Haut de page
Bas de page


Forum JDR post apocalyptique basé sur la thématique des zombies, de la mutation et particulièrement de la survie, dans un monde partiellement futuriste.
 

À l'abri des regards près des ruines - 09/01/35
 :: Memorial :: Hopeless Life : First Season :: Camp Jefferson :: Vie de camp

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Lun 4 Mai - 9:54
Melody le laisse l'embrasser et la toucher alors que le baiser passionné se poursuit, baiser qui continu vite dans le cou de l'homme tandis que les mains de la brune se glissent sous ses vêtements pour venir au contact de sa peau. Tout naturellement les vêtements de la brune se retrouvent au sol et non plus sur son dos, qu'elle les ôte elle même ou que Seth l'aide, tout comme les vêtements de l'homme prennent le même chemin. Le monde autour d'eux n'existant plus, ils sont dans une bulle lointaine alors que leurs corps se découvrent dans des caresses et des baisers de plus en plus enflammés, la position change, dessus, dessous plus rien d'autre ne compte que cette découverte mutuelle. Puis vient LE moment, celui qui n'appartient qu'à eux deux, le moment qui conduira à la fusion de deux corps en vue de l'extase la plus totale, le moment dont vous n'aurez aucun détails bande de voyeurs.

Un moment plus tard...

Elle est en sueur, son souffle court et son rythme cardiaque bat des records de vitesse et elle ne bouge plus laissant s'éteindre tranquillement la flamme qui brûle en elle alors qu'elle a l'impression d'être vidée de toute énergie. Quelques minutes passent ainsi avant qu'ils ne bougent, Melody venant se blottir dans les bras de Seth, une jambe passée par dessus une des siennes, un bras qui vient se poser sur son torse et dont la main lui caresse la peau avec douceur, la tête qui se pose sur lui. Elle sourit toute seule en écoutant le rythme cardiaque de son compagnon de jeu. Melody se sent incroyablement bien, sereine et détendue comme jamais depuis sa résurrection et surtout elle a l'impression de ne revivre vraiment qu'en cet instant.

La brune reste ainsi de longues minutes sans mouvement autre que ses doigts qui caressent le torse de Seth dans un état proche de la béatitude avant de finalement bouger. En premier lieu elle dépose un baiser sur la peau de Seth avant de légèrement bouger la tête, juste ce qu'il faut pour lever les yeux vers lui et accrocher son regard dans lequel il pourra y lire la sérénité qu'elle a en elle mais aussi de la tendresse et malgré qu'elle soit comblée, il pourra y voir aussi une pointe d'envie. Signe qu'il n'a pas à se demander s'il a été à la hauteur ou non. Brisant le silence tranquille qui s'est fait, un sourire présent sur son visage :

- Pour te répondre de tout à l'heure, faut que je t'avoue que cela fait un moment déjà que j'en avais envie pour le baiser et pour la suite.


De quoi peut-être le surprendre à nouveau, surtout qu'elle dit ça le plus tranquillement du monde.

Seth Willis

Anonymous
Invité
Lun 4 Mai - 21:38
Achevé dans un plaisir mutuel, il récupère allongé sur le dos, son torse se soulevant a rythme de son souffle rapide, un sourire béa accroché aux lèvres. Un instant de paradis dans ce monde décrépit. Quelque chose qu'il avait relégué au rang de souvenir à tord vraisemblablement. Il tourne la tête pour la regarde, détaillant chaque parcelle de son visage comme s'il contemplait la plus belle toile. Son coeur tambourine, battant dans ses tempes distillant en lui le sang bien trop concentré il y a peu encore. 

Elle se tourne vers lui pour venir se blottir, se glissant à moitié sur lui dans un geste naturel qu'il apprécie particulièrement. Il ne saurait pas trop dire pourquoi. Sentir sa main sur son torse mais surtout sa cuisse sur la sienne, diffusant une douce chaleur. C'était sans doute ça qu'il aimait, cette chaleur, la sienne. Il la regarde dans les yeux avec caressant sa joue du bout des doigts, dégageant une de ses mèches de cheveux pour libérer son visage sa main se glissant dans son cou, son pouce sur sa joue la câlinant.

Il profite de l'instant , de ses douces caresses sur son torse alors qu'il câline le haut de son dos. Il profite de l'instant avec simplicité regardant le ciel des images plein la tête, la regardant elle aussi parfois. Elle bouge, embrasse sa peau ce qui le fait sourire et quand elle se tourne un peu ils échangent un regard alors que Seth lui sourit avec douceur. Son regard laisse perdurer cette sensation de quiétude, cette bulle en dehors du monde, en dehors des problèmes, des morts, des peines. Un moment a eux et juste à eux. Cette pointe d'envie dans son regard le fait sourire et il remonte une main dans son dos pour la caresser alors que son aveux lui fait ouvrir les yeux un peu plus grand d'étonnement.

"Vraiment ? Depuis quand ?"

On irait pas dire que c'était un coup de massue mais la surprise était réelle. Etait ce prémédité ? Attendait elle le bon moment ? A t elle fini par céder après n'avoir osé ? Finalement était ce lui vraiment ou un besoin de se sentir proche de quelqu'un devant l'individualisme général ? Il balaya toutes ces questions et bien d'autre pour ne pas polluer l'instant même s'il n'en doutait pas, elles reviendraient au pas de charge plus tard.

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Mar 5 Mai - 18:43
La peau de Melody frémit doucement sous les caresses de Seth, elle le trouve incroyablement tendre en cet instant, une chose de plus à rajouter sur la liste des choses qu'elle apprécie grandement chez lui. Et puis vu le gabarit de l'homme et le fait qu'il soit plus âgé qu'elle, cela n'était pas gagné, d'ailleurs il a combien de plus qu'elle ? Elle ne le sait pas, faudra quand même qu'elle le lui demande pour savoir. Sans doute est-ce une forme de préjugé du à ce qu'il lui a dit de son passé mêlé au fait que c'est un géant par rapport à elle mais oui elle ne le pensait pas aussi doux dans ses gestes que cela soit maintenant ou "pendant". Ce qui promet de bons auspices pour la suite, enfin bien sûr s'il a envie de recommencer ce genre de moments, le contraire serait étonnant mais on sait jamais après tout, surtout au regard du fait que c'est elle qui a fait le premier pas, elle lui plait cela est sûr mais jusqu'à quel point ? Enfin pour le moment ce n'est pas la question.

- Oui vraiment. Et à peu près à partir du moment ou tu es venu me voir au petit lac.

Et bien entendu, la brune continu de lui répondre tranquillement comme si elle parlait de choses banales alors que si on analyse bien ses dires, elle vient en gros de dire à Seth qu'elle a flashé sur lui depuis le départ.

- J'ai juste mit un peu de temps à me l'avouer.

C'est vrai qu'au début, elle a tout fait pour ne pas y penser, pour pas voir la vérité en face et cela pour des principes moraux qu'elle avait voir qu'elle a encore sur lesquels elle a posé un mouchoir pour la journée mais qui risquent de revenir. Des principes que beaucoup peuvent juger de désuets vu le nouveau monde et cela alors même qu'ils n'ont pas tout les détails, s'ils les avaient tous, il y a des chances qu'ils se moquent carrément d'elle. En tout cas peut-être que Seth pourra faire le lien entre les paroles qu'elle vient d'avoir et l'alliance qu'il lui a vu au cou au bout d'une chaîne et qu'elle a d'ailleurs toujours là.

Bougeant un peu plus, tout en restant lovée contre l'homme, Melody vient l'embrasser avec tendresse, terminant le baiser en mordillant la lèvre de Seth, un grand sourire s'ensuit et elle ajoute :

- En tout cas, on recommence quand tu veux !


Finalement la question de savoir si oui ou non, il en voudra plus est posée rapidement mais il faut aussi voir ça comme le fait qu'elle est une femme indépendante qui n'a pas peur d'énoncer ses envies clairement. Et comme on l'a déjà vu, des envies, elle en a pas mal...Sans compter que là, ça ne fera que confirmer à Seth que ce n'est pas un hasard, que c'est bien lui qu'elle veut.

Seth Willis

Anonymous
Invité
Mar 5 Mai - 22:30
Elle lui confessa qu'elle avait envie depuis qu'ils s'étaient rencontrer au petit lac. Rencontre aussi fortuite que agréable qui l'avait lui aussi marqué et pour cause, il l'avait trouvé en soutien gorge en train de faire sa lessive. Une femme aussi séduisante si peu vêtue ça ne peut pas laisser indifférent.  Il avait bien essayé de ne pas s'attarder sur sa poitrine mais il fallait avouer que c'était tentant, surtout pour un célibataire de longue date, si on peut dire cela ainsi.

Dans son esprit, c'était évident qu'il ne pouvait que la trouver belle mais l'inverse lui paraissait surréaliste. Il n'avait rien d'exceptionnel, était largement plus vieux qu'elle et faisait plus vieux sans aucun doute. Même si elle pouvait lui trouver agréable compagnie, ce n'était pas ça qui l'avait fait craquer... Craquer, il n'y croyait même pas. Même maintenant, même après qu'elle l'ait embrasser, qu'ils aient fait l'amour il n'arrivait pas à le croire. Elle était digne d'une gravure de mode et lui d'un plombier ? C'était difficilement concevable.

Il lui sourit, un sourire doux et heureux. Melody avait flasher sur lui. Juste impensable et juste merveilleux. Il glissa ses doigts dans ses cheveux pour venir glisser une mèche derrière son oreille. Son regard parcourait son visage et quand elle vint lui donner un baiser il lui rendit souriant d'avantage, se figeant juste, sans perdre son sourire, quand elle lui mordilla la lèvre, pour pas risquer de se faire mal mais rit doucement quand elle lui dit qu'ils pouvaient recommencer quand il voulait. Cela avait le mérite d'être clair et il fallait dire que cela plaisait beaucoup à Seth. Pas uniquement le fait qu'il recommencerait donc, parce que bien sur c'était une évidence qu'il aurait envie de recommencer, mais aussi parce qu'elle se montrait indépendante et sur d'elle disant haut et fort, enfin pas trop quand même, il y a du monde dans le campement, ses envies.  

"Quand j'ai envie ça risque d'être rapidement et souvent."

Son regard coquin et complice en disait long sur ses envies et sur le fait que cela lui avait plus. L'idée de dormir dans la même  voiture qu'elle prenait une dimension différente. Mais, une pensée lui venait sur l'instant. Est ce juste qu'elle voulait juste qu'ils prennent du bon temps ou bien voulait elle d'avantage ? Devait il être son sexy toy ou bien son petit ami ? Petit ami, voila un terme qui sonnait étrangement quand on avait plus proche de quarante ans que de quinze. Pourtant c'était le terme non ? Il pencha légèrement la tête la regardant, projetant cette idée dans une multitude de déclinaison possible, cherchant les alternatives possible mais ce qui se détachait de cela c'était le baiser. Le baiser qu'elle lui avait donné était avant tout emprunt d'une envie de l'embrasser, pas de lui sauter dessus. Enfin pas au début. Il sourit légèrement et se hissa doucement sur un coude et lui dit avec un ton amusé.

"J'espère qu'on nous a pas entendu sinon ça va jazzer au dîner"

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Mer 6 Mai - 12:18
En tout cas on peut dire que Seth ne perd pas de temps pour réagir aux paroles de la brune, lui affirmant aussitôt qu'il aura envie de recommencer rapidement et souvent. Il ne se rend sans doute pas compte de ce qu'il vient de dire à cet instant quoi qu'avec le sourire que Melody arbore cela ne doit pas être difficile à comprendre même si...Et puis comment pourrait-elle résister au regard qu'il lui lance en cet instant ? Bon elle se doutait déjà qu'il avait aimé leur ébat, après tout un homme ne peut simuler le plaisir qu'il ressent mais l'entendre le dire d'une certaine manière est juste...excitant. Par contre elle ne saisit pas pourquoi il la regarde ainsi ensuite, à quoi donc peut-il penser ? Melody n'a pas le temps d’échafauder des théories qu'il se redresse légèrement et lui parle des autres et du bruit possible, dur retour à la réalité alors qu'elle zappait toujours le fait qu'ils ne sont pas seuls au monde.

- Qu'ils ne t'ont pas entendu nuance.

Melody le taquine clairement en répondant cela et c'est visible dans son regard, après tout il a pu se rendre compte qu'elle n'est pas très démonstrative en terme de décibels, que tout se joue dans ses mouvements et attitudes.

La brune change de position et roule sur le dos, restant à regarder les nuages quelques instants, finissant par avoir un frisson qui lui parcoure le dos. Il faut dire qu'ils sont en janvier et que l'herbe sous son dos est bien froide maintenant qu'il n'y a plus la bulle de chaleur autour d'eux deux. Elle s'étire et se redresse pour ensuite attraper sa veste qu'elle enfile pour réchauffer son corps nu alors qu'elle n'a pas envie de se rhabiller, pas tout de suite en tout cas. Se tournant vers Seth, elle revient l'embrasser avant de le faire basculer à nouveau sur le dos pour se mettre sur lui, s'allongeant presque totalement sur le corps de l'homme avant d'ajouter :

- Je te promet que j'abuserais pas de ton "rapidement et souvent", il manquerait plus que je t'épuise totalement.


Elle est bien placé pour savoir que Seth a encore plus de mal qu'elle à s'endormir le soir voir même qu'il se réveille en pleine nuit. Tant qu'il ne prend pas sa réplique pour un "t'es vieux faut que je fasse gaffe" tout ira bien. Un nouveau baiser tendre et elle ré-ajoute :

- Maintenant si tu m'en disais plus sur toi, sur ton passé, qu'on se connaisse mieux !

À moins qu'il ne veuille bouger, elle reste allongée sur lui à attendre ses réponses. Réponses qui elle l'espère lui en dira vraiment plus sur l'homme et sur ce qu'elle veut savoir, en gros elle aurait pu lui sortir directement "t'as quel âge ? et tes exs ?". Vraiment les détails qu'une fille a envie de connaitre surtout après avoir fait l'amour avec un homme même si elle sait très bien qu'il pourra lui retourner exactement la même demande. Bon d'accord, elle aurait pu se soucier de mieux le connaitre avant de lui sauter dessus, ce sont des choses qui se faisaient avant l'apocalypse après tout.

Seth Willis

Anonymous
Invité
Ven 8 Mai - 18:12
Il ne pensais pas que cette réponse allait la faire sourire ainsi mais c'était très plaisant à voir, ce sourire à la fois heureux et gourmand sur son visage. Cela lui donnait un sentiment de complicité qui était très agréable. Il lui vola un baiser avant de se hisser sur un coude pour mieux la voir et évoque avec amusement les autres. Avaient ils entendu quelque chose ? Il ne l'espérait pas. Il n'aimerait pas devoir déjà passer sous les quolibets ou les ragots, c'était trop frais pour en rire. Il ne savait pas ce qu'elle pouvait en penser elle, mais en tout cas elle a le sens de l'humour, précisant que s'ils avaient entendu quelque chose c'était lui et pas elle. Il sourit amusé et lui rétorqua amusé.

"Bien voyons ..."

Il la regarde se glisser sur le dos. Il regarde son visage avec beaucoup de douceur, la trouvant belle. Ses yeux verts , sa bouche fine et souriante. Il se trouva diablement chanceux d'avoir pu attirer une femme aussi splendide. Et en plus elle avait le sens de l'humour et , ce qui ne gâche rien, savait prendre les devants. Il se dit en l'instant avec un certain amusement qu'il faudrait qu'il tache de lui trouver des défauts. Une femme parfaite ça n'existe pas. Pas plus qu'un homme soit dit en passant. Qu'est ce qui pouvait clocher chez elle ? Cette pensée toute joueuse soit elle, ne l'empêchait pas de caresser sa joue du bout des doigts, dessinant les contours de sa mâchoires pour venir dans son cou et échouer sur son épaule.

Elle s'étire alors quand le froid la saisie, attirant le regard de Seth plus bas que son visage, admirant sa poitrine, son ventre et enfin son pubis. Il sourit légèrement sentant un petit coup de chaud de quand on est intimidé de se regard osé et pourtant après ce qu'ils venaient de faire ? Allez comprendre ... Quand je vous disais qu'il avait des relents de collégien et quelque part cela faisait du bien, cette normalité dans ce monde en ruine. Vraiment.

Elle enfile la veste avant de revenir contre lui, partageant avec lui un nouveau baiser avant de le faire mettre sur le dos afin de pouvoir s'allonger sur lui ce qu'il accepte de bon gré, venant caresser son dos doucement , et parfois ses fesses. Il sourit amusé, lâchant même un petit rire quand elle lui dit qu'elle n'abusera pas de sa réponse. En guise de représailles il saisit ses fesses de ses grandes mains pour les lui malaxer, pure provocation et lui répond, la taquinant à son tour.

"Bon courage fillette"

Il répond à nouveau à son baiser et sa question le fait sourire. Que pouvait il lui dire de lui ? Son regard bascula un instant à la recherche de sa mémoire, repensant à son histoire il repensait aussi à ses douleurs plus vive tel que la disparition de son fils, son entreprise, son divorce.  En regardant derrière il ne voyait que champs de ruine et d'échec. Ce n'était ni très positif à raconté ni une façon de le mettre en valeur. Il reposa ses yeux sur elle, la douleur s'enfuyant plus loin et lui répondit enfin.

"Qu'est ce que tu aimerais savoir ... ?"

La question était traînante mais il n'allait pas la laisser attendre de trop non plus. Son regard se porta machinalement sur l'intérieur de son avant bras ou trônait un tatouage Semper Fidelis, un peu comme si c'était le début de sa vie adulte. Il revint à elle.

"J'ai grandis dans le Texas, à Huntsville, j'ai un frère qui v ... qui vivait à Chicago. J'ai fais l'armée et puis je suis tombé sur ma femme presque tout de suite à mon retour à la vie civile. On a eu un fils et puis j'ai monté mon entreprise mais on a divorcer une douzaine d'année plus tard. Depuis pas grand chose d'intéressant. Je remplissais mes week end avec mes gardes chez les pompiers volontaires .... et toi, parle moi de toi ?"

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Ven 8 Mai - 19:20
Un moment placé sous le signe de la complicité, elle le ressent elle aussi alors que la tendresse perdure, Seth faisant semblant d'être outré à ce qu'elle lui dit, signe qu'il a bien compris qu'elle le taquine. Quoi de plus agréable que de voir cela ? Ils semblent être sur la même longueur d'onde tout les deux, si bien qu'à son tour elle fait semblant d'être outrée, lâchant un :

- Eh !

Quelle démonstration n'est-ce pas ? Et qui vient en réponse du "fillette" qu'il vient de lui sortir voir en réponse à la manière dont l'homme lui attrape les fesses en le disant mais ce n'est pas pour autant qu'elle bouge de sur lui ou que lui ne bouge. Non au contraire cela amuse la brune qui retrouve bien vite son sérieux alors que Seth semble absent d'un seul coup avec la demande qu'elle lui fait. Et pas qu'absent même, Melody a l'impression qu'il se repasse en mémoire des choses peu agréables, ce qui l'intrigue grandement et lui fait plisser les yeux pour le regarder attentivement. Le fixer intensivement même, comme si elle voulait sonder son âme pour y découvrir les secrets qui se cachent en lui, et quand de nouveau il la regarde, il pourra voir peser sur lui les émeraudes de la belle. Et c'est quand même sur un ton léger qu'elle répond rapidement à sa question.

- Humm, ton âge déjà ?

Son regard ne diminuant nullement d'intensité, elle reste à l'écouter parler de lui même et de ce qu'il lui livre ainsi, un Texan lui aussi qui a un frère tout comme elle. L'armée, ça elle le savait déjà, il le lui avait dit par contre la suite la déconcerte tout de même, elle déporte son regard sur le tatouage de Seth, certes elle se doutait que ce n'était pas un moine avant elle mais c'est le fameux adage "ne pose pas de questions si tu n'es pas sûre d'en vouloir la réponse". Il a été marié et il est papa, cela reste une donnée à ingérer  mais comme bien sûr rien n'est simple avec Melody, tout un tas de questions se bousculent dans son esprit. Questions du style "elle ressemblait à quoi ? Et ton fils ? Il a quel âge ? Il s'appelle comment ? Ton divorce remonte à quand ?" mais aussi des questions bien moins joyeuses "Il leur est arrivé quoi ? Tu sais où ils sont ?". Sans parler des questions concernant le frère dont il a parlé et qui forcément la renvoie à son propre frère. En tout cas cela pourrait expliquer pourquoi il dort mal lui aussi...Sans compter qu'il ne lui dit sans doute pas tout, du coup elle reporte à nouveau ses yeux verts sur Seth.

- Et eux deux, ils sont où ?

Il faut qu'elle le sache, elle doit savoir même s'il ne va pas aimer cette question, d'ailleurs elle accepterait s'il n'y répond pas et même si elle n'est pas sûre de vouloir la réponse mais des fois il vaut mieux même si ça perturbe un moment.

- Et puis tu vas pas me dire que depuis ton divorce tu es sage comme une image ?

Changement de sujet radical s'il en est, voilà un truc qui cloche chez elle, elle passe d'un sujet à un autre à toute vitesse pour des choses n'ayant rien à voir et qui ne sortent pas forcément dans le bon ordre, chose qu'elle lui avait déjà laissé entrevoir au bord du petit lac. Des fois elle s'épuise et ne se suit pas elle même donc pour les autres cela peut être encore pire. Et bien entendu comme elle a parfaitement entendu ce que Seth lui a demandé et peut-être aussi pour lui laisser le temps de savoir s'il souhaite ou non lui répondre, elle change encore de sujet pour lui parler d'elle.

- J'ai grandis au Texas aussi, dans la banlieue de San Antonio, j'ai un frère de deux ans mon aîné, Matthew, aux dernières nouvelles il était en Egypte. On a toujours été proche lui et moi, on a pas mal voyagé et lui comme moi on a une partie de nos racines en Écosse. J'ai fini par y vivre et y rencontrer mon mari, on est revenu au Texas pour la maladie de ma mère juste après tout s'est déclenché et comme tu as déjà pu t'en douter, il est mort, à peu près deux mois avant moi.

Oh bien sûr il y a encore plein de choses qu'elle pourrait dire sur elle même mais pour le moment elle ne dit rien, Seth lui demandera plus de détails s'il le souhaite.

Seth Willis

Anonymous
Invité
Sam 9 Mai - 0:53
Elle fait mine de s'offusquer quand il l'appelle jeune fille, comme quoi elle a bien le sens de l'humour. Mais presque étonnement, elle ne réplique pas, restant sur cette mine faussement outrée quelques instant avant de passer à la suite. Elle l'interroge sur son passé ce à quoi il répond dans les grandes lignes, ne sachant pas trop quoi abordé. Il en oublie son age. Après tout c'est pas le genre de truc qu'on dit de but en plan. Salut je m'appelle Seth, j'ai 36 ans et j'habite à Huntsville dans le Texas. Ca fait un peu présentation de jeu télé dit comme ça vous ne trouvez pas ? Et pourtant quand il lui propose de demander ce qui l'intéresse elle lui demande son age, ce qui le surprend un petit peu mais il répond de bonne grâce et d'un simple :

"36"

Il la regarde alors, observant sa réaction à ce nombre qui lui parait tellement plus élevé que le sien à elle, curieux de sa réaction.


A le sonder elle peut y voir beaucoup de chose. De l'hésitation sur ce qu'il peut bien lui raconter, la douleur de certain passage de sa vie comme le divorce, la peur d'autre moment comme savoir si son fils et son frère sont encore vivant. Heureusement il y a aussi de bon moment, qu'un léger sourire trahisse. A l'armée parfois, avec son fils un peu plus tard, des amis, et puis chez les pompiers aussi. Une ambiance de camaraderie. Il lui parle donc de sa vie , les grandes lignes, ce qui ont fait de lui l'homme qu'il est et bien sur, il s'y attendait, elle lui demande ou ils sont. Il pince ses lèvres laissant échapper un petit soupire et lui répond

"Aucune idée ... Quand ça à commencer à dégénéré je les ai mit dans une voiture pour San Francisco j'ai jamais eu de nouvelles depuis..."


Sa question post divorce le fait un peu sourire. Pas un sourire forcé mais un sourire un peu jaune. Comment lui dire ça ... Je suis un looser presque quarantenaire, divorcé avec un fils de douze ans dont l'entreprise est quasi en faillite ? Ca ne fait pas rêver, ni maintenant, ni il y a quelques mois  ? Années ? quand les zombie ne foulaient pas le sol de leur bonne vieille terre.

"Presque ... Je ... Je dois pas être doué avec les femmes je crois ... Ou trop vieux ou trop occupé ... Enfin quand j'avais ma petite boite."

Il lui retourne la question et l'écoute attentivement. Il sourit un peu quand il apprend qu'elle est du Texas aussi, coïncidence ?  découvrant des petites parcelles de sa vie. Les grandes lignes tout comme il l'avait fait. Il apprend qu'elle a un frère. Le mari il s'en doutait, mort aussi. Ce qui l'étonne d'avantage c'est qu'elle ne mentionne aucun enfant. Il n'ose pas aborder le sujet et se rend compte qu'il la câlinait toujours du bout des doigts.

"Et tu t'es réveillée toi aussi au milieu de nulle part ?"

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Sam 9 Mai - 16:47
La réponse, concernant l'âge qu'il a, ne se fait pas attendre, ainsi donc Seth a 36 ans, chose qui ne surprend pas Melody plus que cela, elle n'était pas tombée bien loin de la vérité. Non pas qu'elle soit si douée que ça mais parce que d'instinct, elle a toujours été attirée par des hommes plus âgés qu'elle, elle a toujours aimé ce côté posé qu'ils peuvent avoir. Et puis elle a eu son mari comme référence pour jauger et comparer, Marc avait 6 ans de plus qu'elle après tout, qui aurait cru qu'un homme d'affaire tel que lui irait se perdre en Écosse et dans les Cairngorms pour un des rares week-end de repos qu'il s'octroyait et qu'il tomberait amoureux d'une jeune femme comme elle à l'en épouser assez rapidement après leur rencontre ? Si bien que Seth ne trouvera pas vraiment de réaction dans les yeux de la brune, ni sur son visage, à peine verra t-il un hochement de tête du style "question réglée", chose qui pourrait tout aussi bien le surprendre voir même plus que n'importe quelle réaction plus marquée qu'elle aurait pu avoir.

Et puis que pourrait-elle bien répondre là alors qu'elle est concentrée sur les émotions fugace qu'il peut avoir alors qu'il réfléchit à son passé puis lui en parle ? Ces choses là sont bien plus importantes à noter que l'âge qu'il a, bien qu'elle soit quand même contente de le savoir. Plus il parle et plus Melody se dit que Seth n'a pas eu une vie facile, contrairement à elle, c'est égoïste de sa part mais au milieu de tout ce qu'elle ressent se trouve une pointe de joie à cette idée, finalement elle aura eu vingt-sept belles années de tranquillité, quelques mois de plus même puisque la maladie de sa mère s'est déclenchée il y a un peu plus d'un an et son anniversaire passé. Quoi que quelque part elle a condensé des évènements très durs en à peine un an, elle aura perdu tout ceux qu'elle aime sauf son grand frère. Ce qui lui fait parfaitement comprendre ce que Seth peut ressentir à la mention de son fils même si bien sûr, l'amour et l'angoisse ressentis ne sont pas vraiment les mêmes.

- Ne t'en fait pas pour ton fils, un jour ou l'autre tu le retrouveras comme moi je retrouverais mon frère, c'est obligé, il ne peut en être autrement !

Oui bien sûr que cela est un espoir fou en l'avenir mais c'est ainsi qu'elle voit les choses, cela doit se passer ainsi, ils ne peuvent pas perdre tout ceux qui leur sont chers, il y aura retrouvailles que cela prenne un mois ou un an voir plus même. À noter que bien entendu, cet espoir ne concerne pas du tout l'ex femme de Seth, ben oui quoi elle a mit les griffes sur lui, même si cela ne date que du jour même donc on efface tout le reste.

Elle n'a pas le temps d'émettre quelconque réaction concernant  la question post-divorce puisqu'elle se met ensuite à parler d'elle même. Elle y reviendra après, obligé cela ! Tout en contant les grandes lignes de sa vie à Seth, elle bouge légèrement de position passant d'allonger sur lui à un peu plus redressée, appréciant les câlins qu'il lui octroie comme l'indique sa peau qui frémit doucement sous les doigts de l'homme. Parler de son histoire à elle, lui aura permis d'analyser ce qu'il lui a dit juste avant, on peut dire qu'elle a laissé passé son discours pour réfléchir à la question. Ainsi redressée sur le corps de l'homme, elle s'amuse à mettre les mains sur ses propre hanches en adoptant une moue un peu taquine.

- Mais dites donc monsieur ! Tu penses quand même pas que je vais avaler ça ? Pas doué avec les femmes, tu rigole ? Non, non ça marche pas ça, un homme aussi séduisant que toi qui ne fait pas tourner la tête aux filles, ça prend pas ! Et puis tu sais très bien que tu es doué, tu viens de m'en faire la démonstration ! Trop vieux ? Là aussi ça ne prend pas, regarde tu as une "fillette" de 28 ans dans les bras donc excuse moi mais ce pseudo argument est invalide aussi. Quant à l'occupation, je vais attendre que tu me dise ce que tu avais comme boite pour dire cela ? Mais je suis sûre que là encore ça ne passera pas !


Oui elle élude volontairement la dernière question de Seth, elle n'a pas envie de repenser à son réveil, elle a juste envie là qu'ils se remettent dans une bulle rien qu'à eux ou le reste ne compte plus surtout vu la tournure qu'a prise la conversation, trop sérieuse et ramenant trop de mauvais souvenirs et d'angoisse à la surface. Donc oui cela peut surprendre Seth mais elle a juste envie de le taquiner puis de le caliner, ce qui ne l'empêche pas d'être très sérieuse intérieurement en lui disant qu'il est très séduisant, oui elle le pense vraiment. Comment pourrait-elle ne pas le penser d'ailleurs alors que c'est elle qui a fait le premier pas vers lui ? Et qu'elle lui a déjà dit qu'elle a flashé sur lui.

Seth Willis

Anonymous
Invité
Sam 9 Mai - 23:47
A son grand étonnement, la réponse sur son age à l'air de lui faire ni chaud ni froid. Pourtant il lui semblait être sévèrement plus agé qu'elle. De combien ? Six ? Huit ? Dix ans ? Il ne l'estimait pas bien, ce n'était pas du tout un de ses talents. Quoi qu'il en soit qu'elle ne soit pas choquée, déçue ou quelque chose dans cet éventail de possibilité lui convenait amplement. Quelque part c'était une marque de maturité se dit il.

Il lui raconte son histoire. Ce n'est pas facile mais il prend sur lui. Essayant de garder le flot d'émotion à distance raisonnable. Se souvenir de son passer n'a jamais été facile pour lui. Il a tellement fait d'erreur de choix. Cela l'a tirer vers le bas pendant une longue période après son divorce. Pourtant il était d'un naturel persévérant mais il s'était montrer très maladroit, notamment avec les femmes, sans doute une des raisons qui lui avait valu cette phase de solitude sur le plan personnel après son divorce. La question de son divorce venait toujours sur le tapis à moment ou à un autre et leur avouer que sa femme l'avait quitter parce qu'il passait trop de temps à son entreprise et qu'il avait toujours la dite entreprise, qui n'était pas florissante, cela avait tout ce qu'il faut pour faire fuir les moins courageuses. Et comme il bossait beaucoup dans la dite entreprise, il ne s'accordait pas guère de temps pour sa vie privée, déjà bien occupée par ses gardes à la caserne.

Elle trouve le moyen de le rassurer pour son fils. Il la trouvait bien optimiste. A moins que cela ne soit qu'une façon de garder courage pour affronter le monde extérieur, pour affronter la mort de son époux. Il le concevait. c'était une façon de persévérer. Il se rendit compte alors qu'il n'avait jamais trouver le pourquoi il restait la.  Pourquoi se levait il tous les jours. pourquoi faisait il tout pour rester en vie. Par simple instinct de survie ? Ca ne lui ressemblait pas beaucoup. Etait ce parce qu’inconsciemment il voulait revoir son fils ? Son frère ? Ou est ce qu'il y avait autre chose que ça ... et si oui, quoi ...

Elle parle d'elle, il répond à ses questions, mais le sujet de ses conquêtes post divorce la laisse plus que dubitative et d'ailleurs elle en profite pour le taquiner. Se redressant un peu, elle se lance dans une diatribe qui le complimente autant qu'elle ne le gourmandait. Il sourit amusé en l'entendant. Il prenait cher et dans le bon sans du terme. Que d'éloge que voila. Séduisant, doué, vieux n'était pas un argument recevable non plus. A l'évocation des vint huit printemps son regard dévia sur sa poitrine partiellement exposée se disant que la jeunesse avait des avantages certains et bénéfiques parfois. Pinçant ses lèvres dans un sourire amusé, il la regarde à nouveau. Cela n'avait duré qu'un bref instant mais il était certain qu'elle l'avait remarqué, dans ce face à face intime. Il rit quelque peu.

"Si je te dis tout tu va t'enfuir ..."

Il l'avait dit avec le sourire cependant. Il ne savait pas pourquoi mais il n'y croyait pas qu'elle allait s'enfuir. Pourquoi ? Peut être parce qu'il se connaissait déjà un peu la ou les autres étaient des rendez vous plus ou moins arranger ? Peut être parce qu'il n'avait plus son entreprise qui lui prennait tout son temps. Peut être ...

S'armant d'un sourire flatté de tous ces compliments il lui répond

"Dit donc, tu ne serais pas en train de me draguer ?"

Il rit doucement puis lui explique sa version des choses. Sa petite entreprise d'installation et réparation qu'il a créé lui même, ses difficultés financières malgré son implication à satisfaire des clients, les heures 'suplémentaires' etc
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: