Haut de page
Bas de page


Forum JDR post apocalyptique basé sur la thématique des zombies, de la mutation et particulièrement de la survie, dans un monde partiellement futuriste.
 

L'avenir se joue autour du feu - 26/01/35
 :: Memorial :: Hopeless Life : First Season :: Camp Jefferson :: Vie de camp

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Elizabeth R. Evans

Anonymous
Invité
Mar 25 Aoû - 1:08
Elizabeth avait l'impression d'halluciner. A peine avait-elle achevé de prendre la parole, tentant une approche plus posée que ce qui s'était fait alors, que les reproches fusaient à nouveau. La fatigue, son mal de crâne incessant, un mélange de pression et de ras-le-bol qui la fit voir rouge.

"Franchement, le prochain qui l'ouvre pour dire une ânerie sur le comportement d'un ou d'un autre, à force de critique alors qu'il est lui-même pas foutu de se regarder dans un miroir, il se prend une tarte fissa."

Son regard fusillait Seth, de ses yeux rougis et brillants d'épuisement.

"Ça n'aura rien de pédagogique, c'est certain. Mais au moins ça durera une seconde, ça sera réglé, et on pourra enchaîner."

Elle en avait marre des critiques faciles et des préjugés, et surtout de se contenir dans son coin. Certes, son comportement et ses paroles allaient sans doute en étonner plus d'un, à défaut d'avoir un réel impact, mais au moins, elle avait exprimé son agacement à sa façon.

Son regard passa finalement aux autres rapidement, avant de reporter son attention sur le feu crépitant, lançant à lui les quelques cailloux qu'elle tenait en main. De son point de vue, ce groupe était tout à fait ridicule. Elle ne cessait de se répéter que ça ne marcherait jamais si personne n'était prêt à faire quelques concessions, à ravaler sa salive ou tempérer ses ardeurs. Et à ce niveau, James le premier l'avait déçue.

Elle inspira donc profondément avant de reprendre sur un ton plus calme et prudent.

"Se séparer juste pour faire genre, alors que nous sommes si peu nombreux est idiot à mon sens, à moins que cela serve une réelle cause. J'imaginais un truc du style : s'installer sur deux territoires pour en extraire un maximum leur avantage. C'est à dire faire des groupes spécialisés, l'un ayant la charge de collecter un maximum d'arme, et l'autre des ressources, puis se retrouver ensuite sur notre point de chute définitif.
Imaginons que Melody et son groupe s'installent en bord de forêt, ils se spécialisent dans la chasse, la récolte de nourriture. Elle enseigne ses méthodes et rafle un maximum de bouffe qui sera fourni aux deux groupes en se concentrant exclusivement sur cela. Après tout, c'est là-dedans qu'elle excelle. Ca laisse au second groupe installé un peu plus loin en Secteur A par exemple, le soin de se concentrer uniquement sur les armes ou le matériel. Récolteurs d'un côté, combattant de l'autre...
Ainsi, Melody et Samuel pourront se coordonner suivant leurs spécialités respectives, décideront ensemble selon le groupe qu'ils mènent...ça donnera peut-être l'occasion de se faire confiance mutuellement.

Et, dès qu'on sera prêt, on se rejoindrait tous dans un lieu plus sécurisé.
Encore une fois, c'est une idée lancée comme ça, et n'est pas forcément à prendre au pied de la lettre, mais à améliorer, non ?"


Une nouvelle gerbe de poussière et de cailloux vint rejoindre les flammes. Elizabeth continuait à fixer ces dernières avec intensité.

"Pour les filets camo, on était tombé sur un Wildlife Discovery au secteur C. Chasse, pêche, tout le matos quoi. J'ai pas visité le magasin, mais y'a de forte chance qu'il y en ait tout un stock là-bas.

Bon et comme vous attendez toujours mon avis sur la question, je dirais simplement que je suis loin d'être à l'aise en forêt, mais si y'a un manque d'effectifs de ce côté... je pourrais combler."

Seth Willis

Anonymous
Invité
Mar 25 Aoû - 10:16
Debout de toute sa carcasse, Seth avait laissé la parole écoutant les uns et les autres parler, tour à tour, avec deux de mois puisqu'ils avaient quitter la discussion sans qu'elle ne soit fini. Il trouvait cela irresponsable mais c'était fait. Son regard suivait le tour de parole jusqu'à se planter dans celui de Elisabeth qui le fusillait et l'incendiait à son tour, allant même jusqu'à la menace. Les muscles de sa mâchoire jouèrent sous sa peau, réaction à sa nervosité, voir colère de voir comment les choses se passaient. Pas bien et largement pas à son goût. Il avait beau être calme de nature la provocation ouverte de Elisabeth ajouté au fait que les autres ignoraient quasiment proprement tout ce qu'ils disaient avait fini par lui faire monter la moutarde au nez. Tilt, game over.

"T'en viens au menace maintenant parce que mon avis te plaît pas ? Bravo bien ... On est la pour trouver une solution faire des choix et eux se barrent et tu trouve ça bien ?"

Il fit un vague geste en l'air de la main qu'il enchaîna sans laisser le temps de répondre par un geste du doigt vers Melody et Samuel.

"De toute façon puisque mon avis à l'air d'intéresser personne je vous laisse faire votre soupe comme ça vous chante ça vous fera une voix de moins à écouter."

Le grand brun tourna les talons et s'écarta du feu pour s'asseoir clairement et ouvertement hors du cercle de discussion sans quitter les lieux pour autant. Il venait de le reprocher à James et Ivy ce n'était pas pour faire la même chose même s'il en aurait bien eu envie sous le coup de la colère. Ramenant ses genoux contre sa poitrine qu'il entourait lâchement de ses bras il regarda Melody puisque c'était à elle reprendre. Dur et renfermé il ne dirait sans doute plus un mot jusqu'à la fin des débats. Il en avait marre de cette mascarade qui ne tenait compte que de l'avis de quelques uns et des gens obtus qui n'écoutait qu'à moitié voir pas du tout ce qui était dit.

Cette monté d'énervement, de stress, fit rejaillir de noires idées en tête. S'ils n'étaient pas capable de gérer quelque chose de si simple et si primordiale sans que cela n'en viennent au agression verbale et menace physique est ce qu'ils étaient fait pour vivre ensemble ? Probablement pas pensa t il. L'idée de quitter le groupe se fit de plus en plus présente avant de se mêler à l'idée de quitter cette vie tout simplement quand l'image de Doug et de son fils vinrent lui éclater au visage. Ses talons s'enfoncèrent d'avantage dans le sol, ancré dans les méandres de plus en plus suicidaire qui le hantait et le torturait depuis quelques jours ...

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Mar 25 Aoû - 14:22
De nouveau, la jeune femme donne son avis sur la question du chef avec dans la voix un petit quelque chose qui fait réagir Melody presque immédiatement cette fois et tant pis le chacun son tour de parole.

- Tu n'as pas à te justifier, on peut très bien comprendre que tu viens juste d'arriver, que tu as d'autres choses en tête comme cette histoire de pouvoir qui est réelle. On est passé par là nous aussi à notre réveil et franchement, personnellement, heureusement que Matthew était là, à tout diriger, j'ai pu prendre le recul suffisant sur tout ce qu'il nous arrive à défaut d'avoir des réponses. D'ailleurs tu viens d'apprendre nos noms mais on ne connait pas le tien ?

Elle ne peut s'empêcher de lancer un regard vers Seth en terminant de s'adresser à Frida, son compagnon s'est barré quasiment deux jours et elle ne voit pas comment monsieur a pu apprendre le nom de la jeune femme....À moins qu'il n'ait surpris une conversation entre Calvin et Clark...Toujours est-il que la brune n'aime pas ça du tout, elle va devoir surveiller SON mâle d'un peu plus près s'il continu ainsi.

Réflexion qui ne l'empêche pas ensuite d'écouter Samuel et son attitude de politicien, l'homme persiste dans son "je retourne ma veste, j’aplatis les choses pour mieux les tourner à ma manière". Elle se contente de hocher la tête à ce qu'il dit avant que ne vienne le tour de Elizabeth de parler et de voler dans les plumes de Seth, chose qu'elle peut comprendre n'ayant pas non plus aimé sa façon de parler d'Ivy et de James. Néanmoins la réaction de 'Liz la surprend, elle toujours si calme se met à réagir vivement, est-ce une bonne ou une mauvaise chose ? Melody ne saurait le dire là. Et voilà que Seth se met à couper la parole à l'autre bombasse du campement pour réagir comme un gamin de dix ans...La demie écossaise ne peut s'empêcher de venir "frapper" son front de sa main avant de la laisser glisser sur son visage, elle soupire et du coup elle aussi coupe la parole à 'Liz.

- Ton avis on l'a entendu Seth et il me semble qu'on a tous réagi sur ce que tu as proposé pour les autres secteurs, après si on est pas d'accord avec toi, ce n'est pas la peine de partir bouder dans ton coin...

Melody se retient de justesse de lui lancer une pique en lui disant qu'il n'a qu'à se re-casser un jour ou deux tant qu'il y est...Ou de lui faire comprendre un peu plus clairement que sa réaction est puérile là.

Cet interlude passé et les choses plus au calme, Melody écoute Elizabeth reprendre et bizarrement expliqué comme elle le fait, le coup de faire les deux groupes passent bien mieux que lorsque Samuel en a parlé une dizaine de minutes plus tôt. Allé savoir pourquoi ? Peut-être tout simplement parce que contrairement à ce que les autres peuvent penser, Melody est capable d'accorder de la confiance à autre qu'elle même.

- Ton idée est plus que valable 'Liz, par contre si on en vient là, que j'enseigne la chasse, le déplacement en forêt est une chose mais il ne faut pas oublier que cela peut être aléatoire, qu'il y aura forcément des jours sans rien. Donc miser que sur la chasse ne peut pas être entièrement viable. Ce groupe là devra envisager de faire aussi des sorties villes pour la nourriture voir rafler au passage de l'équipement et l'autre groupe devra faire l'inverse surtout si on met tout en commun au final. Et puis ça donnera l'occasion à ceux à l'aise en ville de se parfaire là dedans voir de m'apprendre à faire de même.

Pour les filets, on ira voir, s'il y en a et ça sera l'occasion de récupérer au moins une corde pour l'arbalète voir plus de matériel de chasse pour le groupe.


Melody a la sensation que les choses n'avancent pas vraiment là si bien qu'elle ajoute.

- Un groupe avec Samuel, Ivy, James, l'autre avec moi et ? Seth toi qui m'avait parlé qu'on aille en forêt pour que je t'apprenne les bases, toujours partant ?

Cela ferait déjà deux, reste à voir ce qu'en pense les autres, même si Frida risque de ne pas vouloir trancher, tout comme elle ne redemande pas à 'Liz ce qu'elle compte faire.

Frida Rivero

Anonymous
Invité
Mar 25 Aoû - 23:23
A la réplique de Samuel, la noiraude se contenta de se racler la gorge avant de se mordiller à nouveau l'intérieur de la joue.

Si ses mots semblaient se vouloir emprunts d'une certaine note d'humour, son ton ne suivait pas vraiment le mouvement, et elle préféra donc ne rien ajouter pour éviter de dire une ânerie supplémentaire…
Pour le reste de sa participation orale, Frida était à peu près d'accord avec lui : il n'était pas urgent de se décider tout de suite sur qui devait prendre le « commandement » du camp. Le mieux restait que lui et Melody s'arrangent entre eux, et pour le reste, ils devaient de toute façon inspecter les secteurs quoi qu'il en soit, alors autant attendre que ce soit fait avant de prendre une quelconque décision.

Les autres parlèrent à leur tour… enfin, si on pouvait appeler ça parler.

La demi porto-ricaine haussa un sourcil devant le léger excès de colère de la part d'Elizabeth qui semblait si calme depuis le début de ce rassemblement, mais ne se sentit pas spécialement concernée par sa « menace ». Après tout, elle n'avait pas vraiment critiqué Samuel et Melody, mais avait plutôt fait… un constat.
En revanche, Seth, lui, se sentit agressé immédiatement, chose compréhensible aux vues du regard accusateur que lui avait lancé la brune aux taches de rousseur.

Elle pouvait comprendre que la remarque puisse le gêner et l'offenser, cependant sa réaction était totalement puéril….
D'autant plus que personne n'avait snobé ses interventions. Elle avait bien remarqué qu'il avait eu l'intention de se proposer comme chef, mais n'avait-il pas précisé « si Melody ne s'était pas proposée »… ? Hors, étant donné que c'était le cas, cela n'était-il pas censé ne rester qu'une éventualité… ? Elle ne comprenait plus rien…

Par contre, elle avait pu supposer que Seth et Melody entretenaient peut-être une relation suite à cette remarque.

D'ailleurs, cette dernière pris la parole et s'adressa à la jeune métisse qui fut soulagée qu'on ne lui mette pas la pression afin qu'elle fasse un choix une fois de plus.
Mais l'histoire des pouvoirs revint sur le tapis, et elle ne savait définitivement pas quoi en penser… Elle avait essayé de se convaincre quelques minutes plus tôt que cela n'était qu'une vaste blague, ou que les deux hommes avaient juste pété un plomb dans le pire des cas, mais Melody venait de le confirmer elle aussi… Alors c'était vrai… ? Ils avaient peut-être tous des pouvoirs… ? Comme dans les BD qu'elle passait son temps à lire pendant une période de sa vie… ? Comme dans les films, les séries, les livres fantastiques… ? C'était juste fou...complètement fou !
Mais au fond…. Ce serait tellement extraordinaire… ! Pouvait-elle se rendre invisible ? Se téléporter ? Contrôler l'eau, le feu, l'air, ou la glace ? Comme une enfant, elle se mettait à  chercher quel pouvait être le sien, et se perdit dans ces pensées quelques instants, et se dit qu'un peu de « magie » ne ferait certainement pas de mal dans ce monde de dingue...

Elle ne se reconcentra sur la discussion que lorsque Lara Croft s'adressa à Elizabeth. Elle avait déjà trouvé l'idée de la brunette plutôt bonne, mais elle présentait cependant certains bémols, et Melody en souleva justement un.

Une fois que la jeune femme à l'arbalète eu fini, elle fit craquer ses doigts inconsciemment avant de répondre tout de suite à la question de celle-ci.

« J'm'appelle Frida. Et du coup si j'me trompe pas, t'es Melody, toi Elizabeth, Samuel, Seth... » énuméra-t-elle en désignant les personnes tour à tour, « et les deux autres c'est Ivy et Jake c'est ça ? »

Elle frotta ensuite sa bouche avant de poser son regard sur Samuel tout en le désignant de la main.

« Sinon….pour en revenir à c'que t'as dit tout à l'heure… j'peux comprendre l'intérêt de vouloir voir arriver l'ennemi, mais au final, on a pas vraiment les moyens ni les capacités de les maîtriser à distance avant qu'ils ne viennent à nous... Surtout que qui dit vue aérée dit exposition de toute part. Du coup, ça peut se faire si on arrive à trouver plus de matos, mais pour ma part, j'pencherais plus pour une forteresse bien protégée et à l'abri des regards… »

Elle se tourna ensuite vers Elizabeth, se grattant le cou au passage.

« Pour ce qui est de ton idée… j'me dis que ça pourrait à la rigueur être une bonne raison de se séparer… mais en même temps, ça reste problématique sur certains points. Premièrement, comme l'a dit Melody, la chasse c'est super aléatoire, et risqué aussi… Donc créer un groupe de chasseurs, récolteurs, peu importe, qui ne sait pas se défendre, est-ce que ça va vraiment marcher.. ? D'autant plus que ce groupe là risque d'être dans la merde s'il est attaqué ! Donc pourquoi ne pas créer ces deux groupes, qui auront chacun des entraînements et des missions spécifiques dirigés d'un côté par Samuel, et de l'autre par Melody, mais en restant tous ensemble ? »

Elle jeta un regard au cercle à présent réduit, les bras écartés dans une posture interrogatrice, puis reprit.

« Si on fait comme ça, ça me va. Et je veux bien rejoindre n'importe quel groupe. Je sais me battre, mais les armes à feu par contre c'est pas mon truc… Et pour la chasse, j'suis pas à l'aise en forêt, mais j'me démerde bien en ville, donc j'pourrais  faire partie des personnes qui iront chercher des trucs là-bas en cas. »

Samuel Freeman

Anonymous
Invité
Mer 26 Aoû - 0:11
Cette fois, un tour de table passablement consternant pour un Samuel qui s'efforçait, sans trop de difficultés cela dit, à maitriser son exaspération. Tout repartait n'importe comment, à réfléchir à un plan qu'il avait lui-même énoncé quelques instants auparavant, pour en revenir à la même conclusion, un chef ? Deux chefs ? Séparés ? Réunis, à quoi tout cela pouvait bien rimer ?

Les bras croisés, le regard fatigué mais cherchant toujours à percer un quelconque secret chez chaque intervenant, il demeura donc calme, silencieux, attentif. Les autres l'auront bien vu lever les yeux au ciel et transformer une expiration en soupire discret, mais rien de plus démonstratif, et rien qui puisse vraiment raconter quoi que ce soit de ses sentiments vis à vis des propos des survivants présents.

Et lorsque ce fut enfin son tour, tout du moins son tour supposé, il décroisa légèrement les bras, soulevant sa main droite avant de la laisser retomber sur son bras gauche, comme pour signifier un "mouais, et alors ?". Évidemment, tout cela était insuffisant, surtout à ses yeux, aussi, à nouveau verrouillé, position défensive on ne peut plus claire, il s'exprima, sans grande conviction cette fois :


"Donc... Elizabeth reprend mon idée en privilégiant l'élargissement de notre zone de récolte au détriment de notre sécurité alors qu'à l'instant, je viens d'admettre que si notre nombre se trouve si peu élevé, il est dangereux de se séparer. Seth..."

Il haussa alors les épaules en ouvrant grand les yeux, sourcils haut, comme si il avait de la difficulté à trouver ses mots pour définir cette bien étrange intervention.

"Aimerais être plus entendu même si il me semble bien avoir répondu à certaines de ses remarques, notamment la méprise entre se trouver à côté d'un forêt et en plein milieu d'une plaine, je n'ai rien de plus à en dire, ce sont ses sentiments vis à vis de la discussion.

Viens ensuite Melody, qui rebondit sur les propos d'Elizabeth, pas un mal... Mais si je voulais poser une base à l’extrémité nord du secteur A, même si j'ai admis vouloir laisser toute latitude à Melody, c'était justement pour profiter d'une position avantageuse pour la chasse. Ensuite, servant de relais avec l'autre camp plus éloigné, nous aurions tous eu nos spécificités pour organiser nos excursions dans tel ou tel milieu. Dans tous les cas, j'ignore pourquoi on a repoussé ma proposition au lieu d'immédiatement rebondir dessus et en proposer une variante.

Variante à examiner, ce qui serait intéressant si nous n'étions pas arrivés à l'idée qu'il faut laisser cela au chef..."


Il décroisa alors les bras, avançant sa main droite en levant son index seul.

"... ou aux chefs..."

Le majeur se redressa à son tour pour former un joli duo de doigt avec l'index, duo bien bref qui retourna ensuite se loger derrière son bras gauche pour les reverrouiller et reconsolider sa posture défensive dans le débat.

... et donc qu'il était temps de décider de la marche à suivre à ce propos.

Enfin... Frida, enchanté. Le toubib s'appelle James, mais t'étais pas loin. Et je suis heureux de voir que même si c'est sans doute par hasard, elle a mise le doigt sur ce à quoi voulait aboutir le fait que même si nous restons unis, les gens peuvent quand même avoir des rôles bien définis et être plus ou moins à la charge d'un des deux chefs. Ceci afin d'optimiser leurs efforts sans perdre de synergie si les deux chefs en question travaillent totalement de concert.


Un nouveau haussement d'épaules, un regard pour chacun, et enfin, la question finale :

"Du coup ? Est-ce que les gens ici présents approuvent de voir deux personnes à leur têtes ? Un camp, deux camps, où, comment, je serais ravis d'en discuter avec tout le monde puis, avec Melody, de faire un choix, mais prenons une bonne fois pour toute cette décision et avançons."

Elizabeth R. Evans

Anonymous
Invité
Mer 26 Aoû - 2:13
Un mince sourire aux coins des lèvres d'Elizabeth germa en écoutant Samuel intervenir à son tour. Si les propos des autres, et particulièrement de Seth qui avait réagi à sa remarque vive, ne l'avaient pas fait bouger le moindre sourcil, il fallait avouer que l'impatience de Monsieur Kalashnikov face à Elizabeth la girouette avait plutôt marqué.
Et il fut loin d'être furtif, persistant ainsi de nombreuses secondes, alors que son regard se perdait toujours dans le rouge et le jaune vifs des flammes du feu de camp autour duquel ils s'étaient réunis pour décider de leur avenir.
Ivy avait donné sa voie sans même attendre le verdict ou même l'avis de sa camarade de tente. Et James en avait fait de même, peut-être certains qu'elle choisirait de les suivre, simplement par amitié. Et cela l'embarrassait plus que tout.

Elle avait essayé de tourner un peu autour du pot pour voir ce qui en ressortait de chacun, et le résultat était assez surprenant.

Jouant avec une nouvelle poignée de cailloux en main, les faisant sautiller dans cette dernière avec légèreté, elle inspira à nouveau avant de s'exprimer.

"Peut-être parce que la discussion a été un véritable bordel d'informations à emmagasiner, de rebondissements, et d'avis, et qu'il est tout à fait impossible de tout suivre sans rien omettre...

Je suivrais la décision de Melody. Si elle concède à co-exister avec Samuel sur un seul camp, qu'il en soit ainsi, ce que je préférerais d'ailleurs. Sinon, je partirais à ses côtés.

Les décisions désormais vous reviennent."


Elle se laissa tomber doucement sur le dos, fixant désormais ses prunelles sur le ciel, accrochant du regard les nuages qui passaient et se formaient avant de les clore en attendant d'entendre le verdict avant de se laisser emporter par un sommeil longtemps désiré.

Elle se demandait comment Ivy et James prendraient sa décision ? Seraient-ils vexés ? Au moins autant qu'elle alors qu'ils avaient pris leur décision sans lui demander son avis ? La suivraient-ils finalement si une scission était décidée ou continueraient-ils? Elle ne pourrait pas en changer de toute manière, elle avait vu ce qui avait à voir sur cette discussion, même si elle aurait préféré avoir plus de temps pour cela. Mais puisqu'il fallait choisir immédiatement et qu'on le lui ordonnait presque... alors autant se fier à ses impressions de la même manière qu'Ivy et James l'avaient fait.

Seth Willis

Anonymous
Invité
Mer 26 Aoû - 23:40
Les paroles défilaient et si le grand brun les écoutait il ne semblait aucunement y réagir, muré dans un silence colérique. Le fait que Melody dise que son avis était écouté et plus encore qu'il ne fallait pas bouder n'avait fait que renforcer sa détermination à leur en vouloir, être remonté. Il n'était pourtant pas du genre à en vouloir longtemps aux gens, et encore moins à sa compagne, mais il avait vu rouge bien plus que nécessaire pour le faire sortir de ses gonds.

La seule chose qui le fit réagir c'est la question de Melody, quand elle lui demanda s'il était toujours partant pour qu'elle lui apprenne les bases. Il y avait tellement de base qu'il aurait besoin d'apprendre. La forêt, se déplacer et chasser de manière à peu prêt utile. Les armes à distance, pour pouvoir se défendre et défendre le groupe. Mais même si c'était d'une efficacité redoutable, ce n'était pas l'arbalète qui lui donnait la gaule contrairement à la jolie brune en face de lui, mais l'arc plus simplement. A la base pour de simple question affective, puisqu'il avait apprit à tirer avec son père et son frère. Depuis quelques temps maintenant pour des raisons plus pratique. Un arc c'était plus simple a entretenir et modifier pensait il même s'il ne l'avait jamais fait. Ivy saurait peut être ?

Quoi qu'il en soit la réponse fut aussi courte qu'il pouvait le faire et même pas verbale. Il hocha simplement la tête sans desserrer les dents, le visage exprimant toute sa crispation et son énervement. Il aurait fallut être aveugle pour ne pas s'en rendre compte.

Frida avait un avis qu'il trouva tout à fait pertinente ce qui le fit se dérider un peu mais il aurait fallut le regarder à ce moment la pour s'en rendre compte, son visage se refermant si tôt après à la longue litanie de Samuel qui ne le convainquait toujours pas quand à mademoiselle la menace, elle passait de l'un à l'autre avec une façon de faire qui le dérangeait un peu sans pour autant que cela soit franc et net. C'était sans doute cela qui le dérangeait le plus. Ce qui l'étonna un peu par contre c'est qu'elle penche pour rejoindre Melody après tout les allers retours qu'elle avait fait dans ses interrogations. L'idée qu'elle les rejoigne ne l'emballait de fait guère après cette discussion animée.

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Jeu 27 Aoû - 13:35
Melody reprend sa marche lente autour du feu de camp, non pas parce qu'elle n'accorde aucun intérêt aux paroles échangées par tous mais parce qu'elle a besoin de bouger. Mais surtout parce que cela lui permet d'esquisser un sourire en coin tranquillement sans que personne ne puisse la voir faire, ses profs d'université et même son frère s'en donnerait à coeur joie pour une étude sociologique du comportement qu'ils ont tous. Il tellement facile de les faire passer d'une idée à l'autre, lancer des idées, les laisser germer, rebondir de l'un à l'autre pour voir les choses ressortir. Au moins cette fois ci, elle est sûre du comportement de Samuel qui devient de plus en plus flagrant à mesure que les secondes passent, cet homme est prêt à tout pour diriger tout seul. Point positif de tout cela, Frida se mouille un peu plus dans la conversation

Son tour de parole arrive puisque monsieur je boude ne se donne même pas la peine de répondre à voix haute ni pour la question qu'elle lui a posée, ni pour répondre à Samuel. Elle cesse sa marche en rond digne d'un loup en cage et imite la posture de Samuel à la nuance près que ce n'est pas de la défensive qu'elle arbore mais toute la confiance qu'elle a en elle, sa fierté limite sauvage.

- Du coup, tu reprend ce que j'ai dit il y a deux minutes ? Bref, comme nous venons de le voir, on a beau tourner les choses dans tout les sens on en revient au fait qu'il vaut mieux un seul groupe, deux serait trop dangereux quoi que l'on essaye de faire.

Commençons donc par rester ensemble, Samuel puisque tu y tiens tellement, prend donc la tête du groupe mais à deux conditions. La première est de ne décider notre point de chute qu'après de nouvelles excursions puisque l'on est plusieurs à le vouloir. Et la seconde que tu me consulte avant n'importe quelle décision qui pourrait te passer en tête, qu'on voit ensemble si c'est viable avant d'en parler à tout le monde.


L'étude sociologique de survivants en milieu apocalyptique zombie étant close, il fallait bien qu'elle prenne une décision et c'est la meilleure possible là. Ce qui ne l'empêche pas de clairement montrer à nouveau qu'elle n'a aucune confiance en Samuel et qu'elle ne le loupera pas en cas de plantage total. Oh certes elle aurait pu insister pour les diriger, elle aurait même pu avoir la majorité derrière elle là mais...Elle devrait peut-être même le faire mais non. Toujours est-il que maintenant elle guette les réactions de tous, imperturbable.

Frida Rivero

Anonymous
Invité
Jeu 27 Aoû - 18:00
Au « enchanté » de Samuel, la métisse répondit par un bref « Ouai, la même » avant de le laisser continuer.
Pour le prénom du doc, elle avait évidemment fait exprès de se tromper, juste histoire de dire que sa remarque lui restait en travers de la gorge et qu'elle l'emmerdait au point de ne pas même retenir son prénom. Oui, il lui arrivait aussi d'être puérile, de temps à autre…

En tout cas, ce tour-ci fut plutôt rapide, et tant mieux, car Frida en avait quelque peu assez de ce débat interminable et ce malgré le fait qu'il touchait enfin à sa fin dans de bonnes conditions.

Du moins à peu près, puisque la petite bataille entre Melody et Samuel l'irritait un tantinet….  Elle avait l'impression de regarder ces foutus politicards qu'on pouvait voir à la télé avant que la Terre ne tombe en ruine, et qui se chamaillaient bêtement alors qu'ils proposaient le même genre idée dans l'ensemble… D'autant plus qu'elle ne comprenait pas ce besoin de pouvoir, cette ambition qui n'avait selon elle plus raison d'être vu ce à quoi à la vie se résumait désormais...
Mais une fois de plus, elle se retint d'intervenir afin que la réunion ne s'éternise pas plus encore, dans une querelle qui plus est.

Elizabeth avait fait le choix de suivre Melody, tout comme Seth, ce qui faisait trois membres dans chaque groupe. A moins que les deux autres qui les avaient quitté précipitamment ne changent d'avis, à présent qu'ils semblaient s'être mis d'accord sur le système des deux groupes aux tâches bien distinctes mais unis malgré tout.

Pour sa part, elle ne savait qu'elle groupe lui siérait le mieux…
Instinctivement, la noiraude penchait plus pour celui des combattants, puisque que sa condition physique et son passé l'avaient largement conditionnée à savoir se défendre et à répliquer, bien que ces capacités se résumaient uniquement au combat à mains nues, et éventuellement l'utilisation d'objets contondants…
Mais surtout, elle avait une envie folle de se défouler, de cogner sur tout ce qui bougeait, et même de prendre des coups en retour. Elle avait besoin de se sentir vivante, et quoi de mieux qu'un bon poing dans la tronche pour vous rappeler que vous l'êtes ?
Surtout qu'elle avait l'impression de n'être que l'ombre d'elle-même depuis son retour à la vie. Elle n'avait fait que s’apitoyer sur son sort chaque nuit, pleurant toutes les larmes de son corps. Elle devait de se reprendre en main, et puisque Zac n'était plus là -pensée qui lui noua la gorge tout en y laissant un goût amer et douloureux- elle devait au moins redevenir celle qu'elle était avant qu'il n'entre dans sa vie. Sans ça, elle ne parviendrait pas à trouver la force de survivre. Sans ça, elle allait se perdre, jusqu'à ce que la solution de facilité ne se pointe : la mort.
Non, elle devait vivre, pour elle, pour sa famille dont lui particulièrement, et un peu aussi pour tout ce qui n'avait pas eu cette chance incroyable de revenir à la vie. Et si pour cela, elle devait redevenir l'adolescente torturée et imbibée d'amertume et de fureur qu'elle était lorsque son petit monde avait volait en éclat, soit, elle le redeviendrait.

Cependant, si elle rejoignait le groupe des chasseurs/récolteurs, il y avait de fortes chances qu'elle ait également à utiliser ses poings. Après tout, ce serait loin d'être une partie de plaisir, et les dangers et ennemis ne manquaient pas, où que l'on aille…
De plus, là encore, son agilité pourrait leur être bien utile, puisqu'elle était un vrai petit singe capable de grimper et se faufiler partout.

« Pas la peine de s'éterniser d'avantage, j'pense qu'on est tous d'accord pour un même groupe, dirigés par vous deux de la manière que vous voulez, et divisé en deux sections : chasseurs et combattants.» avait-elle dit en montrant Melody puis Samuel.
« Sinon, j'ai beau réfléchir, y'en a vraiment pas une qui m'attire plus que l'autre, alors j'irai là où on aura b'soin d'moi, en fonction du choix d'ceux qui sont pas là.  Et je suis de l'avis de Melody : on attend d'avoir visité les secteurs avant d'choisir le lieu. Et vu qu'on risque de devoir se séparer en p'tits groupes pour faire ça rapidement histoire d'se tirer au plus vite, j'voudrais partir avec celui qui visitera le secteur B ou D, vu que j'suis plus à l'aise en ville. Voilà, suivant ! » avait-elle lâché en pointant ses deux index vers James Bond sur un ton faussement enthousiaste.

Elle avait définitivement envie d'en finir… et puis elle avait une de ces envies de pisser… !

Samuel Freeman

Anonymous
Invité
Jeu 27 Aoû - 21:17
Que dire de plus ? Tout avait été dit et, enfin, LA décision avait été prise. Cela avait été fait par une minorité de membres du camp, mais Samuel tendait plus à penser quelle avait été choisie par une majorité de survivants, même si cela s'était joué à une personne près. Qui irait contester cela si quatre des septs réunis avaient fait ce choix ?

Et au final, même si Samuel s'était bien fendu d'un bref regard perçant vers Melody, lâché justement au moment de sa réplique. Le canadien en savait long sur les mots et il n'avait pas loupé la différence entre son compromis et celui que la brune lui livrait... Et même si ce ne fut visible que très brièvement, aucun doute que l'un ou l'autre protagoniste présent n'aura pas loupé cette mimique exhibant tout sauf de la confiance.

En revanche, il n'aurait pas de réactions très spécifique aux autres interventions, sommes toutes normales et pas le moins du monde surprenante. Tout au plus leva-t-il un sourcil en voyant Frida annoncer sa réplique comme si il s'était s'agit d'un jeu. Bien sur, il se reprit bien vite et, même si il n'avait plus grand chose à rajouter, il n'allait pas rester silencieux alors qu'il venait d'assister à l'instant à son "élection".

Défaisant ses bras croisés, il n'en profita pourtant pas pour se remettre à agrémenter ses paroles de beaux gestes. C'était juste sa manière d'annoncer qu'il allait se barrer... Car marcher les bras croisés, c'est fort peu pratique pour se saisir d'un fusil ou d'un pistolet en cas d'ennuis.


"Eh bien, merci, si l'on peut dire. Évidemment, j'ai bien compris la nécessité de l'exploration. Une fois informés du potentiel et des dangers de chaque secteur, nous nous chargerons de peser le pour et le contre.

Pour l'instant, Melody, sommes nous d'accord pour reprendre le même fonctionnement que nous avions il y a encore deux jours ? Il nous faut juste nous assurer que le guet n'est jamais vide et que quelqu'un ne fasse pas plusieurs gardes d'affilés."


Le regard interrogatif, il observa Melody, c'était à elle de protester si il y avait un changement immédiat à faire et il espérait fort bien que cette première directive puisse être facilement passée, histoire que, finalement, il puisse aller se nettoyer de cette soirée, et de cette nuit...

D'ailleurs, si la brune entérinait sa proposition et qu'aucune autre personne n'avait quelque chose d'important à dire, il quitterait volontiers le cercle une fois cet ultime tour réalisé, tâchant quand même de saluer tout le monde avec un bref sourire et un signe de main amical... De toute façon, à priori, tout le monde en avait autant assez de juste rester là à pinailler sur les détails que le duo se chargerait bien de décider en temps voulu.
Page 4 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: