Haut de page
Bas de page


Forum JDR post apocalyptique basé sur la thématique des zombies, de la mutation et particulièrement de la survie, dans un monde partiellement futuriste.
 

En Quête de Moyens - 16/01/35
 :: Memorial :: Hopeless Life : First Season :: Expéditions

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Evènements

Anonymous
Invité
Sam 2 Mai - 21:09

En Quête de Moyens

Temps : Le ciel est brumeux, le soleil est couvert.  
Activité : Le danger es révèle.  
Heure : Environ 19h22.


Résolution du Tour VII


Melody : Tu récupères le kit et le talkie et te dépêche de mettre ça dans ton sac. Samuel ramasse l'arme et prend le gilet, s'encombrant pas mal dans l'urgence, il n'est plus en mesure de se servir de son arme.

Au moment où tu dégages le voie arrière pour sortir de la tente suivi par Samuel, tu te retrouves nez à nez avec l'un des zombies en protection qui lâche un râle vibrant avant de lever les mains pour t'attraper par le bras. Par chance, ses gants l'empêchent d'user de ses griffes, mais ainsi à l'entrée de la tente vous êtes trop serré et Samuel ne peut pas venir à ton aide.

Seth & Ivy : Vous êtes tous surpris, c'est un fait. Qui aurait pu prévoir une telle chose ? Dans tous les cas, Matthew, se mordant quelque peu la lèvre inférieure, prend une seconde de réflexion avant de tourner le regard vers vous et lancer sans attendre.

« Non, pas l'école. Si on entre à l'intérieur, on risque de se retrouver encerclés par des hommes armés à l'extérieur et une armée de rôdeurs qui s'y cachent. Je vais aller chercher les autres, essayez d'avancer et de voir qui tir. Ne prenez aucun risque. »

Sans perdre de temps, Matthew se redresse et se glisse parmi les tentes, avançant à pas de loups en prenant un virage entre deux nouvelles tentes et jetant un oeil à gauche et à droite dans la foulée. Il disparaît rapidement de votre champs de vision. Près de vous, l'agitation des rôdeurs sous sacs mortuaires s'accentue encore plus, et quelques crissements se font entendre depuis ces emplacements.

Seth : Tu essaies tant bien que mal de te souvenir de la façon de recharger une arme, mais impossible de te remémorer quoi que ce soit. Tu es obligé de manipuler le haut d'arme pour trouver comment l'ouvrir, et cela te prend un peu - trop - de temps, comme si tu tripotait quelque chose que tu n'avais jamais vu de ta vie. Quand enfin tu y arrives, Matthew a déjà filé vers les tentes et tu constates que l'arme est en fait déjà chargée. Au moins, c'est déjà ça.

+++

Tour VIII



Eléments scénaristiques:
 

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Sam 2 Mai - 21:29
Ouf Samuel n'a pas répondu à ses paroles mais au moins il ne joue pas au héros et rejoint très vite la brune, se trouvant les mains pleines du coup. Au moins ils vont pouvoir sortir de là et c'est tout ce qui compte, elle n'a plus qu'à s'occuper de leur sortie de là, elle va pour épier ce qu'il se passe dehors et porte sa main sur la toile de la tente quand elle se retrouve nez à nez avec un des zombies casqué de tout à l'heure, du moins c'est ce qu'elle pense en le voyant ainsi accoutré. Sauf qu'elle n'a pas le temps d'avoir la moindre réaction de défense, la seule réaction, qu'elle a, est celle d'étouffer un couinement de surprise digne d'une souris prise au piège quand le zombie lui choppe le bras gauche et la tient ainsi fermement.

Bon bon bon, point positif qui ne la fait pas céder à la peur, le zombie porte des gants donc il ne peut pas la griffer et il porte un casque donc il ne peut pas la mordre sauf que si c'est bien un des deux de tout à l'heure, l'autre doit pas être loin. Elle regarde Samuel l'air de dire "mais putainnn fait quelque chose" du style mettre le gilet sur lui et se servir de la crosse du AK sur le zombie. Mais comme elle n'est pas du genre à compter sur autrui pour se sortir d'un mauvais pas, elle prend les choses en main, de toute ses forces la brune cherche à pousser le zombie pour sortir de la tente complétement, se retrouver à l'air libre et avec plus de place. Si cela fonctionne, elle entreprendra de se défaire de lui en appuyant sa jambe contre lui et en tirant de toutes ses forces en arrière dans l'espoir que le bras du cadavre ambulant soit assez putréfié pour lâcher. Bon si cela arrive, elle est pas dans la merde non parce qu'un coup comme ça, ça va la foutre par terre sur le cul ou le dos.

Mais là elle ne voit pas comment elle peut s'en défaire autrement vu qu'elle ne peut pas lui planter, dans le crane, le couteau de lancé qu'elle tient dans la main droite.

Seth Willis

Anonymous
Invité
Sam 2 Mai - 21:30
L'homme pesta intérieurement quand il se rendit compte que l'arme était déjà chargé, voila une perte de temps, luxe qu'il n'était pas le moment de se payer. Il releva les yeux de l'arme en question pour se rendre compte que Matthew était parti. Les autres, merde Melody ?! Est ce qu'elle allait bien ? Focalisé sur le danger et sur la protection de Ivy il en avait oublié un instant Melody. Il s’engueula intérieurement ses traits se durcissant et referma le sac vérifiant qu'il n'avait rien oublié. Il regarda la batte au sol. Il l'avait posé machinalement pour pouvoir charger l'arme. Il ouvrit à nouveau le sac pour la loger sur le flanc mais cela ne passait pas. Il sorti le flingue qu'il glissa dans sa ceinture devant lui, le canon loger en diagonal. Il réussit alors à mettre la batte dans le sac et le referma. Il reprit le fusil à pompe à deux mains cette fois et se redressera un petit peu.

Est ce que Ivy l'avait attendu ? Il l'espérait, il ne voulait pas qu'elle aille la bas seule, c'était trop risqué. 

Quoi qu'il en soit, soit il prenait la tête du petit cortège, soit il la rejoignit pour aller voir au bout des tentes, se méfiant au franchissant des zones entre les tentes à ne pas se retrouver face à un ennemi. Arrivant au bout il regardera discrètement ce qu'il se passe ...

Ivy Lockhart

Anonymous
Invité
Sam 2 Mai - 21:34
Je me mordis l'intérieur de la joue lorsque Matthew rejeta mon idée de se diriger vers l'école, nous ordonnant par ailleurs de faire tout le contraire et d'aller de l'avant. Vers L'avant. Vers les putains de coups de feu qui ne cessaient guère. Et ces derniers ne firent qu'accentuer les gesticulations des cadavres enfermés dans les sacs mortuaires. Manqueraient plus que ces trucs-là ne viennent à craquer et nous serions à nouveau encerclés. Donc si je résumais bien ma situation, et celle de Seth alors que Matthew nous plantait là pour aller chercher Samuel et Melody, y'avait des mecs armés devant, des rôdeurs derrière et des infectés à retardement sur ma gauche. Resserrant mon emprise autour du corps du pied de biche, je cherchais à capter les prunelles de Seth de mes noisettes vitrées, avant de lui désigner la tente qui se trouvait devant, juxtaposée à celle que nous venions de fouiller, d'un signe de tête.

“J'te propose d'aller juste au coin de c'te tente et d'jeter un oeil sur ce qui s'passe là-bas,” lui lançai-je d'une voix tremblante et mal assurée. Je déglutis. “Faut qu'on choppe des infos sur nos agresseurs... pour les transmettre à Matthew... qu'on puisse décider d'quoi faire ensuite... Putain j'aime pas ça... C'est grave la merde...” repris-je de plus belle en commençant à avancer, toujours accroupie vers le coin de tente que j'avais désigné. Et avant de me mettre en route, je pointais d'un mouvement du menton les sacs mortuaires. “Puis faut qu'on garde ces connards à l’œil aussi...”

Je longeais le tissu ocre et synthétique de la tente que nous avions fouillé, puis me redressais légèrement pour traverser le découvert qui séparait les deux tentes en jetant un oeil inquiet et curieux entre celles-ci avant de me retrouver à longer la seconde tente dans sa longueur. Rapidement, la queue fracassée de l'hélicoptère écrasé apparut dans mon champ de vision à mesure que je me rapprochais de l'angle de la tente, puis je m'arrêtais enfin au coin de celle-ci me recroquevillant sur moi-même pour espérer m'effacer à la vue de nos agresseur.

*Mais putain mais qu'est-ce que j'fous là !? J'espère que Samuel et Melody n'ont rien... Ces types ne se sont pas mis à tirer sans raison ? Merde merde merde merde !!!*

Je ne pouvais m'empêcher de m'imaginer le pire, avant de me raisonner en me convaincant que non, Samuel et Melody ne pouvaient pas crever, pas comme ici et pas comme ça. Pas juste après que nous ayons déjà perdu Rani. Cet expédition était la nôtre. Ce matos était pour nous, et aucun connard n'avait le droit de venir nous le prendre. Fallait un peu que la balance, en plus de pencher de notre côté, y reste ; juste un peu. Juste le temps pour nous d'y pomper un peu d'espoir.

C'était donc ainsi partagée entre pessimisme et espérance, en proie à un véritable yoyo psychologique que je pris le risque de jeter un oeil au-delà du couvert visuel offert par le tissu de la tente, afin de tenter d'apercevoir nos agresseurs, leur nombre et leurs positions approximatives.

Evènements

Anonymous
Invité
Sam 2 Mai - 21:59

En Quête de Moyens

Temps : Le ciel est brumeux, le soleil est couvert.  
Activité : Le danger es révèle.  
Heure : Environ 19h24.


Résolution du Tour VIII


Melody : Tu t'adresses à Samuel puis te concentre directement sur le zombie qui t'agrippe. Tu t'efforces de le pousser et celui-ci en profite pour t'attraper de l'autre main par le second bras. C'est un véritable bras de fer, car si il recule sous ta poussée à l'extérieur, il refuse de lâcher prise et force, appuyant douloureusement de ses mains infatigables et féroces sur tes bras à la constitution relative.

Tu fais de ton possible pour te débattre alors qu'il y a bien le second zombie qui arrivait à son tour et s'en prend à Samuel qu'il agresse d'une poussée enragée. L'homme est poussé à son tour sous l'assaut et ils se retrouvent à l'intérieur, ton camarade prit à parti. Quant à toi, tu n'arrives pas à te défaire de sa prise et ce monstre semble, à ton touché et votre proximité, de plus en plus enivré tandis que tes bras te font vraiment mal.

Tu pousses, pousses mais le zombie ne lâche pas, et ses bras encore moins. Dans la débâcle et la panique, tu tombes en arrière et entraîne involontairement la créature qui s'écrase sur toi, te pressant de tout son poids. Il s'efforce de te mordre mais son casque visière qui fait barrage à son visage jusqu'au menton, l'en empêche et il ne fait que bêtement oppresser ton visage. Ses mains lâchent tes bras pour remonter sur ton visage également, pour ce coup, tu es en très mauvaise position et si ses griffes ne sont pas visibles, il a toujours la force de te déchirer la peau. Le ciel sait que le visage est une zone très fragile, tout comme les lèvres, les yeux...

Tu entends de nouveaux coups de feu, quelques uns à distance, et un autre, depuis la tente cette fois où Samuel est également menacé.

Soudain, le rôdeur est littéralement détaché de toi et tu le vois se soulever avant d'être balancé en arrière où il s'effondre. A la place, un Matthew en chair et en os se penche près de toi rapidement et te tend la main.

« Debout ! »

Seth & Ivy : Prenant votre courage en mains et Seth s'armant, vous avancez le long des tentes de nouveau alors qu'il n'y a plus de coups de feu et en jetant un oeil entre les tentes, vous découvrez au plus loin des dernières tentes, Matthew qui dégage un zombie avachi sur quelqu'un. Vous ne voyez pas bien ce qu'il se passe, car il fait sombre maintenant, et quoi qu'il en soit, il semble s'occuper de la situation, tout du moins ce serait ce qu'il y a à espérer.

De votre coté, vous rejoignez rapidement la première tente, à proximité de l'hélicoptère et jetez un oeil : vous voyez, au delà des grillages, trois, non quatre silhouettes, réparties à une dizaine de mètres chacune, qui se mettent de nouveau à tirer à plusieurs reprises, mais vous constatez l'étrangeté de leurs agissements : quel-qu’ils ou elles soient, les coups de feu sont tirés en l'air. Après quoi, les silhouettes se séparent davantage, dans le but possible d'encercler un peu mieux le camp sans chercher à y entrer.

Un bruit vous interpelle très vite, bien différent : celui du déchirement. Dans votre dos, deux sacs mortuaires ont lâché à force d’énervement de leur contenu et les deux zombies tentent maladroitement de s'en extraire.

+++

Tour IX

Eléments scénaristiques:
 

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Sam 2 Mai - 22:22
Le zombie casqué est coriace, très-trop coriace en même temps il ne fallait pas s'attendre à autre chose d'un ancien militaire et sans doute d'un mort récent et surtout dans la foulée il arrive à attraper le second bras de la brune. Elle a l'impression d'avoir foutu ses bras dans des étaux qui se resserrent de plus en plus pour lui broyer les os et même si elle arrive à le pousser dehors, elle n'arrive pas à obtenir quoi que se soit comme résultat autre alors qu'elle aperçoit le second zombie s'en prendre à Samuel.

Melody a beau se démener pour faire lâcher le mort vivant, rien y fait au contraire même elle a l'impression que plus elle cherche à le faire lâcher, plus cela l'enrage et l'excite. Et n'ayant tout de même pas un gabarit à la hauteur, ni de quelconque talents pour ce genre de combat, elle fini par tomber au sol en entraînant le zombie sur elle. À la douleur de ses bras s'ajoute une sensation oppressante du au poids du rôdeur sur son corps, elle voit une possibilité de s'en sortir malgré tout quand le zombie lui lâche les bras pour essayer de venir lui griffer la figure, lui arracher la peau. En réflexe elle en ferme les yeux et cherche à détourner sa tête alors qu'avec ses bras maintenant libre, elle essaye de le repousser pour l'ôter de sur elle.

Cela ne l'empêche pas d'entendre de nouveaux coups de feu dont un semblant venir de l'intérieur de la tente là ou Samuel est coincé et alors qu'elle lutte encore, le poids du zombie s'enlève de sur elle d'un coup, elle ouvre les yeux pour voir le rôdeur se faire expulser au loin et ensuite voir que Matthew est là, lui ordonnant de se relever en lui tendant la main. Elle reprend une grande goulée d'air tout en attrapant la main de Matthew, se hissant ainsi debout grâce à sa poigne, elle lui lâche à demi mot.

- Samuel à l'intérieur..coincé par un zombie. On a trouvé un homme mourant dans la tente, il a parlé du Marchand.

Et même si elle songe à se ruer dans la tente pour aller aider Samuel, elle reprend encore ses esprits et surtout elle se doute bien que Matthew la stopperait net au moindre mouvement vers la tente. Melody interroge son sauveur du regard "On fait quoi ?", il pourra facilement comprendre que malgré tout elle est prête à aller dans la tente avec s'il le lui demande. Elle prendra le temps de remercier Matthew une fois que tout sera terminé.

Seth Willis

Anonymous
Invité
Sam 2 Mai - 22:28
Voyant la scène, Seth se montre un instant interloqué mais cela ne dure pas. A la place il jure a voix basse 

"Bordel mais ils foutent quoi ?! Ils veulent se fritter du zombie ou ils nous on vu et c'est un piège ?"

Mais voila que le piège commence à se resserrer. Les morts, ou presque mort dans les sacs qui commençait à s'agiter se font de plus en plus agressif jusqu'au point ou un sac se déchire. Le bruit caractéristique fait se tourner complètement Seth qui avance pour quitter le champs de vue de ceux qui se trouve vers les barricades pour l'instant. 

Les marcheurs étaient en train de tenter de s’extraire de leur sac. L'idée de se retrouver avec deux zombies d'un coté et quatre humains armés de l'autre ne lui plaisait pas du tout. Comme disait son grand père, entre la peste et le choléra il faut choisir. S'armant de plus de courage qu'il n'en avait à disposition il se dirigea vers le marcheur le plus proche afin de profiter qu'il ne soit pas encore complètement sorti de son sac pour lui assénez dans la tête le plus violent coup de crosse qu'il puisse ...

Ivy Lockhart

Anonymous
Invité
Sam 2 Mai - 22:32
A mes yeux s'offrit le plus étrange des spectacles : trois, ah non... quatre silhouettes. Quatre pauvres types qui s'amusaient à tirer vers les cieux comme s'ils chassaient la galinette cendrée à grand renfort de mitraillette ou je-ne-savais-quoi d'autre. Je fronçais les sourcils dans une moue interrogative en les observant le temps de quelques secondes, juste suffisamment longtemps pour les voir ensuite s'éloigner les unes des autres en progressant vers le camp. Très rapidement, je ramenais mon visage bien à l'abri des regards indiscrets et jetais un oeil en direction de mon protecteur, le visage franchement pâle et me mordant la lèvre inférieure avant de lui balancer ce qu'il me passait par la tête.

“Ils sont en train d'nous encercler. Ils tirent en l'air pour rameuter les Z. On va s'faire bouffer en sandwich...”

Lentement, je m'adossais contre le tissu de la tente, lequel ploya légèrement sous mon poids conjoint à celui de mon sac à dos puis me laisser glisser contre jusqu'à ce que mes fesses embrassent le bitume. *C'est un putain de coupe-gorge...* Et alors que je me laissais à nouveau envahir par le sentiment de l’inexorable défaite – synonyme de mort – qui se rapprochait de nous, j'entendis dans un premier temps, puis aperçus dans un second un craquement que j'avais souhaité ne pas voir se produire. Derrière nous, deux cadavres commençaient à s'extraire de leurs sacs à viande, probablement très excités par les coups de feu et le bordel ambiant. Je levais mon bras gauche, non armé, en direction des body-bag à l’attention de Seth.

“Ils s'amènent !” soufflai-je dans une exclamation éraillée par la panique. Je serrais mon arme et m'accrochais à elle comme je m'accrochais à ma vie récemment retrouvée. Merde. Putain de merde. Si j'avais eu jusqu'à présent de très nombreuses occasions de fuir le danger, soit en prenant la tangente, soit en confiant à un autre tout l'ingratitude de la tâche, je ne pouvais plus ignorer ni fuir. A ma droite, des types armés jusqu'aux dents ; à ma gauche des infectés voraces et passablement excités par tout le foutoir que les premiers étaient en train de mettre. J'avais beau réfléchir, chercher une troisième option, une quelconque possibilité de fuite, il n'y en avait guère. Soit je me faisais tirer, soit je me faisais bouffer. Je savais que cette situation n'aurait pas pu durer éternellement, mais j'aurais tant aimé avoir eu le temps de m'y préparer, avec Elizabeth pour m'apprendre à me servir d'un flingue, ou n'importe qui d'autre pour m'expliquer comment défoncer le crâne d'un zombie sans se manquer... Ma respiration s'accélérait frénétiquement. J'allais bientôt tomber dans la putain d'hyper ventilation à ce rythme là et prendre connaissance.

Je lançais à Seth un regard reflétant toute la perdition de mes pensées et mon impossibilité à trouver une option autre que l'affrontement. Malheureusement, je ne pouvais plus reculer. Je devais faire face. Il fallait bien que cela me tombe sur le coin du pif un jour ou l'autre de toute manière, aussi déglutis-je fortement et pris-je une longue inspiration en regardant mon compagnon d'infortune ; suivi d'un léger et sec hochement de tête.

“Okay. Je m'occupe des infectés, et tu me couvres le cul avec ton fusil, qu'un de ces mecs ne m'allume pas dans le dos. Okay ??”

M'armant de toute la résolution que je pouvais, je me relevais, essuyant la sueur sur mon front de ma main libre avant de redresser mon arme devant moi. Je fermais les yeux quelques instants, m'enjoignant de ne pas y penser, ne pas penser à un potentiel avenir pour ces créatures que j'allais leur ôter. Ne pas penser qu'elles furent des êtres humains autrefois. Juste des horreurs à éradiquer, une après l'autre. Je soufflai fortement et sèchement une dernière fois, puis posais mon regard sur la plus proche d'entre elle avant de me diriger à son encontre. *Désolée... Mais tu m'laisses pas l'choix...*

Chacun de mes pas se voulaient un poil moins résolu que le précédent, malgré ma bonne volonté, mais je finis malgré tout par m'élancer droit sur l'infecté le plus proche de moi, levant mon arme derrière mon épaule et cherchant à l'abattre sur la tronche du Z purulent dès que je m'estimerais à portée.

Evènements

Anonymous
Invité
Sam 2 Mai - 22:53

En Quête de Moyens

Temps : Le ciel est brumeux, le soleil est couvert.  
Activité : Le danger es révèle.  
Heure : Environ 19h24.


Résolution du Tour IX


Melody : « Bordel ! » S’énerve Matthew d'une voix presque rugissante de colère. « Ces salopards nous prennent en étau. Si ils nous ont suivi, ils savent peut être où est le camp. Je m'occupe de Samuel, rejoins Ivy et Seth de l'autre coté des tentes et allez vers le préau, les rôdeurs ont déjà du sortir. Il ne faut pas que l'on se fasse serrer de tous les cotés. Allez ! Je couvre l'avant, on va se sortir de ce merdier. »

Il parla vite, très vite et te poussa dans l'impulsion, sans force ni violence pour t'inciter à te dépêcher, en t'indiquant d'un très bref geste la direction opposée des tentes, vers les sacs mortuaires. Après quoi il s'empressa d'entrer dans la tente tandis que le rôdeur tombé au sol a un mal vraisemblablement fou à se redresser, tentant de basculer pour prendre appui et se lever, mais ce ne sera pas pour tout de suite.

« Recules ! » Gronde Matthew à l'intérieur.

Seth : Délaissant les hommes armés, tu te retournes vers les rôdeurs qui tentent de s'extraire, l'un d'eux parvenant à s'extirper à moitié du sac quand tu t'approches. Serrant le fusil à pompe entre tes mains, tu envoies dans l'urgence un coup de crosse aussi fort que tu peux. Le coup cogne le crâne de la créature qui tentait de tendre les bras vers toi et la crosse ripe dans la foulée, ce qui te permet tout de même de projeter le rôdeur au sol dans le coup. Son crâne se fend par le choc et un morceau de sa boite crânienne, fragile, se détache pour tomber au sol. Si la créature semble bien morfler de ton agression, elle n'est pas tout à fait mise hors d'état de nuire car son cerveau, endommagé, n'est pas détruit. Elle s'agite quelque peu, presque inoffensive maintenant car toute sa fureur est retombée d'un coup, désorientée. Cependant il faudra écraser le cerveau ou le détruire d'une autre façon pour l'abattre définitivement.

Ivy : Te motivant à affronter le danger que tu ne peux plus fuir à présent, tu resserres tes mains peu affirmées sur ton arme et t'approche d'une des créatures, suivie par Seth qui malgré ta demande a bien l'intention de faire face à ce qui semble être le plus urgent. Tandis qu'il va à coup de crosse sur le rôdeur qui semble presque extrait, tu t'approches du second qui est a à peine sorti le haut du corps de son recouvrement et balance le pied de biche de toutes tes forces, ton souffle se coupant presque de façon net par instinct à l'attaque.

Le pied de biche frappe brutalement le crâne du zombie et tu ressens la vibration secouante du choc dans tes mains puis tes bras, tandis que la tête de l'arme s'enfonce dans le crâne fragile de la créature en bien mauvais état, un oeil déjà manquant et sa chevelure féminine en miettes. Le coup creuse profondément le cerveau de la créature qui cesse de gesticuler en l'espace d'une seconde, bel et bien envoyée dans l'autre-monde cette fois. Mais quelque chose ne va pas : le pied de biche est trop enfoncé dans le crâne et a implanté une bonne prise, qui refusera de lâcher quand tu tenteras une première fois de retirer la tête. Il va falloir de l'effort...

Seth & Ivy : Occupé avec vos deux rôdeurs, vous vous efforcez de les abattre, quand vous percevez d'autres râles, qui s'ajoutent à ceux des créatures encore coincées dans les sacs, mais qui n'en proviennent pas : alerté par ces nouveaux sons horrifiques et menaçants, vous découvrez rapidement que les prisonniers du préau ce sont libérés, et une dizaine de rôdeurs sortis de son ombre avancent maintenant à proximité des tentes et à pas bien plus vifs, dans votre direction...

L'heure est venue de se nourrir, et vous êtes il faut le croire le repas.

+++

Tour X

Eléments scénaristiques:
 

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Sam 2 Mai - 23:15
La réponse de Matthew ne se fait pas attendre et au ton de sa voix, la brune rentre légèrement la tête dans les épaules comme si elle attendait que l'orage passe. Bon au moins elle apprend que Ivy et Seth vont bien ce qui on peut le dire la soulage grandement et ce pour les deux, indépendamment du lien qui a commencé à se créer entre Seth et Melody. Elle hoche la tête et va pour protester à son idée qu'elle les rejoigne mais elle n'a le temps que d'entre-ouvrir la bouche alors que Matthew la pousse doucement mais fermement pour l'inciter à faire ce qu'il dit. Presque aussitôt il se rue dans la tente et gronde à quelqu'un de reculer, Melody ne peut voir à qui il s'adresse mais sans doute pas à Samuel vu le ton employé.

Malgré la demande du chef, la brune hésite à lui obéir et à aller retrouver les deux autres mais deux choses font qu'elle fini par tourner les talons pour aller dans la direction indiquée. La première est que le zombie casqué cherche à se relever et même si pour le moment il n'y arrive pas, ça ne sent pas bon, il manquerait plus qu'il lui retombe dessus, déjà qu'elle a toujours mal aux bras de la première empoignade. Et la seconde chose est le fait que vu la difficulté qu'elle a eu avec le zombie, si elle passe outre la demande de Matthew et se rue dans la tente à son tour, elle risque de le gêner plus que de l'aider voir même de risquer leurs deux vies connement sans parler de celle de Samuel.

Du coup elle fini par prendre la direction du préau, y allant pas à pas pour être sûre de ne marcher sur rien qui fasse du bruit et vu les coups de feu, elle avance légèrement repliée sur elle même, se faisant aussi petite que possible, repassant son couteau de lancer dans la main gauche pour pouvoir mieux réagir au besoin. Et puis le zombie casqué lui a servi de leçon, hors de question qu'elle progresse trop vite sans tout observer sur son passage. Elle cherche ainsi à progresser entre les tentes pour rejoindre Ivy et Seth. Ensuite ils pourront peut-être se rendre au préau et attendre que Matthew revienne avec Samuel, car pour Melody il est de hors de question de penser que les deux hommes ne reviendront pas.
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: