Haut de page
Bas de page


Forum JDR post apocalyptique basé sur la thématique des zombies, de la mutation et particulièrement de la survie, dans un monde partiellement futuriste.
 

Rencontre sceptique - 21/02/35
 :: Memorial :: Hopeless Life : First Season :: Camp Hope :: Périmètre

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Kyle Collins

Anonymous
Invité
Jeu 31 Mar 2016 - 14:26
Wowowo … c’était moi ou ça partait en vrille là ? J’avais vraiment l’impression que les esprits s’échauffaient, et j’avais sans doute une part de responsabilité dans le schmilblick. Fallait dire que l’autre avait sérieusement entamé ma patience, l’élimant au fil des jours. Si j’avais réussis à ravaler ma fierté jusqu’ici, le bouchon a sans doute sauté un peu trop vite à son attitude déplacé envers notre hôte. D’ailleurs, il manquait à l’appel, et ça me laissait un peu plus perplexe sur la situation.

Dès que le dénommé Fate avait porté sa remarque railleuse à l’attention de la femme, j’avais levé la main, paume ouverte l’agitant par petit à-coup pour symboliser le calme.

« Pas besoin de se fritter, y’a pas mort d’homme… enfin pas à l’heure actuelle » Ironisais-je en repensant à la farfelue hypothèse d’une résurrection divine.

« Juste une bosse, un nez pété, et quelque bleu. J'ai l'air d'un gamin qui s'est fait tartré à la cour de récré et ma fierté s'est barré en courant avec un rire moqueur.... mais j’devrais y survivre. Mais pitié, sans sarcasme, ça n'a jamais aidé personne. » Avais-je finis par glisser à l'attention de Fate, en évitant de faire passer mes propos pour des reproches.

J’me sentais pas terrible, mais mon côté optimiste me poussait à prendre du recul vis-à-vis de la situation. Cul posé au sol, un simple regard porté au gaillard toujours debout, j’avais laissé la brune s’échapper félinement et rapidement de plusieurs pas de moi, me poussant à hausser un sourcil à son attitude sans porter mes interrogations plus loin que ce regard marquant la surprise. Sa blessure, une proximité étrangère, ou toute autre explication, cela relevait de son seul fait.

Je reportais mon attention sur celle venue me prêter main forte, espérant qu’elle ne prenne pas ombrage de la remarque lancé juste avant, glissant d’un ton bas qui se voulait confident :

«  La cohésion, c’est un concept particulier à comprendre. Même les pro se cassent le cul à faire passer le message... . J'espère sincèrement pour vous que tous vos gars sont pas comme l'autre Lone Star. »


Je m’essuyais le nez d’un énième filet de sang, fermant les yeux, basculant la tête en arrière en poussant un soupir profond et rauque. Gardant mes paupières fermées, essayant de contenir la douleur qui vrillait mon crâne et venait de

« Profite donc que je sois stone pour tout m’avouer. Avec un peu de chance, tu arriveras à communiquer avec mon subconscient pour faire passer le message. Ou peut-être pas… »


J’avais envie d’une clope. J’aurais donné chère pour une cigarette. N’importe quelle marque, peu importait. J’avais des pilules à faire passer, un égo à reconstituer, mes esprits à rattraper et un corps à apprivoiser. Autant dire que j’étais déjà fatigué rien que d’y penser.

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Jeu 31 Mar 2016 - 16:02
À peine l'archer arrivé là où il voulait aller en entraînant Melody avec lui, elle s'en écarte, prise par ses pensées elle a déjà oublié la remarque qu'elle a lancé au troisième qui lui ne semble pas décider à en rester là. Un parfait idiot se dit-elle en l'entendant, ce qui fait malgré tout naître en elle un dilemme : Lui rabattre le caquet d'un côté et l'ignorer royalement de l'autre. La réponse venant rapidement quand Kyle s'empresse de prendre la parole pour venir apaiser les choses visiblement, bien que Melody ne soit pas totalement de son avis, le gamin du groupe va avoir besoin d'être remit en place d'une manière ou d'une autre. Sauf que finalement par son intervention, il empêche la brune de le faire là tout de suite et maintenant avec perte et fracas alors qu'il lui suffirait d'une pensée pour le faire. Si bien qu'elle ignore royalement Fate pour ne garder son attention focalisée que sur une seule personne, l'archer.

Kyle de nouveau assis sur le sol, Melody s'accroupit non loin de lui pour entendre ce qui pourrait être une confidence ou du moins le ton qu'il prend peut le laisser penser. Elle esquisse un nouveau sourire avant de lui répondre d'un ton égal.

- La cohésion...Malheureusement il n'y en a plus beaucoup depuis que notre ancien chef a disparu, lui savait comment s'y prendre pour tous nous faire filer droit sans même hausser la voix ou partir dans de longs discours.


Une pointe de tristesse venant se glisser dans sa voix alors qu'elle parle de Matthew, bien sûr que elle, elle sait qu'il est en vie et qu'il va aussi bien que possible mais il lui manque aussi énormément et encore plus depuis deux jours, depuis qu'elle l'a revu, depuis qu'elle a été dans ses bras même si...Un long soupir de résignation franchit ses lèvres, elle n'a pas d'autre choix que de garder le beau brun dans son esprit et d'avancer coûte que coûte en attendant de pouvoir le revoir. Son soupir faisant écho à celui de Kyle mais pas pour les mêmes raisons, ainsi il veut tout savoir sans être certain d'être prêt à entendre les faits. Cette fois Melody ne peut plus reculer et doit se lancer dans les explications qu'elle cherche à éviter depuis un petit moment maintenant. Bougeant de sa position, elle vient se mettre en face de Kyle avant de s'asseoir en tailleur sur le sol poussiéreux.

- Très bien...Alors déjà ce qu'il vient de se passer avec Adam est ce que je nomme un effet secondaire de notre évolution. Oui évolution, je n'y vois rien de divin dans ce qui nous arrive, je ne suis même pas sûre d'être bel et bien morte ou qu'un seul d'entre nous le soit. Je sais que j'ai été mordue par un de ces rôdeurs, je sais que je devrais en être morte comme j'ai vu mourir certaines personnes, je sais aussi que je me suis réveillée à des centaines de kilomètres de mon point de départ sans avoir une seule cicatrice. Guérison possible ou autre chose je n'en sais rien mais ces rêves cauchemardesque, ces silhouettes vues, leurs paroles, tout ça on l'a tous vécu. Je pense qu'il nous est plus facile de penser qu'on est revenu à la vie comme ça parce que la mort ne voulait pas nous, qu'on s'est joué du destin de l'univers.

Bref je m'égare là...Donc effet secondaire et évolution je disais, depuis notre réveil, notre résurrection comme tu veux, on est réellement différent des personnes n'ayant pas subit de morsure ou de griffure. On développe en nous des dons particuliers et propres à chacun et celui d'Adam vient de se réveiller, un champ de force ou répulsif quelque chose dans le genre, c'est ce qui t'a propulsé en arrière aussi violemment alors qu'il ne t'a pas touché. À chaque fois que ce don se manifeste, il est accompagné d'une violente migraine , qui te met à terre la première fois comme cela lui a fait puis tu arrive petit à petit à rester debout et à te servir de ce don volontairement. Jusque là, je n'ai vu personne avoir un don similaire à celui d'un autre d'entre nous, le mien est encore différent...


Arrêtant de parler quelques secondes, Melody ôte l'arbalète de son épaule droite avant d'en décrocher un des carreaux pour le poser au sol entre elle et Kyle.

- Télékinésie, je peux déplacer les objets par la pensée, je n'ai pas encore testé la limite de taille et de poids mais il est bel et bien réel.

Avec ce qu'elle vient d'expliquer à Kyle, il y a de fortes chances qu'il ne garde pas les yeux fermés et si c'est bien le cas Melody reportera son attention sur le carreau d'arbalète posé entre eux afin de faire léviter l'objet, le faisant s'élever et tournoyer sur lui même de plus en plus vite avant qu'il ne retombe inerte sur le sol. Ce qui pour elle n'ira pas sans la violente migraine dont elle vient de parler, qui lui fait serrer les dents de douleur tandis que de son état un léger tournis la prend, devant poser sa main droite légèrement derrière elle pour maintenir sa position assise. Même si elle sait que le mal de tête va finir par passer, elle va rester incapable de réellement réagir pendant une minute ou deux. Peut-être qu'au final, elle n'aurait pas dû lui expliquer les choses surtout en étant aussi près de lui.

Kyle Collins

Anonymous
Invité
Lun 4 Avr 2016 - 15:21
Un espèce de rire nerveux sortit de ma bouche, léger et dépourvu de la moindre moquerie. Je ne faisais que suivre mon sentiment de l’instant en rapport aux mots qui venaient d’être prononcé.

J’avais ouvert les yeux à nouveau dès qu’elle avait évoqué l’ancien chef du groupe. Le ton qu’elle avait pris en parlant de lui et le soupir que j’entendis peu après m’en informa large sur le genre de relation qu’elle avait ou qu’elle aurait voulu avec cette personne. Frère ? Ami ? Amant ? Un truc vraiment très proche visiblement, qui laissait une marque perceptible à sa disparition. Un type sur qui on pouvait s’appuyer visiblement.
Pour le reste, je m’étais simplement appuyé coude droit sur mon genou droit redressé, et l’autre jambe, allongée, légèrement en écart pour ne pas gêner la position de la brunette qui s’était installé face à moi.

Enfin une qui n’avait pas l’esprit complètement décalé, à parler de résurrection ou autre connerie du genre. Elle tenait une thèse assez particulière et sans doute plus logique que cette histoire de retour d’entre les morts et c’était pour ça que je m’étais mis à rire. Il n’y avait presque rien d’invraisemblable dans ses mots que j’écoutais attentivement, hochant la tête par moment, montrant mon accord à certaines de ses évidences ou ma curiosité à d’autres moments.
La situation était assez étrange, moi vautré sur le sol, contre le mur d’un garage, la gueule en sang et l’esprit en vrac, cette nana-là en train de me parler de pouvoir surnaturel théorisé par une évolution génétique ou autre chose de ce genre, à l’instar des vieux comics donnant des héros dans une Amérique rongée par la guerre, et l’autre type droit comme un i, posé un peu plus loin et indécis de ce qu’il devait faire sans doute assez paumé par le discours de la femme.

« Ok » Arrivais-je à finir après le léger rire qui m’avait assaillit.  « Donc tu me dis que Rodéoman a subit une évolution génétique qui lui a donné le pouvoir de me défoncer la gueule par la pensée ? … Putain, Darwin s’est vraiment planté… »

Je ne rajouta rien alors que je l’observais déposer les deux carreaux d’arbalète au sol et repartir de plus belle. Si cette fille déplaçait vraiment ces … putain de merde !

« Putain de merde ! » M’étais-je exclamé, mes paroles dépassant ma pensée tandis que j’avais placé ma main gauche devant moi pour me protéger d’un éventuel accident non maitrisé.

Mais au lieu de ça, les deux bouts de bois se redéposèrent au sol, me laissant littéralement, et physiquement d’ailleurs, le cul par terre. La fille se crispa brusquement, un vertige la faisant basculer légèrement en arrière, sans doute sujette à cette violente migraine dont elle avait parlé, me forçant à me mettre à genou pour placer une main dans son dos à l’instant même où elle se retenait d’une main en arrière.
J’essayais d’un regard de m’assurer que tout allait bien pour elle avant de la lâcher et retrouver ma distance par rapport à elle, l’ayant vu mal à l’aise avec moi, et ne voulant pas la forcer à une proximité qui lui déplait.

«  T’avais pas à faire ça. Surtout si ça te fout par terre… On aurait l’air malin tous les deux si on se fait attaquer… hein… »

Je secouais la tête légèrement, pas vraiment certain que tout ça ait un sens réel, passant mon pouce le long de l’arrête de mon menton, grattant ma barbe de plusieurs jours dès que je retrouvais ma position assis contre le mur.

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Lun 4 Avr 2016 - 20:30
Melody avait bien entendu le rire de l'archer mais elle ne lui en tenait pas rigueur pour autant, pour une fois elle ne l'a pas prit pour elle comme quelque chose qui viendrait titiller son orgueil. Non elle l'a prit comme une réaction comme une autre, après tout elle a déjà vécu ce genre de rire nerveux qui est mal venu mais ne vise personne en particulier. Peut-être qu'elle aurait dû le prendre mal quand l'homme prend de nouveau la parole, se montrant on ne peut plus sceptique de ce qu'elle vient de lui. S'empressant alors de lui faire la démonstration de ce qu'elle vient d'expliquer, le juron qu'il sort à ce moment là aurait pu la faire sourire si en faisant usage de son pouvoir, cela ne faisait pas venir sa migraine. Qui la met bien plus mal cette fois-ci que les autres fois, son corps déjà affaibli par les deux blessures par balles se rebelle contre cet acte en lui donnant un vertige en plus du violent mal de tête.

Au moment où elle pose sa main valide derrière son dos pour maintenir sa position assise dans un réflexe, la brune sent la main de l'archer venir la soutenir le temps nécessaire pour qu'elle ne s'écroule pas. L'homme y allant de son petit commentaire, elle lui répond dans un souffle.

- Merci.

Le reste de son explication ne venant qu'après être restée une minute ou deux à récupérer de cet effort, tenant assise à se frotter la temps de sa main droite, les yeux clos ne les rouvrant que quand elle sent que le décor a arrêté de tourner autour d'elle. Levant ses yeux émeraude sur l'archer.

- Si il fallait que je le fasse, que je te montre ce qu'il en est...Je sais à quel point tout ceci est difficile à croire et même ne serait-ce qu'à envisager enfin voilà maintenant tu sais tout.

Baissant son regard sur son arbalète, elle la coince entre ses jambes pour pouvoir ranger les carreaux à leur place avant de remettre la lanière de l'arme à son épaule. Finissant par décroiser les jambes, d'un tour de rein elle se remet à genoux puis bascule sa jambe gauche pour prendre appui et ainsi se redresser. Devant secouer la tête pour virer un restant de vertige et attendre quelques secondes que son corps soit stabilisé en position verticale avant de reporter son regard sur Kyle, tout en évitant celui de l'autre homme s'il est toujours présent.

- Mais comme tu as raison et que j'ai trop forcé, je vais rejoindre la maison et me reposer un peu, je te laisse réfléchir à tout ça maintenant si tu le veux mais tu devrais te reposer toi aussi avec le choc que t'as prit.


Elle hausse légèrement les épaules ce qui tire sur ses blessures et lui fait mal avant d'ajouter à moitié les dents serrées de douleur.

- Fin c'est toi qui voit. Si tu veux venir avec moi, je te montrerai les lieux, sinon je te laisse les découvrir tranquillement mais sache que ma proposition de sortie chasse tient toujours dès que je pourrais.

Que Kyle se lève et se joigne à elle ou qu'il reste assis contre le mur du garage, Melody tourne les talons pour repartir vers la maison alors que tout dans sa démarche montre la fatigue qu'elle peut ressentir. Sur le perron, la brune sera rejointe par une petite boule de poil au pelage gris et roux, un jeune louveteau qui s'engouffre avec elle dans la maison. Si l'archer se joint à elle, elle lui fera faire le tour du propriétaire en lui montrant les différentes pièces et les deux lieux de stockage pour les ressources et les armes.

Kyle Collins

Anonymous
Invité
Mer 6 Avr 2016 - 10:21
Je regardais la nana se lever, me tenant prêt à nouveau à la soutenir si un vertige se manifeste encore, mais elle parvient à se remettre d’aplomb. Je sentais encore mes blessures pulser au rythme des battements de mon cœur, et le sang séché sur ma lèvre supérieur commençait à vraiment me gêner en plus d’être potentiellement disgracieux. En y repensant plus encore, je restais tout de même un poil sceptique vis-à-vis de ces pouvoirs et des raisons de leur présence. La thèse évolutionniste me paraissait pour le moins beaucoup trop capilotracté.
Et si tout ça n’était qu’un piège supplémentaire des forces hostiles ? Une espèce de machination à grande échelle histoire de nous diriger pile poil où ils l’attendent ? Ce n’était pas que je ne croyais pas à la manifestation en tant que tel, mais sa raison d’être me dépassait complètement.

J’espérais que nos lead aient les bras assez long et la curiosité de pouvoir enquêter à ce sujet. Un espèce de contrôle sanitaire obligatoire pour tous les « mutants » qui débarqueraient, avec tout le cocktail de test. Urine, sang, salive, tout ce qu’ils voudraient, en espérant qu’ils aient des toubib suffisamment doué dans le domaine.
En parlant de toubib, je reportais ma main gauche à l’arrière de mon crâne, constatant la bonne qui avait gonflé du bout des doigts, limitant le contact avec cette extension douloureuse de ma tête.

« J’vais rentrer aussi… mais t’en fais pas pour la visite. On fera ça un autre jour. Va te reposer, si tu veux être en forme pour aller chasser et arriver à me suivre, tu as intérêt à t’y prendre en avance. »

Je jetais sur elle mon regard taquin, ne précisant que par ce geste l’humour que je donnais à mes paroles, tout en passant les mains dans mon dos pour m’aider.

« Dis-moi juste où je peux trouver les cartes. Ça m’évitera de déranger quelqu’un si je veux les consulter. »

Dire que j’allais devoir recroiser la tête de cow-boy de l’autre super mutant, j’en grinçais déjà des dents. A un moment donné, il faudrait bien qu’on arrive à se foutre sur la gueule, sans tour de magie ou de passe-passe.

Je finis par me redresser complètement et pris tout mon temps pour rejoindre l’intérieur. Home Sweet Home…

Fin
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: