de la tente à l'entrée si encombrée.

Samuel s'approche du coté gauche et passe la tête pour vérifier : les deux zombies protégés sont toujours là et ne sont pas loin, une bonne douzaine de mètres, ils ne vous ont pas vu et font toujours quasiment du sur place.

Melody, elle, s'approche davantage et tente de jeter un coup d'oeil à la tente sans marcher sur les cadavres pourrissants qui encombrent l'entrée : c'est compliqué car si la tente est ouverte, elle est toujours voilée, mais elle peut distinguer ce qui ressemble à une malle dans l'entre-ouverture de la tente. L'endroit semble équipé, quelque soit la source de cet équipement. Samuel ne tarde pas à en faire autant, et à venir voir ce qu'il peut bien y avoir à l'intérieur, autant que Melody s'aventure davantage, mais l'un comme l'autre vous n'y couperez pas : vous devrez marcher sur les zombies définitivement morts pour entrer dans la tente.

Sans y être entrer pourtant, vous percevez un gémissement, faible et plaintif. Étrangement, il ne ressemble ni à un râle, ni à une plainte, rien de rauque dans l'intonation. Ca ne ressemble pas aux gémissements d'un rôdeur.

Seth & Ivy : Vous ignorez la fillette, ou l'évitez plutôt, pour vous diriger sans perdre de temps vers Matthew qui s'est rapproché près des tentes, peut être pour vous observer justement. Lorsque vous vous approchez à votre tour, et que Seth fait part de la situation, celui-ci mouve la mâchoire d'irritation, tournant le regard vers la forêt avant de revenir à vous.

« Ça ne va pas, le camp n'était pas comme ça la première fois où je suis venu, il y avait des rôdeurs dans tous les coins. Quelqu'un est passé par ici, peut être tout un groupe et ils ont du faire le tour des lieux, à moins qu'ils ne se soient fait dévorer dans le bâtiment. » Il tourna le regard vers la forêt à nouveau. « J'ai un mauvais pressentiment. Allez voir du coté des tentes, on laisse tomber le bâtiment, mieux vaut ne pas traîner ici à cette heure. Ramassez tout ce que vous pouvez trouver qui soit utile, des armes ce serait pas mal. »

Vous laissant le soin de vous prendre en main, il vous fit signe de tête et vous contourna pour aller vers le préau en tirant son couteau de chasse de sa main gauche, la droite tenant toujours l'arbalète et la silhouette de la fillette ne tardant pas à se distinguer au delà des tentes, elle qui persévérait à aller dans la direction d'où elle vous avait vu disparaître.


+++

Tour V

Eléments scénaristiques:
 

Samuel Freeman

Anonymous
Invité
Sam 2 Mai - 0:33
Extérieur propre et sans danger immédiat, voila qui était une bonne chose de faite, tant qu'ils ne faisaient pas de boucan, il n'y avait aucune raison que les deux soldats geignards ne viennent s'en prendre à eux. En revanche, pour l'intérieur de la tente, c'était une toute autre histoire puisqu'il n'y avait pas vraiment moyen de distinguer grand chose de l'intérieur de la tente. Les pans de la tente rabattus mais pas troués par des tirs, la malle en travers et... Un survivant, ou tout du moins, c'est ce qu'il parut à l'oreille de Samuel.

Ostensiblement, il se mordit la lèvre inférieure. Ce pouvait être un piège comme quelqu'un ayant juste besoin d'aide, de quoi partager en deux les sentiments de l'homme de l'ancien monde, entre cette envie de ne pas laisser un inconnu périr pour rien contre le désir ardent de ne pas mettre sa propre vie en jeu pour les fesses de quelqu'un d'autres.

Aussi, il passa finalement son pistolet dans sa main droite et regarda Melody en posant sa main sur un pan de la tente, l'arme prête, sécurité enlevée, chien tiré, ce qui, ironiquement, lui parut plus aisé dans sa main droite puisque ces fichus pétoires n'ont jamais été conçues pour de pauvres gauchers. Il était paré mais son regard traduisait les sentiments qui l'habitait, cela faisait bien trop longtemps qu'il ne s'était pas mis au contact, trop longtemps qu'il n'avait pas vu de telles boucheries, trop longtemps qu'il n'avait plus eu vraiment peur qu'un autre être humain ne chercher à lui causer du tort.

Certaines habitudes se perdent, il est malheureux que cela se fasse au bénéfice de son humanité à l'heure ou cette dernière pourrait bêtement le conduire à la mort.

Une fois qu'ils furent tous deux prêt, il tira vivement le pan sans pour autant l'envoyer valser, aucun besoin de faire coucou aux copains casqués, et pointa son arme à l'intérieur. Il était prêt à faire feu si il devait se trouver face à un vivant prêt à emporter quelqu'un avec lui ou, moins cool encore, un mort s'étant décidé à se jouer de leurs ouïes respectives. Il n'en demeura pas moins aussi contrôlé que possible, mue en cela par son désir de trouver là un vivant qui pourrait continuer à vivre, leur apporter des réponses, les aider, bref... Il n'avait aucune envie de tuer un être humain avec tous les bénéfices et les risques que cela comporte.

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Sam 2 Mai - 0:38
L'approche est difficile mais se fait finalement et de son observatoire la brune peut observer qu'il y a bel et bien quelque chose dans la tente, chose qu'elle marque sur son visage par un sourire fugace. Non parce qu'en fait ils ne voient pas complètement l'intérieur et que pour y aller, il n'y a pas d'autres choix que de marcher sur les cadavres des rôdeurs ce qui en soit peut faire du bruit et alerter aussi bien quelque chose dehors que dedans..Et en parlant de l'intérieur, une plainte se fait entendre mais pas celle d'un zombie plutôt comme si quelqu'un agonisait là dedans, Melody ouvre la bouche en réflexe comme si elle allait parler avant de simplement regarder Samuel voir s'il a bel et bien entendu lui aussi et aussi voir s'il est d'accord pour qu'ils entrent dans la tente.

Et visiblement l'homme pense la même chose concernant la prudence qu'ils doivent avoir, elle saisit le plan qu'il compte mettre en oeuvre et hoche la tête pour donner son accord. Et là encore visiblement il est arrivé à la même conclusion qu'elle vu qu'il pointe son arme, pensant sans doute à un piège tendu par un humain. Dès que le pan de la voile se soulève et qu'il est paré à tirer au besoin, Melody prend ses appuis sur les cadavres des zombies.

Si Samuel ne tire pas, elle se glissera dans la tente aussi délicatement et silencieusement que possible, prête à se servir de ses couteaux de lancer et si elle ne voit aucun danger immédiat, elle pourra chercher la source du gémissement dans un premier temps, être sûre de ce à quoi ils ont à faire. S'il tire, elle ne prendra aucun risque et attendra la suite.

Ivy Lockhart

Anonymous
Invité
Sam 2 Mai - 0:39
Les propos de Matthew n'ont vraiment rien d'encourageant quant à la probabilité que d'autres survivants seraient passés avant nous. Néanmoins, sortant de ma morosité, je dévisage notre leader durant de courtes secondes, hochant brièvement la tête à ses nouvelles instructions ; puis me tournai vers Seth. Au moins Matthew n'avait-il émis aucun reproche quant à notre “acte de bravoure vers l'arrière” ; quant à savoir ce qu'il en pensait, il l'avait gardé pour lui, ça comme bien d'autres choses choses selon moi. Je le regardais partir en direction du préau et de la maigrelette créature, partagée entre l'aversion pour l'acte qu'il allait commettre, par nécessité, et l'admiration pour son sang-froid et son dévouement à nous épargner cela. Je désignais ensuite la tente qui se trouvait être la plus proche de nous à l'attention de Seth.

“On commence par celle-ci, ok ?” proposai-je à l'homme d'un ton mal assuré, même si l'idée de ne pas avoir à achever le cadavre d'une gamine me rassurait quelque peu. Au moins, je trouvais un peu de réconfort dans l'idée que je ne servais pas totalement à rien sur ce coup-là. Accompagnant Seth s'il m'avait précédé, ou ouvrant la marche s'il me suivait, je longeais la toile de tente opaque jusqu'à en trouver l'entrée, essayant de ressentir si l'intérieur de celle-ci abritait un quelconque objet en métal et la forme qu'il pouvait bien avoir, par les déformation des lignes de champs magnétique qu'il générerait le cas échéant, bien que j'avais énormément de mal à maîtriser mon don avec autant de finesse. Je tombais finalement sur une ouverture dans le tissu ocre, et si aucun n'obstacle n'obstruait ma vue ou son accès, je glisserais un regard à l'intérieur de celle-ci pour m'assurer qu'aucun être vivant ou mort-vivant ne l'occupait, puis le cas échéant y entrerais à pas de loups, au possible, mon pied de biche toujours bien dressé devant moi ; puis observerais les lieux afin de dénicher un quelconque matériel utile.
Page 3 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: