Haut de page
Bas de page


Forum JDR post apocalyptique basé sur la thématique des zombies, de la mutation et particulièrement de la survie, dans un monde partiellement futuriste.
 

Camping Car de Melody - 5/02/35
 :: Memorial :: Hopeless Life : First Season :: Camp Jefferson :: Vie de camp

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Invité

Anonymous
Invité
Lun 14 Déc - 9:28
Melody a beau essayer de tenir le coup et le cap, elle doit bien avouer que là elle est totalement larguée en entendant la réponse de Johann. Elle aurait pourtant juré que c'était de l'humour qu'il faisait mais là, elle n'a plus aucune certitude de quoi que se soit. Enfin en même temps qui pourrait lui reprocher de ne pas parvenir à aligner des pensées correctes vu ce qu'elle vient d'apprendre ? Personne, du moins elle l'espère, normal, potentiellement. La seule chose qu'elle aimerait réellement là est de pouvoir filer en forêt à la recherche de son compagnon et de pouvoir pleurer librement sans que personne ne puisse la voir, la juger, essayer de la réconforter. Et cela se voit de plus en plus qu'elle est présente physiquement mais rien de plus alors que les deux hommes échangent autour d'elle, c'est surtout Johann qui parle d'ailleurs, Jordan se contentant de poser une question à la brune. Elle cligne des yeux en le regardant, le temps de vraiment percuter de ce qu'il lui demande.

- Tu as le lièvre derrière toi, il a été précuit mais vu qu'il va juste apporter un peu de viande, tu peux regarder dans la caravane et dans le stock de nourriture ce qu'il y a pour l'accompagner. Me semble avoir vu du riz. Pour les quantités, tu fais au strict minimum, on est un peu juste cette semaine et me compte pas pour un, j'ai pas faim là, je grignoterais peut-être plus tard.

Le rouquin décide de s'en aller juste après cet échange, elle tourne la tête vers lui et l'observe faire, cet homme là est vraiment étrange. À son tour elle le salut de la main, n'ajoutant rien de plus vu qu'elle ne sait pas comment prendre les dernières paroles qu'il prononce et qu'elle n'est pas en mesure d'y réagir. Dès qu'il s'est suffisamment éloigné, elle reporte son attention sur Jordan.

- Je vais te laisser aussi, je vais aller ranger le camping-car. T'en fait pas, si tu as des questions ou autre pour le repas, un des autres va bientôt te rejoindre. À tout à l'heure Jordan.

Aussitôt dit, aussitôt fait, Melody tourne les talons pour se diriger vers son véhicule et même s'il est sûr qu'elle va ranger, il est tout aussi sûr qu'elle va se laisser aller à verser les larmes qu'elle contient tant bien que mal là. Tout comme elle ira réellement grignoter quelque chose mais en prenant soin de rester à l'écart des autres avant de finir par prendre le tour de garde de la nuit. Guetter, surveiller, s'attendant à voir Seth débarquer même au beau milieu de la nuit.

Invité

Anonymous
Invité
Jeu 17 Déc - 18:22
Johann n'avait pas arrêté, autant ça me faisait au stéréotype du père qui vanne son fils en lui tapant dans le dos bien violemment, autant c'était la seule chose qu'il avait de ce rôle. Les moqueries et petites piques uniquement pour se faire remarquer m'exaspéraient. Mais je devais faire avec. J'étais exaspéré à la réponse de Johann. S'il n'était pas content de ce que je pouvais faire, il n'avait qu'à le faire non ? Après tout, s'il était aussi habile avec une louche qu'avec une clé à molette, je préférais encore m'en charger. Cette exaspération passa rapidement lorsque Melody m'expliqua que j'avais le droit à une certaine marge de manœuvre en prenant dans ce qu'il y avait dans la caravane.Mais malgré cela, j'étais inquiet lorsqu'elle me demanda de ne faire que le strict minimum. Déjà à cours de vivres ? Génial pour un premier jour non ? Autant le fait que Melody ne souhaitait pas manger me sembla tout à fait normal vu ce qu'il venait de se passer. Même si j'avais de la peine pour elle, je n'avais aucune envie de lui démontrer, et certainement qu'elle n'avait aucune envie que je lui démontre. J’acquiesçais silencieusement en hochant légèrement la tête à sa réponse. Un peu de riz ne ferait pas de mal, mais je me devais de faire le strict minimum. Au fond de moi, j'espérais que ce ne serait pas comme ça tous les jours, après la fin, la faim était omniprésente, presque autant que la mort, pour ne pas dire plus, et je n'avais aucune envie de revivre ça. Je n'avais plus que la peau sur les os, aucune envie de devoir subir la faim encore une fois.


Johann parti. Evidemment, il ne savait pas cuisiner et il se permettait de m'envoyer des piques constamment, à chaque parole. Melody ne tarda pas à partir elle aussi. Ce n'était pas plus mal, je pouvais rester seul malgré la petite taille du campement, j'appréciais. J'adorais faire la cuisine, mais la faire seule, c'était juste le pied. Plongé dans mes pensées tout en préparant à manger, c'était quelque chose que j'adorais, j'extériorisais bien en cuisinant. Il fallait dire ce qu'il fallait dire, la cuisine était un art, et même si je ne vendais pas de chef d'oeuvre, je savais au moins faire quelques belles toiles. C'était alors que j'étais parti chercher de l'eau pour la faire bouillir pour faire du riz, et certainement autre chose que je trouverai pour l'accompagner.


[Fin du jeu]
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: