Haut de page
Bas de page



 

Bribes de vie d'une Écossaise
 :: Memorial :: Mémoires

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Mar 2 Fév - 18:29
Écosse, terre de changements


La boucle sans fin qu'elle reproduit quotidiennement, le laboratoire, l’amphithéâtre, les professeurs, les autres élèves pensant plus à sortir et faire la fête même dans la branche où elle évolue, manger, dormir et recommencer. Le tout lui pèse de plus en plus, la rendant mal à l'aise pratiquement en permanence et si elle sait pertinemment que cela va entacher son cursus, elle s'en fiche un peu plus chaque jour. Ce n'est pas comme cela qu'elle voyait son avenir, être aussi loin de ce qui lui correspond réellement, elle voulait vivre au milieu des animaux, agir concrètement pour sauver certaines espèces ou en mettre de nouvelles à jour, l'Amazonie, ou encore les océans, étant l'idéal pour ça. Non protéger celles en voie d'extinction voilà ce qu'elle veut vraiment. Et puis il y a autre chose qui lui pèse, l'absence de son frère aîné, parti depuis quelques mois pour l'Écosse et sa thèse de Doctorat sur la culture et les traditions Celtes. Ils n'ont pas souvent été séparés ainsi l'un de l'autre, surtout pas avec autant de kilomètres entre eux deux et Matthew lui manque terriblement.

Ou alors il n'est qu'un prétexte pour échapper à ce quotidien. Le professeur de chimie fait son cours, ils prennent tous des notes, tous sauf elle qui reste le crayon en l'air à quelques centimètres de ses feuilles blanches. Le regard dans le vague, elle fixe un point imaginaire en songeant à tout ceci, aux faits qui composent sa vie et au vide qu'elle ressent en elle, non elle ne peut pas continuer ainsi. La brune secoue la tête, revenant à la réalité de l'instant et au cours se déroulant sous ses yeux, elle soupire d'agacement avant de poser son crayon. Ses gestes sont fermes et décidés bien qu'elle veille à ne pas faire trop de bruit, elle réunit ses affaires avant de les enfourner dans son sac besace. Sac qu'elle met aussitôt en bandoulière avant de se lever et de sortir de l'amphithéâtre sous les regards stupéfaits de ses camarades et les appels de son professeur.

En fait, elle a besoin de la seule personne pouvant la comprendre et l'aider à faire le point, se recentrer sur ce qu'elle veut faire de sa vie et ce n'est certainement pas un de ses parents qui pourra l'aider à cela. Elle retourne à son dortoir et commence à réunir ses affaires avant de se mettre à faire des allés-retours avec sa voiture pour la charger. Se mettant ensuite en route pour retourner chez ses parents et si elle leur annonce qu'elle vient de décider de tout plaquer, d'abandonner ses études, cela ne va pas sans une lourde dispute avec ses parents. Melody faisant ses bagages avant de réunir les quelques économies qu'elle a, finissant par claquer la porte de la maison familiale, direction l'aéroport et l'achat d'un billet d'avion en allé simple pour l'Écosse et ce le plus tôt possible. Prévenant quand même son frère de son arrivée aussi subite qu'étonnante, pourtant il n'essayera pas de faire changer d'avis sa petite sœur.

***

Trois ans maintenant que Melody a rejoint l'Écosse et son frère, tombant littéralement amoureuse des terres de ses ancêtres, un vrai déclic pour elle sous la bienveillance de son aîné qui l'aura aidée autant qu'il le pouvait. Déjà en l'accueillant chez lui dans la petite bourgade de Newtonmore, nichée au cœur des Highlands écossais puis en l'aidant à trouver un emploi de serveuse dans le restaurant local. Elle se sera arrangée pour travailler, ou encore partir découvrir une partie des Highlands, lorsque son frère avait le plus besoin de paix pour préparer sa thèse.

Trois ans, d'une vie paisible et heureuse, Matthew décrochant enfin son Doctorat et Melody s'étant rapproché des dirigeants du parc national des Cairngorms pour s'y faire embaucher. Emmenant la fratrie dans un entre-deux qui ne durera pas longtemps, si la cadette est plus que fière de son aîné, elle n'aura pas vraiment l'occasion de le lui dire alors qu'un jour Matthew lui annonce qu'il va partir pour le Moyen-Orient. Une opportunité en or s'est offerte à lui, celle de pouvoir mener ses propres recherches. Et si elle le comprend parfaitement, elle le vit malgré tout très mal, dissimulant autant que possible le mal être qu'elle ressent sans savoir si son frère arrive malgré tout à s'en rendre compte. Doute qu'elle garde toujours en elle et qui ne fait que s'accentuer quand avant son départ, Matthew lui offre un chiot, un jeune pitbull au pelage argenté. En effet son frère sait pertinemment, qu'elle rêve d'avoir son propre chien depuis qu'ils sont petits, pourquoi aurait-il attendu jusque là, s'il ne voulait pas se faire un peu pardonner de partir ainsi en sachant qu'elle le vivait mal ? Une question dont elle n'a toujours pas la réponse, enfin réellement, le genre de choses dont ils n'ont jamais discuté, ouvertement.

Se retrouvant seule en Écosse du jour au lendemain, Melody doit apprendre à vivre, sans l'appui de son frère. Un vrai déchirement pour elle, mais il était malgré tout nécessaire que les deux arrivent à se séparer pour vivre leurs vies chacun de leur côté. Le vide de leur maison, le soir quand elle rentre du boulot, n'est qu'à peine comblé par la présence du jeune chien, Max, comme elle l'a nommé. Elle tourne régulièrement en rond, à ne pas savoir quoi faire, songeant régulièrement à tout plaquer de nouveau pour partir à nouveau rejoindre son frère. N'étant retenu que par le fait qu'elle aime profondément son mode de vie et son travail, se focalisant entièrement dessus pour compenser cette absence.  Et puis qu'irait-elle faire au Moyen-Orient ? À part finalement être dans les pattes de son frère qui n'a pas besoin de ça.

Les semaines passent, se ressemblant dans le fond mais pas dans la forme, Melody ayant à son tour des opportunités de varier ses occupations au sein des Cairngorms et de réellement s'impliquer dans la sauvegarde d'espèces rares. Sans compter que Max, son chien, lui demande lui aussi beaucoup d'attention et recevant en retour tout l'amour et les câlins qu'elle ne peut plus faire à son frère. Elle ne supporte plus ce logement et elle décide de se rapprocher un peu plus de sa zone d'opération au boulot. C'est comme ça qu'elle termine par déménager à Braemar, une petite ville tout aussi tranquille que celle qu'elle quitte, proche elle aussi de nombreux lochs et de châteaux millénaires. Malgré tout ce vide subsiste en elle, l'impression qu'une part d'elle lui a été ôtée.

Lentement au fil des mois, sa vie retrouve un certain équilibre, ponctuée par les appels ou les mails de son frère qui l'emplissent un peu plus de fierté pour son aîné. Fierté qu'elle s'empêche de trop mettre en avant en le lui disant clairement, sans doute pour éviter que ses propres sentiments prennent le dessus. Et si elle parvient à retrouver un équilibre par elle même, elle n'y arrive qu'en se forçant à sortir un peu de chez elle et à communiquer avec des inconnus, qu'ils soient hommes ou femmes. Mais aussi en acceptant de guider des touristes dans les Cairngorms pour leur faire découvrir quelques uns des secrets que la forêt primaire peut renfermer, essayer de les sensibiliser à la protection animale et végétale.
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: