Haut de page
Bas de page


Forum JDR post apocalyptique basé sur la thématique des zombies, de la mutation et particulièrement de la survie, dans un monde partiellement futuriste.
 

[CFJ, D, EXP] Découvertes et découverte - 05/02/2035
 :: Memorial :: Hopeless Life : First Season :: Excursions

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Seth Willis

Anonymous
Invité
Ven 9 Oct - 1:10
Interprété par Frida Rivero, Samuel Freeman, Mark S. Logan & Seth Willis.

Malgré la tournure de la réunion, Seth n'avait pas abandonner son idée du secteur D et à plus d'un titre. Cela pouvait selon lui faire un potentiel bon endroit pour se protéger et puis avec un peu de chance ils pourraient aussi trouver pas mal de matériaux de construction en tout genre de façon à pouvoir élaborer un campement un peu plus sophistiqué, sécurisé. C'était un fol espoir mais c'était l'espoir qui faisait avancé après tout. Il voulait leur donner les moyens d'avoir le choix. D'avoir une chance de s'en sortir et de relever la tête après leurs pertes successives.

Conscient qu'ayant lancer l'idée il devait être apte à prendre les rennes de l'expédition, il avait prit le temps de regarder les cartes et, ô combien conscient de son manque de compétence quand il s'agissait de survie en extérieur, il était aller voir Melody pour lui demander conseil. Fort de tout cela il se rendit autour du feu avec une des cartes qu'il avait emprunter au local pour pouvoir discuter avec les deux autres de la route à prendre.

Il avait proposé de partir dans la matinée, le temps de se préparer, afin de pouvoir partir sereinement sans craindre de se faire prendre par la nuit. C'est donc au pied de la caravane qu'ils pourraient le trouver, en train de regarder la carte. Coincé entre ses pieds, un petit sac à dos qui avait l'air bien vide tandis que dépassait allègrement de son bombers ce qui ressemblait à un couteau et qui était plus précisément pour les connaisseurs une dague de chasse, qu'il avait prit pour sa longue lame qu'il espérait lui permettrait de rester plus loin des rôdeurs. Il espérait surtout ne pas en croiser mais ça il commençait à comprendre que c'était utopique.

Il releva la tête quand il entendit des bruits de pas approcher et sourit légèrement. Il ne les connaissait pas mais contrairement à certain, il avait l'air de prime abord avenant, sympathique. Il tendit sa large main à chacun du haut de son mètre quatre vingt dix pour les saluer.

"On a pas vraiment eu le temps de se parler je crois jusque la . Je m'appelle Seth. Je suis arrivé la en décembre."

Passant sa langue brièvement sur ses lèvres dans un geste réflexe quand il les senti sèches il poursuivit.

"On va aller explorer le secteur D pour se faire une idée de si c'est un coin vivable et en profiter pour ramener ce qu'on pourra trouver bien sur. Je vais être franc avec vous, la campagne c'est pas mon truc. Pas plus que savoir me battre donc j'espère que vous si. J'ai demandé son avis à Melody pour le chemin à prendre. Elle m'a expressément conseillé de ne pas pénétrer la zone de chasse mais de la contourner en longeant la route vers Snyder avant de prendre par la campagne vers la gauche. Apparemment vous, vous connaîtriez le chemin ce qui est plutôt pratique ... Une fois dans la zone cible , je propose qu'on longue le flanc gauche, c'est la ou sont regrouper les plus grosses entreprises de ce que j'ai pu voir. "

Appuyant ses propos il leur montra la carte.

Spoiler:
 

"Qu'en pensez vous ?"

Frida Rivero

Anonymous
Invité
Ven 9 Oct - 21:36
La veille du départ, Frida passe la soirée à faire des exercices, séance devenue un rituel désormais puisqu'elle lui permettait non seulement de retrouver une bonne condition physique, mais surtout de s'endormir rapidement à l'heure du couché...

Après une bonne nuit de sommeil donc, elle se leva assez tôt, grignotant un très léger petit déjeuner durant lequel Seth vint la trouver pour lui proposer de partir en expédition le jour même, question à laquelle elle répondit par un "S'tu veux, ouai." ensuqué. Suite à quoi elle alla se mouiller le visage avec l'eau fraîche du lac pour se rafraîchir les idées suite à un énième réveil difficile... Soit parce que les cauchemars rendaient les nuits bien courtes, soit parce que les rares fois où elles se trouvaient reposantes, il fallait malheureusement se lever pour être plongé dans le cauchemar bien réel cette fois...

Suite à cette claque gelée, elle se rendit à la caravane, observant quelques instants le matériel qui s'y trouvait afin de choisir celui qu'elle emporterait avec elle.
Sa main alla d'abord chercher le coupe-papier qui lui avait sauvé la vie la dernière fois. Elle soupesa l'arme dans sa main, se disant qu'elle était décidément bien pratique de par sa légèreté et sa dissimulation facile, mais lui offrait une portée vraiment très réduite cependant.
Elle grimaça, déformant sa bouche en une moue hésitante, avant que son regard ne se porte sur les autres couteaux et dagues qui traînaient juste à côté, avant de s'arrêter sur la longue batte de baseball qui trônait un peu à l'écart.
Elle se rapprocha pour l’empoigner, un méchant flashback lui sautant alors immédiatement au visage. Un flashback qui laissa la noiraude perplexe quelques secondes... un mauvais souvenir... un geste instinctif et désespéré, mais nécessaire... mais aussi et surtout, la preuve de  la redoutable efficacité de l'arme qu'elle tenait dans les mains.

Hochant légèrement la tête pour elle-même à cette constatation, elle délaissa un instant la batte pour agripper un petit sac-à-dos et un sac de course, pliant le second afin qu'il rentre dans le premier. Remarquant lors de la procédure les blessures qu'elle s'était elle-même infligées sur les mains quelques jours plus tôt, elle grimaça à nouveau.
Si pour une quelconque raison, elle se retrouvait avec du sang de zombies, cela risquait de mal finir pour elle. Fouillant dans le tas de vêtements à la recherche d'une paire de gants, elle ne trouva rien d'autre qu'une longue écharpe pouvant lui être utile.
Elle se saisit du premier couteau qui passait pour couper le tissu en deux, et enroula chacune de ses mains avec l'un d'eux. Une fois fait, elle enfila le sac-à-dos et attrapa l'objet métallique avant de quitter la caravane.

Seth se trouvait justement contre celle-ci, attendant l'arrivée des deux autres.
L'homme lui sourit et lui tendit la main immédiatement, au moins était-il plus agréable que l'autre con de Costard-Cravate...

« Seth, okay.  J'suis Frida, mais il me semble que l'sais déjà. » dit-elle un peu nonchalamment en lui serrant la main sans grande conviction là non plus.

Mark arriva juste après elle, et le grand brun pu faire son topo avant de partir. Elle n'était pas très emballée à l'idée de se retrouver encore avec l'armoire à glace qui ne lui inspirait guère confiance et l'autre n'avait lui-même pas l'air très sûr de savoir dans quoi il s'embarquait, mais au moins saura-t-il gérer la carte histoire qu'ils ne se perdent pas dans cette ville paumée...

« Ouai, ça m'va. King Kong et moi on sait à peut près par où passer au début, mais pour le reste faudra pas trop compter sur moi... » répondit-elle à sa dernière question après avoir haussé les épaules, une main dans la poche de son gilet et l'autre faisant des moulinets avec la batte.

Après que Mark ait répondu à son tour, elle serait prête à partir, non sans espérer que les choses se passent mieux cette fois-ci...

Samuel Freeman

Anonymous
Invité
Sam 10 Oct - 3:00
Est-ce un croque-mitaine ? Est-ce un DRH ? Non, c'est Samuel Freeman ! L'ex-manager à la tête du camp pensait, ce matin là, être tranquille, pouvoir se relancer pleinement après avoir digéré les évènements de la semaine passée, redevenir pleinement actif malgré s'être levé bien tôt. Pour tout dire, observer l'Est lui faisait un bien fou, observer la nature sauvage presque absente de tout zombie dans cette direction tendait un peu à lui rappeler cette époque très lointaine ou il n'avait à s'en faire, ni pour l'apocalypse, ni même pour les choses des grandes personnes.

Malheureusement pour lui, cette petite once de légèreté s'en était allée à son retour. Non pas que voir un trio de survivants puisse l'étonner, l’inquiéter ou le fâcher, mais de son œil vif, il ne manqua pas de voir, un peu avant d'arriver à hauteur des tentes de Jena et James, que Seth manipulait là une des cartes de la caravane, une de leurs cartes originales, une des cartes que Clark leur avait laissé... Et pour le coup, son sang ne fit qu'un tour, si bien qu'il se précipita sur le petit groupe sans prêter la moindre attention à qui parlait et de quoi il parlait, en particulier lorsqu'il s'exclama à demi-voix, comme pour protéger ceux qui pouvaient encore tenter de se reposer sans pour autant laisser croire au fautif qu'il prenait la chose à la légère.


"Seth. Putain, Seth. Éloigne toi du feu, tout de suite."

Tout en crisant, bien plus du faciès que de la voix, il trouva un moyen ou un autre, quitte à contourner les trois protagonistes, pour se placer précautionneusement entre la carte exhibée par l'un des costaud. A dire vrai, malgré son fusil accroché à son épaule et son pare-balle le faisant paraitre plus costaud qu'il ne l'était, c'était pourtant par son attitude qu'il était en train d'imposer sa soufflante à un type plus grand que lui d'une dizaine de centimètre, et ce devant deux personnes qu'il avait largement rabroué la semaine dernière et qui possédaient assurément la même capacité de lui faire une tête au carré.

Samuel n'avait pas peur, ho non, pas la moindre once d'angoisse, d'anxiété, il était plein de toute son assurance et comptait bien rappeler ce pourquoi un chef doit avant tout avoir un cerveau.


"Seth, où est passé ton bon sens ? Sortir une de nos cartes originales de la caravane, je peux l'excuser à Frida ou Mark ici présents, ils n'ont pas forcément conscience de leur valeur, mais en balader une près du feu... T'attends qu'une braise nous la bousille ou quoi ? J'dirais quoi à Clark après ?"

Malgré une furieuse envie de faire parler une gestuelle des plus agressives, il demeura parfaitement immobile, gardant bien son attention rivée sur la carte malgré le fait qu'il regarde son interlocuteur droit dans les yeux. Cependant, il ne le laissa pas encore l'ouvrir :

"Allô, Clark ? On a brûlé une carte par mégarde, tu veux bien nous en faire une autre et nous la livrer par coursier ? Oui, je n'ose même pas boire ou manger dans la caravane de peur de les ruiner mais un de nos mecs tenait à la regarder à côté du feu. Tu sais quoi Seth ? Je ne vais pas lui dire ça par ce que tu vas ramener ce délicat objet dans la caravane et t'en faire une copie sur du papier sacrifiable si tu y tiens."

Sur ces derniers mots, il transperça du regard le pauvre homme qui allait parfaire le trio qui ne pourrait plus jamais le saquer. De là, à Seth de voir, si il s’exécutait, bon gré mal gré, le vilain chef se contenterait de leur souhaiter bonne chance sur un ton bien plus neutre et respectueux avant de se tirer, c'est si il refusait de lui obéir que les choses risqueraient alors de s'envenimer.

Mark Logan

Anonymous
Invité
Sam 10 Oct - 18:17
Une semaine pratiquement que Mark est arrivé dans le campement et jusque là il a réussi à se tenir tranquille même s'il sait pertinemment que cela ne va pas le faire encore très longtemps. Ce matin là au réveil il tire clairement la tronche alors qu'il sort de la tente, qu'il squatte nuit après nuit, les autres mettront sans doute cela sur le compte d'une mauvaise nuit, qui n'en a pas d'ailleurs. Ses lunettes de soudeur temporairement remontée sur sa tête, il se pince l'arrête du nez avec deux doigts avant de se frotter les yeux, stoppant son mouvement quand il se rend compte que les autres sont déjà autour du feu et que la jolie brunette se met à parler. Il baille, mettant sa main devant sa bouche pour ne pas se faire trop entendre plus que par politesse.

"Allons bon réunion Tupperware, leur prend quoi ce matin ? Tais toi et écoute !"

Oui bon d'accord, il n'a qu'à faire cela. L'ex mineur reste donc en retrait devant sa tente et écoute attentivement ce qu'elle sort, réalisant au passage que Sam c'est le diminutif de Samuel puis il apprend qu'il y a un projet de déménagement et ensuite arrive ce qu'il faut que chacun fasse. La chasse ne l'intéresse pas pour le moment, enfin si mais non il ne peut pas se permettre d'aller s'isoler dans les bois avec une des damoiselle. Aller dézinguer des charognards est déjà bien plus tentant, cela le défoulerait physiquement. Mais ce qui retient vraiment son attention est la demande concernant la caravane et le camion surtout parce que ça le fera retourner en ville. Avec un peu de chance il pourra retourner dans la ruelle ou il a laissé Ivy et faire ce qu'il n'a pas pu faire l'autre jour, il lui doit bien ça à la petite : le repos éternel au lieu d'errer sous forme de monstre de Lucifer.

Mark guette les réactions des autres une fois le discours terminé, jusqu'à entendre un des autres homme chercher du monde pour partir sur le secteur D. Il se porte aussitôt volontaire pour l'accompagner tout comme Frida, cela le surprend un peu que la métisse accepte de venir alors qu'il sera là. Mais pas le temps de développer ses pensées que l'autre homme se montre impatient de partir et leur donne aussi sec un horaire pour partir le jour même, juste ce qu'il faut pour se préparer avant de partir sur les routes. Ce qui lui va très bien. Il se désintéresse du reste pour vaquer à ses propres occupations avant le départ.

En premier il attrape de quoi manger, un bout de viande froide sera son petit déjeuner, pour ses affaires il n'a pas à aller chercher bien loin. Toujours persuadé que les autres vont finir par lui demander de partir, il a déjà son sac sur le dos et son couteau de combat à la ceinture. L'homme se rend ensuite au point d'eau pour achever de se réveiller, sans oublier de remplir la bouteille d'eau qu'il a ramenée de la maison visitée avec Frida et Samuel, une précaution importante pour lui.

"En admettant que je foute pas en l'air ce bien précieux pour une fille mourant d'infection cette fois-ci."

Il hoche la tête pour lui même avant de repartir vers le campement et en parlant de précaution, il se dirige vers la caravane avant d'y pénétrer. Passant en revue les armes présentes et le reste, retirant des stock une paire de poings américain qu'il enquille dans les poches de sa veste puis un talkie et une lampe poche, objets finissant eux dans son sac. C'est en gribouillant ses retraits sur les registres, qu'il remarque les cartes de la ville en vue aérienne, une en globalité et pleins d'autres en coupe secteur par secteur de ce qu'il comprend puis il trouve un registre ou les cartes sont reprises et annotées. Il prend le temps de lire les indications de celle du secteur C, se revoyant là bas sur place, chaque lieu visité, la route empruntée. Il arque un sourcil alors qu'il se rend compte que celle du secteur D ou ils doivent aller est manquante.

En ressortant de la caravane, il voit les deux autres non loin de celle-ci et il approche d'eux, arrivant pour entendre l'homme se présenter et Frida lui répondre. Les deux hommes sont de la même taille sauf que la poignée de main de Mark est bien plus ferme et empreinte de force que le dénommé Seth.

"Mark"

Pas besoin qu'il en dise plus, tout le monde sait bien qu'il est arrivé là il y a une semaine, déjà qu'il ne voit pas l'intérêt de parler de ça à part pour se faire mousser ou pour glisser en sous entendu "je suis là depuis plus longtemps que vous donc je vais commander la sortie". Chose qui a tendance à déplaire à Mark d'ailleurs, il commence mal celui là et c'est pas près de s'arranger alors que Seth explique qu'il ne sait pas se battre. Mark a une subite envie de lui dire "Mec tu sers à quoi alors ?" mais il se retient de justesse, aidé sans qu'elle ne le sache par une Frida qui répond en premier, il glisse un regard insistant sur elle à l'emploi de ce surnom, bien que dissimulé derrière ses lunettes de soudeur.

"Attend un peu toi, tu vas chanter autrement bientôt si tu continu."

À la place de répondre quoi que se soit de dérangeant à l'un ou à l'autre, il hausse les épaules avant de revenir au sujet principal.

"Effectivement on est passé par là, pour le reste on s'en fout, vu le nombre de charognards en ville, il y a de grandes chances que ça soit eux qui nous oblige à prendre tel ou tel chemin."

N'ayant rien de plus à ajouter, Mark est paré à partir et remarque que la métisse l'est tout autant que lui quand une voix se fait entendre avant que l'intrus ne débarque, un Sam fait irruption pour engueuler un Seth exhibant la fameuse carte manquante dans la caravane. Mark soupire en voyant mais surtout en entendant les remontrances qui pleuvent, cela va retarder leur départ c'est certain, reste à savoir combien de temps. Tout dépendra de comment le Seth va prendre les choses, va t-il s’aplatir et s'exécuter ou va t-il se rebeller ? Toujours est-il que Mark n'a nullement l'intention de s'en mêler, cette histoire ne le regarde pas.

Seth Willis

Anonymous
Invité
Dim 11 Oct - 19:19
Le grand brun hoche la tête aux présentations même si elles sont des plus sommaire et va  pour continuer mais voila que Samuel débarque pour lui faire une scène parce qu'il regarde une carte trop près du feu. Sur le coup il est un peu surpris mais finalement pas plus choqué que ça. Samuel à raison de s'inquiéter mais le voila qui monte dans les tours s'excitant dans un monologue ou au delà du reproche, il se fou de sa gueule. De la surprise il passe à une bonne dose de colère malgré son tempérament calme et ouvert habituel. Il ne décrocha pas un mot envers Samuel mais envers ses camarades d'excursion.

"Excusez moi je reviens."

Et contourna Samuel pour aller ranger la dite carte à sa place, précautionneusement, puis revient sur place pour rejoindre les trois et s'adressa à Samuel d'un calme olympien tout calculé, ses émotions contenus pour ne pas rentrer dans le lard sa Samuel, même si cela lui ferait plaisir, même si cela lui ferait du bien. Ce n'était pas bon pour le campement de manière général et il ne voulait pas que le groupe souffre d'une bêtise passagère.

"C'est une bonne idée d'en faire des doubles au cas ou, ou pour emmener en expédition. J'espère que tu as un bon coup de crayon."

Se détournant complètement du chef du campement il revint à ses comparses et les jaugea du regard, pour voir ce qu'ils avaient prit comme équipement. Apparemment cela semblait bon. Sac à dos, arme, peut être, probablement, d'autres choses, mais il préféra poser la question avant de proposer de se mettre en route.

"Vous avez tout ce qu'il vous faut ?"

Passant son pouce sur l’arrête de son nez il les regarda tour à tour se demandant ce qu'ils pouvaient penser de l’esclandre que venait de faire Samuel. Seth ne pouvait pas dire si ça lui était régulier ou pas, il ne l'avait pas côtoyer assez pour cela. Mais cela ne donnait pas une très bonne image de lui en tout cas. En avait il conscience ? Aucune idée et dans un sens peu lui importait. Il se contentait de forger son opinion sur les gens de son expérience, il ne demandait pas aux autres de faire la même chose. Chacun avait ses façons de faire.

"Si l'un de vous se sent de prendre le lead de l'expédition ne vous gênez pas, moi je serais plus utile quand on sera en ville."

Tout en les laissant répondre il sorti un talkie walkie de la poche de sa veste pour vérifier qu'il était bien sur la bonne fréquence. Puis il le glissa à sa place relevant le nez vers les deux auprès, prêt à suivre qui se serait proposer, ne doutant pas un seul instant que l'un de deux veuille prendre le relais

Frida Rivero

Anonymous
Invité
Mar 13 Oct - 21:51
La présentation de Mark se fit aussi rapidement que celle de la noiraude, et les voilà qui s'apprêtaient à partir lorsque Monsieur Costard-Cravate décida de débouler soudainement tel un tank pour déverser une montagne de reproches sur la tête du pauvre Seth à cause d'une histoire de carte.
Décidément, elle ne pouvait déjà plus supporter ce type et son sarcasme qui lui donnait pour seule envie de lui cracher au visage.
La porto-ricaine se demandait sincèrement quel genre d'homme il avait pu être avant tout ça. Probablement un jeune patron péteux qui jouait les gentils mais qui ne se privait pas de se défouler sur ses employés, comme il le faisait ici-même.

Quoi qu'il en soit, elle se retint d'intervenir n'étant pas concernée, mais ne se priva pas de le dévisager de haut en bas tout au long de sa petite scène grotesque.
Elle se tourna vers le grand brun lorsqu'il eut fini, et elle s'attendait presque à ce qu'il lui colle un poing en pleine face vu l'air bouillonnant qu'il affichait. Cependant il n'en fit rien, et alla apparemment ranger la carte dans la caravane, les laissant seuls quelques secondes.
Frida en profita pour se tourner vers Mark en affichant un certain malaise, avant de poser un regard mauvais sur Samuel qui en était la cause. Ce mec pensait vraiment être un bon chef en plombant le moral et la motivation de son équipe ? C'était quoi son problème au juste ? S'il continuait comme ça, elle finirait vraiment par défigurer sa petite tête de fouine supérieure à un moment ou l'autre… !

Mais Seth revint finalement et remballa son agresseur tout en douceur, sa dernière phrase arrachant d'ailleurs un petit sourire en coin à la noiraude qui ne put s'empêcher de jeter un coup d’œil moqueur au chef du campement.

Détournant leur attention du perturbateur, Frida répondit à la question du brun d'un simple « Yep » tout en jouant avec sa batte. En revanche, sa proposition de léguer le leadership ne l'enchanta pas beaucoup.
Elle se tourna vers Mark, haussant un sourcil avant de reporter son attention sur Seth dans un mouvement d'épaules.

« Ouai, j'sais pas… J'suis pas trop faite pour diriger perso, et j'y suis allée qu'une fois donc j'peux juste aider pour le début, à part ça j'connais rien de ce bled… ! Mais vu qu'on a rencontré Mr. Propre en ville, peut-être saura-t-il mieux nous guider ? » répondit-elle à Seth avant de se tourner vers le chauve, lui adressant une mine interrogatrice en posant une main sur sa hanche.

Mark Logan

Anonymous
Invité
Mer 14 Oct - 12:08
Mark s'attendait à voir Seth réagir violemment, ne pas se laisser marcher sur les pieds comme ça, même sans aller jusqu'à la violence physique, au moins en paroles. Comme tout homme censé et normal se doit de faire. Mais non à la place, il le voit s'aplatir comme une carpette devant Samuel, pourtant il montre des signes d'agacement, il est vraiment étrange cet homme là. Au passage la scène, vue la différence de gabarit des deux hommes lui fait imaginer Samuel en petit roquet agressif qui s'en prend à un chien plus grand que lui. Plus c'est petit, plus c'est hargneux. L'ex mineur suivant le grand brun du regard alors qu'il part reposer la carte en s'excusant, son regard croisant celui de Frida et le malaise qu'elle laisse percevoir. Mark lui adresse alors une mimique signifiant clairement "laisse tomber ça n'en vaut pas la peine". Il manquerait plus qu'elle s'en mêle à son tour.

Le Seth revient et leur adresse la parole à tout les deux, tandis que le Sam leur souhaite bonne chance sur un ton tranquille avant de s'éclipser. Mark se contente d'un hochement de tête, bien entendu qu'il a tout ce qu'il faut, il n'allait tout de même pas sortir du campement les mains dans les poches alors que l'Enfer est sur terre. Par contre pour la suite des dires de l'homme, Mark arque un sourcil, laissant Frida répondre la première, non sans noter mentalement le nouveau surnom dont elle l'affuble, elle en a encore beaucoup en stock ?

"Cherche pas c'est qu'elle m'aime bien au final, je vois pas pourquoi elle ferait ça sinon ! Et comme moi aussi je l'aime bien, surtout son cul..."

Oui ça se tient comme raisonnement et si un demi sourire en coin apparaît sur son visage à ses pensées, les deux autres ne pourront y voir qu'un simple amusement aux paroles de la métisse. Sourire qui disparaît bien rapidement le laissant retrouver un visage neutre d'émotions, renforçant cet effet avec la présence de ses lunettes de soudeur masquant ses yeux marrons. Ne regardant ni l'un, ni l'autre en particulier au début, il hausse les épaules avant de répondre.

"Je peux retrouver la route pour aller au moins à la frontière des secteurs de ce que j'ai aperçu sur les cartes. Et pour le début déjà, ce n'est pas bien difficile de suivre la grande route."

Sa dernière phrase il l'aura dite en regardant Seth, essayant de lui faire comprendre qu'il n'y a pas besoin de talents particulier pour suivre bêtement le ruban de bitume menant à la ville, que n'importe quel idiot peut le faire.

Et comme Mark n'a aucune envie de rester plus longtemps sur place à palabrer, il se met en route vers la sortie du campement. Déjà parce que s'ils continuent ainsi, ils ne vont jamais pouvoir faire l'aller-retour avant la nuit mais surtout parce que rester statique ne l'aide pas du tout à contrôler ses envies alors que le doux parfum de la damoiselle ne cesse de lui parvenir jusqu'aux narines. Étant devant les deux autres pour le moment, il en profite pour faire un signe de croix, deux doigts se posant sur son front, puis sur son torse pour aller sur son épaule droite et enfin son épaule gauche. Faisant cela pour demander, dans une prière muette, la force au Seigneur de l'aider à se sortir vivant de cette sortie ainsi que la force de résister à l'attraction féminine à ses côtés.

Arrivé à la sortie du campement, Mark attend les deux autres avant de prendre le chemin qui les mènera jusqu'à Snyder, restant devant, à moins que l'un des deux, peut-être Frida ne le relève et ne prenne la tête du trio pour ce qui va être sans doute la partie la plus longue de leur trajet. Il a bien noté il y a une semaine que la ville n'est pas aussi proche du campement qu'on pourrait le croire sur le papier. Et à moins qu'une horde de rôdeur ne débarque, les trois n'auront qu'à mettre un pied devant l'autre, regarder le paysage ou peut-être se parler.

Seth Willis

Anonymous
Invité
Sam 17 Oct - 17:22
La question de la carte réglée, du moins pour l'instant, vu le comportement de Samuel il s'attendait à ce que ça revienne sur le tapis plus tard mais il ne voulait pas ruminer ça avant de partir en expédition. Ce n'était pas le moment, il y aurait bien d'autres choses à se préoccuper pour les quelques heures à venir. Se recentrant sur l'équipée sauvage il propose à chacun de prendre la tête de l'expédition leur expliquant sans gêne que ce n'était pas sa tasse de thé et qu'il serait plus utile en ville.

Visiblement ce n'était pas particulièrement leur camelote non plus ce qui le déçu un peu mais il ne pouvait pas leur reprocher, chacun ses savoirs faire. Il avait bien tenté de les faire parler un peu d'eux même pour savoir qui ils étaient et ce qu'ils savaient faire mais le message n'était pas passé ou bien ils étaient du genre discret. L'un comme l'autre savait entendre raison à son oreille même s'il le regrettait un peu mais il ne voulait pas y aller trop brutalement ne sachant pas comment ils le prendraient.

Le tas de muscle se décida après que la noiraude tente discrètement de se défiler. Cela importait peu à Seth qui voulait avant tout trouver quelqu'un de compétent pour cette tache et en second lieux de leur montrer qu'il n'était pas un petit chef, essayant au contraire à chaque fois de leur demander si cela leur convenait, s'ils étaient prêt, s'il voulait faire.

Mark se décidant à ouvrir la marche Seth affiche un sourire tout ce qu'il y a de plus simple et sincère.

"Parfait, je te suis."

Avant de regarder Frida pour voir dans une demande silencieuse si cela lui convenait. Ce n'était pas bien important probablement l'ordre de marche à cet instant mais cela faisait parti de son fonctionnement, les accords et consensus, ne faisant rien passer en force quelqu'un soit la raison.

Il se mettra donc en route dans l'ordre qu'ils avaient pu convenir, marchant silencieusement, vérifiant à plusieurs reprises s'il avait bien tout ses affaires. C'était une des premières fois si ce n'était la première qu'il partait sans Melody et cela lui faisait bizarre à plus d'un titre. Elle lui manquait et il ne se sentait pas très rassurer de sortir sans elle, qui avait toujours été la "guerrière" des groupes qu'il avait fréquenter. A cette idée , il détailla longuement et silencieusement Mark et Frida, se demandant si au delà des apparences, ils savaient se battre, s'ils prendraient des risques les uns pour les autres, souvenir d'une discussion qu'ils avaient eut par le passé avec la défunte Rani.

Mark Logan

Anonymous
Invité
Mar 3 Nov - 15:34
Mark avance tranquillement sur la langue de bitume, observant les alentours plus qu'il ne l'avait fait  à son arrivée au campement. De temps à autres, il lance un coup d'oeil par dessus son épaule pour vérifier que les deux autres suivent bien ou pour voir ce qu'ils font, s'ils se parlent entre eux ou non. Lui a décidé de ne pas dire un seul mot, peu loquace en temps normal, cela va être encore pire pour cette sortie qui a déjà mal démarrée à ses yeux. Entre le Seth qui veut faire une expédition mais qui finalement veut pas ouvrir la route tout en s’aplatissant comme une crêpe devant le péteur de plomb qui sert de chef et justement le Samuel qui débarque comme un débile pour engueuler le monde. Oui, elle a mal démarrée la balade. Et puis rester silencieux et à distance de la damoiselle, le plus possible, ne peut que lui être bénéfique au final.

La quiétude de leur marche n'étant perturbé que par le son émit par leurs propres pas et quelques pépiements d'oiseaux, à tel point qu'on pourrait presque croire que l'on n'est pas en plein Armageddon. Presque, peut-être parce que justement tout est bien trop calme et silencieux même la nature semble hésiter à faire du bruit, sans compter qu'ils sont sur une route relativement importante, le trafic routier devait y être important avant tout ces événements. Cette tranquillité n'aide d'ailleurs pas à garder une vigilance constante et à bon niveau, Mark s'en rend bien compte alors que régulièrement il émet une sorte de grognement d'agacement pour se forcer à sortir de ses pensées et reporter sa pleine attention sur la route qu'ils suivent.

Cela fait un moment déjà qu'ils sont en route et ils ne vont pas tarder à ne plus longer la forêt mais se retrouver cernés par de la plaine. Pas si plate que cela comme le reste du décor, des plis de terrain par ci, par là qui obligent à avoir plus d'attention qu'aux autres passages de la route. L'ex mineur faisant bien plus attention que quelques minutes avant alors qu'il arrive à un repli de terrain leur cachant la vue, ce n'est pas le moment de se faire surprendre par un charognard ou un autre être humain. Une nouvelle fois, il vérifie derrière lui la présence de Seth et Frida avant de bifurquer à travers champs pour emprunter en sens inverse la même route qu'avec Samuel et la métisse il y a une bonne semaine de ça.

Plusieurs centaines de mètres après, ils arrivent à un petit bosquet marquant autrefois la limite entre deux champs, enfin de ce qu'en pense l'homme ou de ce qu'il pourrait penser s'il y prêtait une quelconque attention. Plus tôt que de regarder les arbres, Mark préfère se concentrer sur la silhouette d'un charognard qui lui tourne le dos et qu'il vient d'apercevoir. Sans se concerter avec les deux autres, il sort son couteau de combat et se dirige à pas lents vers le zombie, essayant de ne pas se faire repérer avant d'être sa hauteur, histoire de lui faciliter ce qu'il a à faire. Mark se retrouve à quelques mètres du zombie, levant déjà son arme pour venir la planter dans le crane de l'enfant de Lucifer, son regard se porte un bref instant par delà sa cible et il se fige net.

Derrière le petit bosquet à travers l'éclaircie des arbres, une scène dont il se serait parfaitement passé et qu'il ne voulait pas revoir de si tôt. L'homme ne saurait dire le nombre mais à vue pas loin de deux cent zombies se tiennent là à errer dans l'attente de leur prochain repas et pourtant il en est sûr, ils n'étaient pas là quelques jours avant. Ont-ils poursuivis un survivant pour arriver jusque là ? L'ont-ils attrapé ou a t-il pu s'échapper de leur appétit féroce. Mark n'a pas vraiment envie d'avoir la réponse à ses questions, il abaisse lentement son bras pour ranger son couteau. Maintenant plus que jamais il doit faire attention à ne faire aucun bruit. Il recule pas à pas lentement mettant toujours plus de distance entre les charognards et lui, jusqu'à se stopper et faire signe aux autres de ne surtout pas approcher. Le coeur battant à tout rompre, bien plus qu'il ne le laisse paraître, il fait volte-face pour rejoindre les deux autres.

Mark leur explique à voix basse ce qui se trouve plus loin, arguant qu'ils ne peuvent pas continuer et doivent soit rebrousser chemin et rentrer au campement, soit trouver une autre route pour se rendre dans le secteur C puis le D. Et si les deux lui vont, il attend de voir ce qu'en disent Frida et Seth, pendant qu'ils en discutent, c'est la jeune métisse qui attire leur attention sur le charognard resté en retrait. Ce dernier a commencé à pivoter vers eux pour une raison inconnue et ne tarde pas à les repérer puis à se mettre en branle en traînant de la patte, levant ses deux bras vers le trio. Un râle rauque s'échappe de sa mâchoire à moitié défoncée. Puis un autre. Un écho se fait entendre, il vient d'alerter les autres qui sans nul doute se mettent en branle à leur tour. Les râles et les grognements s'amplifient à mesure que le premier rôdeur se rapproche, deux autres sortent du bosquet à sa suite. Le trio doit bouger avant de se faire déborder par la horde.

"Faut dégager et vite !"

Des flashs d'images s'imposent à son esprit, la boucherie, l'état d'Ivy avec sa morsure, sa folle échappée dans les rues de la ville, la horde toujours plus grosse, la ruelle et la mort de la petite, le fait qu'il n'ai rien pu faire pour elle. Son regard se pose sur Frida.

"Non, non, non, non, ça ne va pas recommencer..."

Mark disjoncte et avant même qu'elle ne puisse faire un mouvement en arrière ou que Seth l'en empêche, l'ex mineur attrape Frida dans ses bras pour la porter et l'emmener loin de là. Il ne se retourne pas, ne s'assurant même pas que Seth suive bien. Son pas s'accélère jusqu'à ce qu'il trottine, prenant la route du campement. La métisse se débat, l'engueule de toute ses forces pour lui faire entendre raison et qu'il la lâche, il ne l'écoute pas malgré qu'il sente la colère de la damoiselle, au contraire même il resserre sa prise sur elle. Les mètres défilent, Mark est insensible à tout ce qui l'entoure seul son retour au campement, mettre Frida en sécurité a de l'importance, il la sauvera elle puisqu'il n'a pu le faire avec Ivy, il n'a pas pu la ramener. Frida, il la ramènera !

La route est longue, il fatigue d'autant plus que la jeune femme ne reste pas tranquille, ses forces le quittent à mesure qu'il approche du campement. Ce n'est pourtant que devant le vieux panneau du motel, marquant l'entrée du campement, qu'il se décide enfin à reposer Frida au sol avec plus ou moins de délicatesse, ses muscles lui faussant compagnie dans le même temps. Il tombe à genoux et reste là sans bouger et ce même s'il devait servir de punching-ball à une Frida bien énervée. Mark mettra du temps, beaucoup de temps à revenir à la réalité et à réaliser ce qu'il s'est passé et ce qu'il a fait pour enfin chercher à voir et savoir si Seth est rentré lui aussi.

Seth Willis

Anonymous
Invité
Mer 4 Nov - 22:50
Seth avançait dans l'ordre qui venait, laissant Mark prendre la tête de l'expédition en bon bâtisseur qu'il était. Il n'y avait pas de raison de s'en faire pour l'instant. S'il y avait eu un danger ils l'auraient vu et su depuis la vigie du camps. Il profita de l'occasion pour parler avec Frida à voix basse quand même, l'interrogeant sur ses origines, ce qu'elle faisait avant l'apocalypse, essayant même, un peu subtilement, de savoir si elle aussi était morte. Cette histoire lors de la réunion l'avait intrigué au plus haut point. Comment pouvait on parler de pouvoir. Il ne pensait pas le doc cinglé mais c'était quand même comme parler d'extra terrestre. Toutes ces histoires sur la zone cinquante et un lui était monté à la tête ? Un complot gouvernemental ? Pour un peu il se croirait dans une série télévisée.

Mark prenant son rôle de chef d'expédition très au sérieux les fit attendre pour aller voir en éclaireur la zone qui suivait. Seth patienta sur place avec Frida, prenant en main son arme et prenant le silence une bonne fois pour toute. Les choses devenaient sérieuses. Attentif, il resta sur le pied de guerre, regardant parfois autour mais le plus souvent dans la direction que Mark avait prise. Ses doigts jouaient sur la garde de son arme, ses jointures blanchissant parfois. En le voyant revenir, il pouvait déjà deviner que cela n'allait pas. La discussion qui suivit ne laissait pas de doute sur la situation, ni sur l'unique solution possible. Toute autre alternative serait du suicide c'était une évidence.

Mais c'est alors que le tout à coup frappa. La horde de marcheurs n'avaient pas suffit. Non contant de leur barrer la route, voila qu'un d'eux, et probablement bien plus sous peu, venait vers eux pour une raison dont il ignorait tout. Mark ne tarda pas à réagir et embarqua Frida par le bras pour s'éloigner de la, laissant Seth seul sur place. Stupéfait de le voir réagir ainsi, l'artisan prit un train de retard, se mettant en route avec quelques instants de retard. Vous savez quel est le meilleur dicton avec ce genre de saloperie sur pattes. L'important, c'est pas de courir le plus vite, c'est de courir plus vite qu'au moins une personne. Seth prit le parti instinctif de courir, oubliant que cela pourrait faire du bruit et rameuter plus de zombis. Prenant appuis sur son pied un claquement se fit entendre. Celui de la ficelle qui remplaçait son lacet depuis quelques jours maintenant. Il senti son équilibre se dérober et le sol se rapprocher avant que son visage ne heurte quelque chose d'un peu trop dur pour sa conscience qui s'échappe elle aussi, le laissant à la merci du rôdeur qui en ferait sans doute son goûter...

[Fin de jeu]
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: