Haut de page
Bas de page


Forum JDR post apocalyptique basé sur la thématique des zombies, de la mutation et particulièrement de la survie, dans un monde partiellement futuriste.
 

À l'abri des regards près des ruines - 09/01/35
 :: Memorial :: Hopeless Life : First Season :: Camp Jefferson :: Vie de camp

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Jeu 23 Avr - 23:52
Interprété par Seth Willis et Melody Campbell.

Une semaine maintenant que Seth dort avec elle dans la voiture, qu'elle avait choisi en arrivant au campement, elle devrait en être habituée maintenant que les premières nuits sont passées et pourtant ce matin là, la présence de l'homme la fait se réveiller en sursaut. Dans leur sommeil, ils ont glissés l'un contre l'autre et Melody se retrouve dans les bras de Seth, fait qui l'a réveillée même si elle met une bonne minute à le comprendre et qui la statufie une fois qu'elle a percuté de ce qu'il se passe. Pourtant quand ils sont rentrés de leur excursion et que la brune a renouvelé, le soir venu, son invitation à ce qu'il vienne dormir avec elle, pour ne plus qu'il subisse le froid de la nuit, elle s'était juré que ce genre de situation à quiproquo ne se produirait jamais. Intérieurement, elle commence par s'agacer après elle même avant de rationaliser les choses et de se faire la réflexion que c'est le genre de chose qui arrive, que ce n'est pas grave et qu'elle ne pouvait l'empêcher, après tout elle n'a fait que glisser contre lui et inversement. Et pourtant quelque part cela la trouble, si bien qu'elle décide de se glisser lentement, très lentement hors du véhicule, sans même prendre le temps de voir si elle n'a pas réveillé Seth aussi.

La matinée passe rapidement pour Melody, qui après avoir avalé vite fait un truc, a prétexté une nouvelle sortie dans la plaine pour s'échapper du campement. Sauf que là elle n'a posé aucun collet, c'est à peine si elle a embarqué son sac à dos pour donner le change, elle s'est juste posée, elle même, assise dans l'herbe à compter les nuages. Depuis son réveil, elle se sait incapable de se concentrer sur autre chose que sur les pensées qui lui trottent en tête, elle a trop retardé et mit de côté ce sujet là, elle ne peut plus faire autrement que d'y passer. Heureusement pour elle, pas un seul vivant ou zombie n'a la bonne idée de passer par là et elle peut rester plongée dans ses pensées à peser le pour et le contre, à se remémorer certaines choses qui ne sont pas sans lui faire verser quelques larmes. Focalisée sur cela, elle en laisse passer l'heure du repas de midi, ce qui ne devrait inquiéter personne puisque depuis une semaine, elle ne fait que rentrer tard de ses chasses que cela soit seule ou avec Matthew.

Ce n'est qu'en milieu d'après-midi, qu'elle se décide à bouger, se relevant, un long soupir franchit ses lèvres avant qu'elle ne réalise qu'elle a des fourmis dans les jambes à force de rester en place sans broncher. Une fois ses jambes dégourdies, elle ramasse son sac et fait demi-tour pour rentrer au campement, partant déposer son sac à la voiture, une fois qu'elle y est arrivée. La brune se met maintenant à la recherche de Seth, à qui elle n'a du coup encore pas parlé, c'est Ricky qui en la voyant chercher quelque chose qui lui indique ou l'homme se cache : près des ruines. Elle le remercie et s'éclipse avant que le gamin ne se mette en tête de lui raconter un truc et part vers les ruines. Rapidement elle déniche Seth près des ruines, dans un coin tranquille et pour aborder la conversation, elle ne trouve rien de mieux que :

- Tu ne devrais pas rester isolé comme ça, n'importe qui peut te tomber dessus.

Elle termine en souriant alors que c'est l'hôpital qui se fout de la charité là, elle qui a la manie de rester seule. Une fois qu'elle est sûre que Seth l'a identifiée, elle approche de lui.

Seth Willis

Anonymous
Invité
Dim 26 Avr - 15:46
Une semaine déjà qu'il habitait ensemble. Qu'il campait ensemble serait un terme plus à propos, vu qu'il ne partageait qu'un maigre toit. Mais c'était déjà beaucoup pour lui. Ses nuits n'étaient plus hachées au gré des températures et de la météo. Il pouvait dormir d'une traite sans draindre la rosée ou même la pluie. L'invitation l'avait surpris mais il n'avait pas pu dire non. C'était une opportunité trop belle, la seule d'ailleurs, sans même considérer le fait que Melody était une très belle femme ce qui ne gachait rien loin de la.  D'ailleurs c'était plutôt délicat. Un homme , une jolie femme, seul dans la voiture. Il trouvait ça presque étonnant qu'aucune allusion n'ait été faite. Ou alors elles ne lui sont pas parvenues aux oreilles. C'est aussi possible.

Ils avaient prit l'habitude de dormir vaguement assis chacun d'un coté de la banquette arrière, emmitoufflé dans ce qu'ils pouvaient pour se tenir chaud. Cela dit c'était mieux depuis l'expédition. Il avait trouvé une couverture dans une pièce de la maison qu'ils avaient visiter. Un toit, une couverture, une présence amicale. Ses nuits devenaient presque agréable. Une position allongée et un lit serait le must mais bon, on ne pouvait pas tout demandé non plus dans ce monde ravagé.

Il avait prit l'habitude de la voir à son réveil. Souvent l'un bougeait réveillant l'autre. Pas très réveillé ils échangeaient quelques mots avant de partir vaquer à leurs occupations. Ces deniers temps toutefois elle était moins présente. Toujours en chasse, elle revenait que tardivement ce qui avait tendance à l'inquiéter. Il n'appréciait pas trop Matthew, trop solitaire pour pouvoir tisser des relations mais au moins il semblait fiable de ce qu'il avait pu en voir et ce n'était pas un luxe.

Ce matin la il se réveillé seul dans la voiture. Sortant le nez de la couverture et se frottant les yeux il regarda autour sans la trouver du regard. Un peu surpris, il chassa son inquiétude en vérifiant que ses affaires n'étaient plus la ce qui était le cas. Elle était donc juste parti plus tôt. Quoi que plus tôt, à voir la luminosité ce n'était pas gagné. N'était ce pas simplement lui qui avait dormi plus longtemps que de coutume ?

Il se leva et se prépara , mettant un semblant d'ordre dans sa crinière brune dont il ne faisait plus grand chose et se débarbouilla le visage avec un peu d'eau pour finir de se réveiller et se lança dans sa journée. Depuis qu'il était la il avait l'impression de n'avoir rien fait et cela le dérangeait grandement. Il savait qu'il n'avait pas retrouver ses compétences en la matière mais à défaut de pouvoir tout réparer il s'était mit en tête de déblayer les décombres des ruines. Avec un peu de chance il trouverait des objets intéressants et dans le pire des cas cela ne ferait que préparer le terrain pour ceux qui savent faire à remettre en état. S'ils pouvaient rendre sure quelques pièces du magasin de souvenir ou bien encore du snack.

C'est pendant qu'il déblayait les gravas que Melody lui tomba dessus, le mettant en garde de son travail solitaire. Il sourit un petit peu la voyant

"Salut Melody ... Oui je sais mais bon il faut bien que je me rende utile. Comment ça va ? C'est encore tôt pour te voir de retour. Tu n'as pas eu de souci au moins ?"

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Lun 27 Avr - 13:59
Melody cesse son approche à environ deux mètres de Seth, levant le nez et son regard vert en direction de l'homme, son sourire toujours présent et elle l'observe quelques instants avant de lui répondre.

- Oui tout va bien ne t'en fait pas, j'ai juste rien trouvé aujourd'hui. Et toi comment tu vas ?

Effectivement, ce n'est pas en comptant les nuages qu'elle risquait de ramener un lapin ou deux mais cela, Seth ne le sait pas. Tout comme s'il est attentif à l'air et la posture qu'elle arbore, il pourra se rendre compte qu'elle semble plus détendue qu'en temps normal ou du moins, un peu moins préoccupée par une pensée ou une autre. Il est bien placé pour savoir qu'elle passe pas mal de temps à réfléchir le soir avant d'arriver à trouver le sommeil.

Melody se décale ensuite d'un pas ou deux pour regarder ce que l'homme faisait avant qu'elle n'arrive vers lui, son regard passant de Seth, aux ruines pour revenir sur Seth en dernier lieu.

- Et tu veux te rendre utile en trafiquant quelque chose ici ? Quoi d'ailleurs ?

Elle s'intéresse réellement à ce qu'il peut bien faire, non dans pas dans l'intérêt du groupe ou du sien mais bien par simple curiosité et aussi un petit peu parce que c'est lui. Car même Rani qui a réparé les toilettes, ce qu'elle peut bien faire ne l'intéresse pas plus que cela, tout comme ce que font les autres et ce quoi qu'ils fassent. Elle remarque certaines choses, certains faits mais ne se penche pas plus que cela dessus pour le moment, déjà parce qu'elle est fort occupée à chasser mais aussi parce qu'elle a toujours du mal à se fondre dans le groupe qu'ils forment tous. Bon d'accord si l'un d'eux se mettait à regarder de plus près les chambres du motel, elle s'y intéresserait, car qui dit chambre dit potentiellement un lit qui traine et allons, soyons fous, une possibilité de salle de bain, enfin si un morceau de toit tient le coup. Hors là, l'ancien magasin de souvenirs, ne la titille pas du tout, pour le moment, elle ne voit pas ce qui pourrait en sortir. Donc oui à cet instant, elle questionne Seth uniquement pour savoir, sans aucune arrière pensée.

- C'est prudent que tu bidouille tout seul par là ? J'ai pas confiance en ce qu'il reste debout du bâtiment...

Une pointe d'inquiétude passe dans sa voix pendant qu'elle dit cela, on ne sait jamais, outre les zombies, il y a le danger que s'il touche une pierre ou autre tout s'effondre et qu'il se retrouve piégé. Elle ne peut s'empêcher d'avoir cette pensée alors qu'un truc lui revient en mémoire et qu'elle ajoute.

- Faudrait pas...Heu...Comment ça se dit...Ah oui ! Faudrait pas étayer le coin ?

Un vague souvenir d'un truc que son flic de père, bricoleur à ses heures perdues, a essayé de lui apprendre à elle et à son frère quand ils étaient ados. Enfin surtout à son frère d'ailleurs, elle même ne venant écouter uniquement que pour être près des deux hommes quand sa mère était absente pour le boulot. Elle se souvient que son père l'installait sur un coin de l'établi alors qu'il expliquait les choses à Matthew ou qu'elle grimpait sur la palette de matériaux quand père et fils s'étaient lancés dans la construction d'une cabane de jardin.

Seth Willis

Anonymous
Invité
Mar 28 Avr - 21:30
Plutôt machinalement, Seth s'était arrêter de faire ce qu'il faisait en l'entendant. Le genre de geste réflexe auquel on ne réfléchissait pas, tenant dans ses mains une pierre d'une certaine taille. Le genre qu'il aurait aimé avoir il y a quelques temps pour écraser le crane d'un Marcheur. Regardant Melody approcher il ne pouvait manquer le sourire de la jeune femme. Non seulement cela éclairait son visage le rendant plus beau mais aussi parce que c'était quelque chose de finalement assez rare. Elle était souvent songeuse, soucieuse. Cela changeait beaucoup et c'était agréable, tant par le sourire en lui même que par le fait qu'elle semblait joyeuse et que cela lui faisait plaisir de la voir ainsi.

"Ca va merci, une journée de dur labeur ce qui n'est pas si souvent. Il fallait bien que je me motive à faire quelque chose de vraiment utile par moi même."

Il sourit un peu, semblant emprunt d'une sincère et profonde motivation à faire quelque chose de bien. Ce n'était pas particulièrement surprenant de sa part. Avenant il allait et aidait facilement les gens pour peu qu'il ne se montre pas particulièrement revêche ou instable comme l'avait été l'homme qu'ils avaient rencontrer lors de leur expédition. Homme qui n'avait d'ailleurs jamais voulu se présenter et qui avait préférer repartir plutôt que de rester au campement. Quand il avait découvert cela il s'était dit qu'ils auraient mieux fait de le laisser la bas plutôt que de s'encombrer d'un poids mort. D'autant qu'ils avaient par la même perdu, si on pouvait dire ainsi, l'arc qu'il avait. Typiquement le genre d'arme on ne peut plus utile contre les rôdeurs. Pas aussi efficace que l'arbalète mais tout de même ...  Mais tout ceci était derrière. Il fallait aller de l'avant.

La question de la jeune femme lui donna un regain de sourire, plutôt content de lui voir même fier de se rendre utile à la communauté.

"Je déblaye les gravas. Je me dis qu'on pourrait trouver des petites choses pas complètement écrasées avec un peu de chance et puis cela permettra de travailler à remettre les pièces en état. Ça serait quand même confortable d'avoir une vraie pièce pour certaines fonctions, l'infirmerie, les douches ce genre de chose."

Sa nouvelle interrogation lui fit légèrement hausser les épaules. Non pas de dédain mais d'un jugement personnel léger sur la situation. Dans le monde dans lequel ils évoluaient maintenant, même aller chercher le journal serait dangereux, et pas qu'un peu. Même s'il aimait travailler à plusieurs pour le plaisir de la compagnie, il ne pouvait pas toujours demander à quelqu'un ou attendre que quelqu'un se libère pour faire quelque chose.

"Je fais attention, je pense comme toi qu'il serait meilleur de le démolir que de le rénover mais on a pas trop le luxe de se priver d'une ressource potentielle."

Il hocha la tête à sa suggestion. Deux points pour la jolie brune.

"Oui tout à fait. Je ne saurais pas vraiment comment m'y prendre par contre. Je compte plus sur Rani ou quelqu'un d'autre si on a d'autres manuels dans le camps. Je n'ai pas eu l'occasion de faire connaissance avec grand monde en fin de compte."

Après un instant de flottement ou il lui sourit il se pose une question à son tour et la lui pose.

"Et toi que fais tu ici ? Tu cherchais quelque chose ou quelqu'un ?"

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Mer 29 Avr - 10:31
Puis tant qu'on y est pourquoi ne pas reconstruire un bloc opératoire, voilà une des premières pensées qui lui traverse l'esprit alors qu'elle écoute Seth répondre aux questions qu'elle lui a posé. Ce n'est pas qu'intérieurement, elle se moque de lui mais c'est surtout qu'elle ne voit pas l'utilité d'avoir une infirmerie dans un monde ou tout est "marche ou crève", si tu te blesse soit tu arrive à t'en remettre, soit tu y passe. D'autant plus que tout les survivants n'ont pas la chance d'avoir un toubib sous la main, comme elle a eu elle même avec Jimmy, elle serre les dents en y pensant, elle l'aimait bien lui et n'arrive pas à comprendre pourquoi il s'est barré. Bon d'accord des soins sont importants quand même mais elle voit toujours pas l'utilité d'avoir une telle pièce surtout qu'elle y pense mais jamais ils ne pourront en faire un truc assez propre et stérile.

Première pensée qui se déroule en une fraction de seconde, le temps que Seth termine sa phrase, pour les douches là par contre, elle n'a rien à y redire alors qu'il lui annonce que oui il fait attention, en gros il lui aurait sorti un "t'inquiète pas" ça aurait été la même chose, elle veut bien le croire mais ce n'est pas pour autant qu'elle ne s'en fera pas quand même. Elle hoche malgré tout la tête pour lui dire qu'il n'a pas tord avant d'arquer un sourcil à la suite, un homme qui reconnait qu'il peut avoir besoin d'aide et n'est pas tout puissant, cela ne se produit pas tout les jours.

- Pourtant tu es bien plus sociable que moi, aller vers eux ne devrait pas te poser de problèmes.

Lui répondant juste avant qu'il ne la questionne à son tour, il pourra voir le sourire de la brune s'agrandir au point de faire apparaître les fossettes de ses joues. Elle lance un coup d'oeil vers le campement être sûre que personne ne les voit, mis à part peut-être Calvin du toit de sa caravane et elle se rapproche de lui dans le même temps, elle n'est plus qu'à un mètre de Seth quand elle lui répond.

- Ben oui je te cherchais toi !

Elle pourrait lui dire d'autres choses, style que c'est Ricky qui lui a indiquée ou il se cachait quand elle le cherchait ou encore lui expliquer direct pourquoi elle le cherchait lui justement. Bien que quelque part elle va répondre à cette dernière question potentielle mais pas avec des mots.

À peine sa phrase terminée et ne laissant pas le temps à Seth de réagir, elle se rapproche encore plus de lui, venant même se coller à Seth, corps contre corps. Se hissant sur la pointe des pieds pour combler un peu leur différence de taille, pendant qu'elle lève une de ses mains pour venir  la glisser dans le cou de l'homme et l'attirer à elle délicatement. Il devrait comprendre ce qui va se passer avant même que cela n'arrive...Avant que la brune ne l'embrasse en déposant un baiser sur ses lèvres. Un baiser rapide mais tendre qui n'est là qu'en prémices des envies que la brune peut avoir et même si pas une seule seconde elle ne se dit que l'homme la repoussera, elle guette néanmoins la réaction qu'il peut avoir alors que leurs lèvres se séparent et qu'elle recule légèrement sa tête pour le regarder, sans pour autant reposer ses pieds à plat sur le sol. Oui elle guette la réaction de Seth, voir aussi si ce simple contact a été agréable pour lui aussi.

Seth Willis

Anonymous
Invité
Jeu 30 Avr - 15:34
Seth lui avoue qu'il ne connait finalement pas grand monde et cela la fait hausser un sourcil lui répliquant qu'il était pourtant bien plus sociable qu'elle. C'était probablement vrai, que quoi, peut être vrai ? Il la voyait souvent à l'écart mais lui ne s'était pas particulièrement mêler à la population du moins autrement que superficiellement d'un bonjour ou un coup de main passager. Pourquoi ? Lui qui avait tendance à vivre pour les autres, vers les autres, pourquoi ne se mêlait il pas à la population du camps ? voila une question qui portait bien plus loin qu'elle ne le laissait songer de prime abord. Une question qui allait lui tourner en tête un bout de temps. Le ton de la réponse, un peu pensif, le laisserait surement comprendre à la jeune femme.

"Je ne sais pas ... Sans doute oui..."

Le questionnement fut chassé de son esprit par la suite de la conversation. Il reviendrait plus tard c'est certain, elle avait mit le doigt sur quelque chose de profond qu'il lui faudrait éclaircir. C'était maintenant à lui de lui demander ce qu'elle faisait ici, chacun son tour, pas de jaloux. La question la fit sourire ce qui le rendit un peu curieux, ses sourcils se fronçant dans une petite moue qui n'avait rien de sévère. Toutefois son interrogation fut rapidement solutionnée. Elle le cherchait lui. Lui ? Pourquoi ? Que lui voulait elle qui ne pouvait attendre le repas ou quand ils verraient à la voiture ? Encore une fois la question ne resta pas en suspend bien longtemps. La voila qui se rapproche de lui et passe ses bras autour de son cou pour se hisser à lui et lui offrir ses lèvres et prendre les siennes dans un tendre baiser qu'il lui rendit assez instinctivement. Ele se recule pour le regarder, chercher à décrypter ses attitudes, son visage. Ce n'était probablement pas difficile. Elle a sans doute pu remarquer sa surprise dans un premier temps, quand elle posa ses lèvres sur les siennes en se collant à lui. Il ne s'y attendait pas et pour plusieurs raisons. Elle était plus jeune que lui , belle et fraiche comme une belle rose qui sait se défendre contrairement à lui d'un age plus mure s'il n'était pas encore considéré comme vieux. Surpris encore car s'ils s'entendaient bien il n'y avait jamais rien eu de déplacé ni d'allusion entre eux même depuis qu'ils 'habitaient' ensemble. Surpris encore car c'était complètement volontaire, calculé de sa part, ce n'était pas issue d'une douce ambiance installé dans une soirée à deux. La surprise se commuait en sourire. Le genre de sourire qui dit qu'il ne sait pas ce qu'il lui arrive mais que cela lui plait et en même temps comment pourrait il en être autrement devant une si belle femme qui vous embrasse. sur un petit nuage, il ne se rendit même pas compte qu'il avait posé ses mains sur ses hanches. Etait ce un geste inconscient montrant qu'il voulait la garder ?

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Ven 1 Mai - 15:17
Ses yeux pétillent de malice en voyant la réaction de Seth au baiser, en sentant les mains de l'homme sur ses hanches, contact fort agréable s'il en est. Elle voulait lire ce genre de réaction sur le visage de Seth : de la surprise. Le genre de surprise dont tu ne te doutais pas et qui se révèle être plus que plaisante. Et c'est vrai qu'il n'aurait pas pu s'en douter, rien ne l'avait laissé présager, la brune ayant garder cette envie bien cachée, non pas qu'elle ne voulait pas le montrer mais parce qu'en elle depuis sa rencontre avec Seth cela avait été une opposition permanente dans sa tête. La brune a du prendre du temps pour trier ses pensées et faire le point même si elle n'a vraiment réussi à se mettre d'accord avec elle même que le jour même. Certains diraient que ce sont ses hormones qui lui ont fait passer le cap en posant un voile de silence sur ses remords et ce n'est peut-être pas totalement faux, mais elle s'occupera des éventuelles retombées demain ou un autre jour, pour l'instant elle veut juste profiter du moment présent.
Pratiquement dans un murmure, elle lui dit :

- Pourquoi tu es surpris ?

Elle se doute de la réponse qu'il pourra avoir mais elle a envie de l'entendre de sa bouche et puis s'il faut il y a une raison à la surprise qu'il marque dont elle ne se doute pas du tout. D'être toujours collée à lui et sur la pointe des pieds, la fait bouger légèrement contre Seth et cela lui procure un trouble intérieur, signe qu'elle a envie de plus qu'un simple baiser mais elle ne va tout de même pas lui "sauter" dessus brutalement tout de suite. Non pas que ça la dérangerait mais quelque part elle n'oserait pas le faire là tout de suite, une part d'elle se disant qu'elle ne doit pas montrer ce côté là d'elle pour le moment, c'est un risque qu'il la prenne pour une fille facile.

Et pourtant c'est plus fort qu'elle là et elle ne peut s'empêcher de caresser la nuque de Seth avec une de ses mains dont les doigts vont, de temps à autres, se perdre à la base de ses cheveux. Tandis que la seconde main de la brune passe dans le dos de l'homme, posée à plat contre lui, y exerçant une légère pression, un peu comme si elle voulait lui dire "je n'ai aucune intention de te laisser t'éloigner là". Une telle chose ne peut que faire comprendre à Seth que c'est bien réel, que le baiser est bien arrivé volontairement, d'une manière calculée. Mais aussi lui faire comprendre que la belle brune n'attend que le moment ou un second baiser va venir, voir plus qu'un baiser, peut-être même qu'elle attend que cela vienne de lui. Et quelque part c'est un peu ça, elle attend un signe de la part de Seth qui la fera se dire "Ok fonce fille".

Seth Willis

Anonymous
Invité
Ven 1 Mai - 17:23
Quand il retrouva pied lui aussi la regarda, cherchant à comprendre ce qui lui arrivait. Ce à quoi elle pensait, ce qu'elle éprouvait, ce qu'elle avait derrière la tête. Ils étaient seul, à l'écart, abrité par les ruines. C'était un lieu presque idéal pour un moment intime, au sens personnel du terme. Leurs corps l'un contre l'autre le rendait tout chose. Pour un peu il se sentirait rougir comme un collégien. Le regard pétillant de la brune lui retournait l'estomac, dans le rare et bon sens du terme. Celui qui accompagne le petit nuage qui fait que tu touche plus terre. Trop de choses se bousculaient dans sa tête, il n'arrivait pas à rester cohérent, et encore moins concentrer, noyer dans son regard les sens en éveille comme le laisse comprendre son souffle qui s'est alourdit. Son murmure manque de lui arracher un rire, faisant naître malgré tout un sourire amusé sur son visage. Pourquoi ? Elle se moquait de lui ?

" Pourquoi ? Tu plaisante ? La plus belle femme que j'ai rencontré depuis des années avec qui je partage un toit et qui n'a jamais rien laisser paraître m'embrasse et tu t'étonnes que je sois surpris ?"

Son sourire s'était étiré, d'amusement. Retrouvant pied doucement, ses mains se raffermirent doucement sur ses hanches dans un geste conscient cette fois. Son regard glissait de ses yeux à ses lèvres , mue par le désir de les goûter à nouveau mais avec la retenue de celui qui n'ose pas. Pourtant ne venait elle pas juste de l'embrasser ? C'était stupide mais on ne peut pas demander à un homme d'être intelligent et réfléchit quand une  telle créature venait se lover contre lui. D'ailleurs toute contre lui ainsi, elle pouvait sentir un truc dur .... dans la poche de sa veste, comme elle l'avait déjà senti quand elle l'avait porté au lac.
Ce sont finalement ses doigts sur sa nuque qui lui firent cédé à l'envie. Il se pencha encore un peu et déposer ses lèvres contre les siennes l'embrassant avec douceur ses doigt l'attirant tout contre lui même si ce n'était pas vraiment nécessaire. Ses yeux se fermèrent doucement savourant ses lèvres dans un baiser qui se fit plus charnel, plus gourmand, l'envie prenant le pas sur la raison qui s'enfuyait au loin de l'horizon de son esprit, le laissant tranquille dans une bulle de bien être qu'il n'avait pas connu depuis bien longtemps.

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Sam 2 Mai - 18:38
En entendant la réponse de Seth, le sourire de la brune s'agrandit un peu plus si tant est que ce soit possible vu le sourire qu'elle arborait déjà. La majorité des filles se seraient mises à rougir et à se perdre en remerciement et explications devant un tel compliment mais pas Melody et ce parce qu'elle sait pertinemment qu'elle est belle et désirable, même si elle en a jamais joué, et que rien a changé là dessus depuis le début de l'apocalypse. Et même si c'est le premier compliment qu'elle reçoit depuis son retour à la vie, elle ne bronche pas, certes intérieurement elle en est touchée et flattée malgré tout. Elle pourrait lui répondre bien des choses comme par exemple lui expliquer pourquoi le baiser a eu lieu mais elle en aura bien le temps plus tard surtout qu'elle a mieux à faire là alors que Seth se décide à l'embrasser à son tour en faisant en sorte qu'elle soit un peu plus encore collée contre lui.

Baiser qu'elle lui rend et qu'elle poursuit, un baiser doux mais aussi tendre et gourmand dans lequel se cache toute l'envie qu'elle a en elle et qui ne fait que croitre à cet instant précis. Un baiser qu'elle aimerait bien voir durer une éternité alors que dans le même temps elle aimerait qu'il ne dure pas pour qu'ils aillent à l'étape d'après. Drôle de mélange s'il en est mais contre lequel elle n'y peut rien, elle est ainsi faite, elle aime autant les câlins, baisers et caresses qu'elle aime tout ce qui vient ensuite, l'acte d'amour en lui même. Bon d'accord on pourrait le formuler plus crument mais cela ne lui conviendrait pas, elle aime cela, elle ne peut le nier mais il lui a toujours fallut la dimension affective pour le faire, un total inconnu, elle ne pourrait pas. Certes elle pourrait connaître Seth encore mieux avant d'agir ainsi mais comment peut-elle résister à un homme aussi séduisant et qui a une mentalité qui lui plait ? Surtout qu'avant l'apocalypse, son mari canalisait toutes ses envies et que là, cela fait de très longs mois qu'aucun homme ne l'a touchée même avant que Marc ne meure qui plus est...

Non, elle ne peut plus résister à cette envie que Seth déclenche en elle dès qu'elle pose les yeux sur lui, si bien qu'elle fini par mettre un terme à leur baiser, non sans lui mordiller la lèvre inférieure un bref instant, le faisant tout en douceur avant de s'écarter juste assez de lui pour se remettre à plat sur ses pieds. Elle lui attrape les main et les serre dans les siennes avant de lui murmurer :

- Vient

Qu'elle cède à ses envies est une chose mais que quelqu'un puisse en profiter pour regarder, cela en est une autre. C'est pour cela qu'en allant à reculant, la brune entraine Seth avec elle, son regard passant plus ou moins du sol derrière elle à l'homme devant elle, histoire de ne pas tomber en cognant une pierre ou autre. Et si Seth se demande ce qu'il se passe et pourquoi elle fait cela, il pourra trouver un début de réponse dans les émeraudes de la belle et y lire l'envie qu'elle a de lui.

Une fois qu'elle est sûre que même Calvin du haut de sa caravane ne pourra pas les voir, elle cesse de reculer et sans lâcher les mains de Seth, elle se met à genoux et l'attire vers elle, faisant en sorte qu'il comprenne que c'est le moment qu'ils finissent allonger sur l'herbe. Dès que Seth entame le mouvement de la rejoindre près du sol, elle guette le moment opportun pour le faire basculer sur le sol, qu'il se retrouve le dos dans l'herbe. Melody se mettant ensuite à cheval sur lui pour l'embrasser avec passion.

Seth Willis

Anonymous
Invité
Dim 3 Mai - 18:53
La réponse de l'homme semble lui plaire et cela le rassure un peu. Il se sentait vraiment comme un adolescent. C'était rassurant parce que cela voulait dire qu'il n'avait pas dis de connerie. Sur le moment c'était difficile, les émotions les hormones, on dit facilement un truc de travers. Sans parler des sensibilités de chacun. c'était tellement difficile parfois la communication. Quand l'un disait blanc, l'autre comprenait gris, voir noir. Les mots n'étaient pas si sans équivoque que cela. Parfois les gestes étaient préférable et en fin de compte c'est ce qu'elle avait fait, pour son plus grand plaisir. 

La regardant, ses lèvres lui font envie. Il a envie de leurs douceurs, de leurs délicatesses et de leurs sensualité. Il désirait ses lèvres et ce qu'elles incarnaient. La femme. Cette femme avec qui il partageait ses nuit sans la moindre équivoque depuis des jours maintenant. Cette femme si belle qui incarnait les rêves de plus d'un homme à coup sur. Comment ne pas la désirer ? N'y tenant plus il s'approche de ses lèvres pour les sceller à nouveaux des siennes.

Le baiser dure, plus langoureux, plus charnel, sa langue venant à la rencontre de la sienne. Lui aussi a envie qu'il dure, s’imprégner de cette sensation si agréable et si lointaine pour lui, s'accrochant à ce baiser comme pour se rassurer, que ce n'est pas un rêve, pas une farce. Comme pour appuyer cette envie que cela dure, ses mains sont fermement campées sur ses hanches les caressant instinctivement du bout des doigts. Son petit corps contre lui, sa poitrine contre son torse, tout n'était qu'un appel à plus. 

Elle rompt le baiser se mordillant la lèvre, geste qu'il trouve trop mignon même s'il est probablement inconscient. Son souffle est court, lourd, aiguisé par le désir. Il ne répond pas à son invitation, pas verbalement, mais la suit un peu plus à l'écart, la ou ils seraient seuls.

Seth la regarde souriant doucement, voir le désir dans son regard était aussi beau qu'excitant. Il la suit sans se faire prier l'accompagnant dans sa descente posant lui aussi un genoux au sol avant de se faire basculer traitement et se retrouver sur le dos alors qu'elle vient le chevaucher et l'embrasser. Il répond à son baiser avec envie ses mains se glissant sur ses fesses remonte sur son dos la câlinant, cherchant sa peau, sa chaleur, Elle.
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: