Haut de page
Bas de page


Forum JDR post apocalyptique basé sur la thématique des zombies, de la mutation et particulièrement de la survie, dans un monde partiellement futuriste.
 

[CS, A, EXP] Dérouillons-nous les jambes - 20/03/35
 :: Memorial :: Hopeless Life : First Season :: Excursions

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Sam 9 Avr - 13:28
Interprété par Jordan Getz, Elizabeth Evans, James Everett et Melody Campbell

La veille au soir avant de se coucher Melody avait décidé d'aller explorer le quartier 1 du secteur A où ils vivent désormais et ce dès le lendemain matin. Ce quartier là elle l'avait traversé quand elle avait dû quitter Matthew un mois avant ça mais elle n'en avait rien retenu, trop fatiguée, blessée, prise par ses pensées pour relever un seul détail, ne faisant véritablement attention qu'aux zombies qui auraient pu croiser sa route. Et le souci est bien là, ce quartier se dresse entre leur campement et la seconde zone de chasse, hors si elle veut pouvoir retourner chasser en solitaire et en paix, il lui faut découvrir ce quartier là. Oh bien sûr que dans un coin de sa tête trotte le fait que plus vite elle pourra retourner dans cette zone de chasse plus vite elle pourra essayer de retrouver LA cabane. Mais en même temps et malgré que son bras et son épaule soient guéris, elle a besoin de se dérouiller un peu les jambes et faire fonctionner son arbalète autrement que sur une souche d'arbre. Retrouver toute sa dextérité avant de se lancer après des proies. Puis il y a aussi une autre raison à aller explorer ce quartier là, celui où ils sont a l'air d'être pratiquement vide de ressources que l'autre peut encore en regorger que ça soit nourriture, fournitures et peut-être même des armes oubliées ou perdues là.

Pour la brune, il y a aussi une autre raison à son sursaut de motivation qui va de paire avec son envie de partir en solitaire, justifiant le fait qu'elle n'a prévenu personne de ce qu'elle compte faire ce jour là : elle a retrouvé son frère aîné. Certes elle pourrait rester avec lui et profiter de sa présence et de lui tout court, chose qui lui a tellement manqué mais il y a cette nécessité de nourrir le monde et de retourner à la chasse. Matt doit pouvoir manger à sa faim, reprendre du poids et des forces. Matt doit pouvoir voir que sa petite soeur est toujours capable de se débrouiller seule même si en même temps elle a cruellement besoin de lui et de sa protection, qu'il voit que les choses sont toujours semblables malgré cette apocalypse. Mais elle sait aussi qu'il ne verra pas les choses de cette manière et qu'il s’inquiétera encore plus pour elle maintenant qu'il ne pouvait le faire avant d'où la nécessité de garder secrète la sortie prévue.

Elle n'aurait pas la force de lutter contre lui et se connaissant par coeur elle sait qu'elle finirait par lui céder s'il voulait lui interdire de sortir du campement et ils ne peuvent pas se le permettre. Oui c'est cela, Melody se rassure comme elle peut alors qu'elle termine de préparer ses affaires pour sortir du campement ce matin. Assise sur le marche-pied du camping-car garé dans la cour, que Jordan lui avait ramené, elle songe à tout ça en enquillant son couteau de chasse et ses couteaux de lancés dans son grand sac à dos. Au moins elle aura réussi la première étape de cette sortie en douce, elle n'a pas encore alerté son frère et si elle arrive à partir comme elle le souhaite nul doute que Matt l'engueulera à son retour. Elle fixe le talkie qu'elle a emprunté à sa taille, vérifiant par réflexe la bonne marche de son arme à feu avant de le mettre dans ses reins entre son pantalon et sa peau.

La brune termine par se redresser pour passer les lanières de son sac à dos sur ses épaules, remettant ses cheveux en arrière en pestant après l'élastique qui lui servait jusque là et qui a fini par claquer quand elle a voulu le mettre, avant de se pencher pour attraper son arbalète et la mettre à son épaule dans un premier temps. Melody est fin prête à partir, elle n'a plus qu'à sortir de la cour et filer vers l'Est pour rejoindre le quartier 1, à moins que quelqu'un ne vienne s'en mêler au dernier moment ?

Jordan Getz

Anonymous
Invité
Sam 9 Avr - 15:09
Le fait de rester enfermé pendant des semaines avait profondément affecté mon humeur, surtout que la menace environnante était omniprésente. Des cadavres encore et toujours, sans aucune perspective de sortie, même dans la cour de la propriété. J'avais eu le plus grand mal à rester ici, entre quatre murs, attendant avec impatience que tout cela se termine enfin, et lorsque ces trois semaines furent terminées, quelle ne fut pas ma joie de pouvoir profiter du soleil et de cette légère brise qui venait caressait mon visage. Je ne pouvais qu'apprécier ce moment. C'était alors que je restais à marcher autour du campement, quitte à monter la garde ou pour tout simplement me dégourdir les jambes. Tout arrivait en même temps, les nouveaux de la ferme s'étaient installés parmi nous, alors que le même jour, Jena et Kyle étaient partis en extérieur. J'avais longuement hésité à les suivre, mais je préférais rester au camp, du moins pour le moment, commencer par me dégourdir les jambes, mais surtout garder un œil sur les nouveaux arrivés qui étaient bien nombreux.

Ce n'était que deux jours après alors que je me baladais dans la cour que j'avais aperçu Melody en train de préparer son sac. Peut-être qu'elle souhaitait partir chasser ou bien fouiller les quartiers à proximité ? Ce serait une occasion pour moi de partir en extérieur, là où je me sentais le mieux. Si elle souhaitait partir seule, ce serait rappé pour elle, je n'avais aucune intention de la laisser en solitaire, surtout après qu'elle se soit mangé deux balles dans le buffet, surtout pas. J'avais ma machette rangée dans son étui, calée entre mes deux omoplates, étui en cuir fixé grâce à une corde fine passant au devant de mon torse et qui se calait entre deux de mes côtés gauches pour finalement se terminer par dessus mon épaule droite, le tout qui faisait le tour de mon corps, me permettant de conserver mon arme sans risquer de la faire tomber. J'avais une grande préférence pour la laisser dans mon dos, même si je mettrai plus de temps à la sortir de son étui, je n'avais aucun risque qu'elle me gêne durant une course ou en plein combat, ce qui ne serait pas le cas si je l'avais mise au niveau de ma hanche. Un gain de temps négligeable face à de trop grands risques dans des situations qui n'en avaient nullement besoin. J'avais pris la bonne décision en la conservant dans mon dos.

J'allais partir avec elle, qu'elle le veuille ou non, je rentrais dans la maison au pas de course pour grimper les escaliers deux par deux pour rejoindre ma chambre où j'avais toujours ce même petit sac qui se trouvait sous mon lit, sac que je mettais sur mon dos, par dessus ma machette, cela ne me poserait aucun soucis, et puis, il me restait ma seconde machette qui se trouvait sous mon matelas. Celle ci n'avait pas d'étui, je la prenais dans ma main droite, si jamais je perdais cette lame comme j'avais perdu le poignard de chasse à ma dernière sortie, je préférais conserver deux armes, juste au cas où. C'était alors que je repartais en sens inverse, sortant de la chambre et dévalant les escaliers, je ne sautais pas de marche cette fois-ci, car si même j'avais l'habitude de passer des escaliers entiers très rapidement, j'avais perdu toute mon agilité depuis mon réveil, et se casser la gueule juste avant de sortir était sans aucun doute la chose la plus stupide à faire.

Je poussais la porte qui menait à l'extérieur alors que je voyais que Melody s'était relevée, sac installé sur son dos, elle attrapait son arbalète à ce moment là pour la mettre sur son épaule. Je m'avançais vers elle d'un pas rapide pour la rejoindre avant qu'elle ne se mette en marche. J'avais mes armes et mon sac, ça suffirait amplement. Je laissais mon bras droit pendre le long de ma jambe, pour éviter que la lame ne soit prise comme une menace ou comme quelque chose de dangereux auprès de la brune, si je devais faire un geste, ce serait de ma main gauche, et uniquement de celle-ci. Je lancerai le dialogue avec la chasseuse lorsque je me trouverai à quelques mètres de la jeune femme, arrêtant mes mouvement, attendant tout simplement une réaction de la chasseuse.

« Une paire de bras en plus, ça ne peut pas faire de mal, je t'accompagne. »

J'avais eu un léger sourire en prononçant cette phrase, je me doutais de sa réaction alors que je ne lui forçais la main, je savais qu'elle avait horreur de ça, mais ce n'était pas pour autant que je la laisserai partir seule, certainement pas.

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Sam 9 Avr - 16:04
Se redressant avoir prit en main son arbalète, elle doit de nouveau recaler ses cheveux à leur place songeant un instant à ôter son sac de sur son dos et fouiller à l'intérieur pour en sortir un morceau de ficelle avec lequel elle pourrait nouer ses cheveux et éviter qu'ils ne viennent l'emmerder. Mais elle songe également à carrément les couper à un moment ou un autre, sa longue chevelure était pratique dans son ancienne vie, son ancien job, cela lui donnant un côté sauvage qui allait bien avec son allure générale et qui plaisait aux touristes du temps où elle devait leur faire découvrir les merveilles de SA forêt primaire d'Écosse. Et surtout elle avait tout le confort moderne pour s'en occuper correctement et les attacher de la manière dont elle voulait, la brune - sans être une de ses filles qui passaient leur temps dans la salle de bain - aimait bien s'occuper d'elle, se coiffer, se maquiller légèrement mais aussi se vêtir d'une façon féminine : jupes, robes et compagnie. Que maintenant sa longue chevelure est plutôt source d'ennuis et ne lui apporte plus vraiment d'avantages, sans parler qu'être réellement féminine est devenu impossible et puis elle n'est plus réellement la Melody d'avant, elle a changé.

Melody commence à faire un pas ou deux vers la sortie du campement quand elle sent une présence qui lui arrive dans le dos, elle fait volte-face pensant découvrir son frère venu la stopper dans son entreprise. Mais à la place elle découvre la silhouette familière de Jordan en approche direct, ce qui ne l'enchante pas du tout même si elle aime bien le jeune homme, elle a prévu de partir seule et il va lui faire louper sa sortie à ce rythme là. Posant les mains sur ses hanches, elle le regarde venir vers elle et se stopper à quelques mètres avant de carrément lui annoncer qu'il veut venir avec elle et visiblement il est déjà prêt à partir comme le suggère l'arme qu'il porte dans sa main droite. Pour autant elle ne lui laisse pas le temps d'ajouter quoi que se soit et comble rapidement la distance entre eux deux, se hissant sur la pointe des pieds, elle plaque sa main sur la bouche de Jordan pour lui faire comprendre qu'il doit se taire avant de lui murmurer au plus près possible de l'oreille.

- J'ai déjà un frère, je n'ai pas besoin d'en avoir un deuxième !

En parlant de Matt, elle regarde rapidement par dessus l'épaule du jeune homme pour s'assurer que son frère n'est pas en vue et fort heureusement non. La brune revient les pieds à plat sur le sol, ôtant sa main de sur la bouche de Jordan pour la glisser dans sa main gauche à lui. Voulant clairement l'entraîner hors du campement et donc hors de vue des autres, qu'il se laisse faire ou non, elle rejoindra la route avant de prendre vers l'Est direction le quartier 1. Les bâtiments aidant, Melody se retrouve rapidement dans un angle sans visibilité pour les autres où elle s'arrête avant de se tourner vers Jordan vu qu'elle ne doute pas qu'il a de toute manière suivi ses mouvements. Soupirant avant de prendre la parole, lui expliquer plus clairement les choses sans pour autant élever la voix.

- Je n'ai pas le temps de me battre avec toi pour partir seule comme je le voulais, il faut que je sois aussi éloignée que possible du campement avant que Matt ne découvre mon absence ou sinon je ne pourrais plus partir. Tu veux venir très bien mais je ne sais pas ce qui nous attend dans le quartier 1, on ne l'a jamais visité encore, je veux faire une reconnaissance pour m'assurer de pouvoir gagner la zone de chasse qui est au delà tranquillement.

Malgré qu'elle soit clairement pressée, Melody attend quand même la réaction de Jordan savoir s'il va changer d'avis au final ou au contraire vouloir encore plus l'accompagner.

Jordan Getz

Anonymous
Invité
Sam 9 Avr - 18:26
Elle s'était retourné, et j'avais l'impression de lui avoir fait peur. Avais-je réussi à surprendre la chasseuse du groupe ? J'en doutais fortement, surtout que je m'en sentais bien incapable depuis mon réveil, je n'avais rien fait pour être discret, et si jamais j'avais réussi, c'était parce qu'elle devait être perdue dans ses pensées. Elle avait l'air de ne pas apprécier cette intrusion dans sa bulle, alors que je pensais que c'était mes mots qui l'auraient mis dans cet état, mais non, elle s'avança dans ma direction rapidement, se relevant légèrement et posa sa main sur ma bouche. J'avais ouvert grand les yeux, surpris par ce qu'elle venait de faire. Mais surtout à l'écoute de ses mots. Pas besoin d'un deuxième frère ? Elle me faisait des reproches ? Elle croyait que je pensais qu'elle n'était pas à la hauteur ? C'était ça le message qu'elle voulait me faire passer ? C'était comme ça qu'elle me voyait ? Après tout ce qu'il s'était passé ? Je sentais une pointe de déception naître au plus profond de moi, un amer sentiment.

Mais je n'avais pas eu le temps de l'exhiber à la brune qu'elle enleva sa main pour la glisser dans la mienne, me tirant légèrement pour m'inciter à la suivre. Je ne comprenais rien de ce qu'il se passait, de ce qu'elle m'avait dit, mais je ne disais rien, je la suivais, taisant mes interrogations, elles auraient leurs réponses plus tard. Une fois la chasseuse arrêtée, j'avais fait de même, caché de la cour grâce aux murs qui se trouvaient juste à côté de nous, je la voyais soupirer. Je ne comprenais rien du tout à ce qu'il se passait là, absolument rien. Même lorsqu'elle prit la parole pour m'expliquer ce qu'elle souhaitait faire dehors. Je me doutais cependant de certaines choses, des raisons qui la poussaient à partir seule et en silence. Elle peur que son frère l'empêche de partir alors que c'était l'une des seules à avoir les capacités de sortir et de nourrir les troupes, surtout si nous devions partir en zone de chasse. Personne n'arrivait à la cheville de Melody en tant que chasseuse. Je lui répondais, un murmure aussi, je ne souhaitait pas énerver la brune, et encore moins alerter son frère, ce qui l'aurait énervé bien plus à mon humble avis.

« Écoute, je ne suis pas ton frère, je suis pas là pour te dire ce que tu as à faire. A deux, on pourra aller plus loin, commencer à nettoyer la zone au lieu de ne faire que de la reconnaissance, et pourquoi pas même fouiller les environs pour trouver du matériel. Je ne te laisserai pas partir seule vers un secteur inconnu, j'ai confiance en toi, je sais de quoi tu es capable, mais prudence est mère de sûreté. Je ne te ralentirai pas plus que ça, je te suis. »

J'avais parlé d'une traite, sans hausser le ton ou bien le volume de ma voix, je me voulais le plus calme possible envers la brune qui avait son caractère bien à elle. Je n'avais aucune envie de la provoquer ou bien de l'énerver, mais je n'allais certainement pas la laisser partir seule en territoire inconnu. Si jamais quelque chose se passait mal, je savais que je m'en voudrai, et son frère m'en voudrai bien plus, sans aucun doute. Je suivrai Melody si elle se mettait en route, ou l'écouterai si elle avait choisi de me répondre, dans les deux cas, quoi que je fasse, c'était la brune qui me l'imposait.

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Sam 9 Avr - 21:14
Les réactions du jeune homme, la brune ne les a pas loupées tout en lui mettant la main sur la bouche ou en l'entraînant ensuite avec elle. N'ayant au final pas besoin de lui lâcher la main jusqu'à s'arrêter hors vue des survivants du campement, même quand elle lui explique vaguement le pourquoi du comment elle garde leurs mains l'une dans l'autre. Elle guette les nouvelles de réaction de Jordan, ses doigts se resserrant sur ceux de l'homme quand elle entend le début des explications. Se rendant compte à mesure qu'il s'adresse à elle, qu'elle a réagit un peu trop vivement et de manière désordonnée, lui sortant des choses ne pouvant avoir de sens pour lui ou du moins pas le sens qu'elle a voulu leur donner.

Percutant également que le retour de son frère change beaucoup de choses pour elle mais surtout sa manière d'être, la rendant quelque peu nerveuse. La brune appréhende grandement les réactions de son aîné parce qu'elle sait qu'elle va devoir lutter contre l'amour qu'elle lui porte et inversement, contre la protection qu'il lui a toujours offert et cela pour essayer de lui faire comprendre que les autres sans vraiment dépendre d'elle ont besoin de ses talents de chasseresse. Et plus simplement la sortie qu'elle veut faire ce jour lui donne l'impression d'être une petite fille qui fait une bêtise et qui risque d'être prise en flagrant délit à chaque seconde qui passe.

À mesure que Jordan parle, les traits du visage de Melody se détendent quelque peu avant qu'elle ne termine pas secouer la tête et lui sourire à la dernière phrase qu'il prononce.

- Je le sais que tu ne me ralentiras pas, excuse moi si je t'ai laissé pensé le contraire ! C'est juste que le retour de mon frère me perturbe, j'avais prit l'habitude de me débrouiller seule et de faire sans lui, sans son attitude protectrice, sans sa bienveillance aussi. Je l'aime plus que tout et je sais que là s'il me voit partir, il ne le supportera pas et que s'il me le demande, je ne pourrais pas refuser et je resterais au campement. Je sais que tu n'es pas lui mais je ne sais pas ta phrase m'a fait penser à ce que Matt pourrait me dire s'il voulait bien que je sorte du campement. Oui, oui pour moi aussi c'est confus.

Terminant sa phrase en plissant le nez pour bien marquer que cette fois elle se rend compte qu'elle n'est pas forcément très limpide dans ses explications.

- En tout cas merci Jordan, merci de me dire que tu as confiance en moi...


Lâchant enfin la main du jeune homme pour faire alors quelque chose qui le surprendra sans aucun doute - et qui la surprend elle même alors qu'elle sait ce qu'elle est entrain de faire - la brune vient enlacer Jordan de manière totalement naturelle comme elle peut le faire avec quelqu'un en qui elle a confiance. Et justement, elle termine sa phrase commencée à peine quelques secondes avant en y ajoutant un petit quelque chose en plus.

- J'en ai bien besoin en ce moment et sache que c'est réciproque, j'ai confiance en toi aussi !

Oui c'est cela, Melody a commencé par apprécier Jordan lors de leur sortie de chasse avec James puis quand il était venu lui demander les clés du camping-car pour le ramener, elle était un peu sceptique du résultat pourtant il n'avait pas failli à sa promesse tacite de lui ramener l'engin motorisé. Et par la force des choses, la chambre partagée avec lui, lui avait appris à mieux le connaître et petit à petit à lui faire confiance si bien qu'elle en est venue à arriver à dormir sereinement en le sachant présent dans la chambre. Il était peut-être grand temps qu'elle le lui dise, elle qui peut se montrer si dur avec les autres comme elle peut l'être avec elle même. Pour autant Melody ne souhaite pas éterniser cette étreinte amicale et sauf s'il l'en empêche, elle fini par le lâcher et se reculer.

Jordan Getz

Anonymous
Invité
Sam 9 Avr - 23:55
Nous nous étions arrêtés, et même si elle avait secoué la tête en entendant mes paroles, je savais ce qu'elle voulait me dire. Ce n'était que lorsque je la voyais sourire que je percutais, je m'étais trompé sur elle. Elle me le faisait savoir d'ailleurs en m'expliquant tout ce qu'elle pensait, tout ce qu'il la poussait à agir comme ça. Son frère qu'elle venait tout juste d'arriver au campement. Une chance inouïe pour elle. Moi, je n'avais plus personne, plus aucun espoir à revoir quelqu'un de proche. J'étais heureux pour Melody, mais en même temps jaloux, elle avait quelqu'un ici pour elle, quelqu'un de l'Avant. Moi, j'avais perdu toutes les personnes qui m'étaient chères, perdues définitivement. Tous. Absolument tous. Je sentais mes yeux s'humidifier alors que je prenais une lente inspiration. J'avais compris le message que voulait me faire passer la brune, seulement, mes souvenirs avaient obligés mon esprit à souffrir alors que cette discussion se voulait rassurante. J'esquissais un sourire lorsque la chasseuse me remercia de la confiance que je lui portais. Sa main lâcha la mienne, je n'avais aucun problème avec ça, je n'avais jamais été proche de Melody, et je l'avais toujours vu assez solitaire, cela me donnait quelques difficultés à réagir face à ce contact. Et encore plus face au câlin qu'elle me faisait. J'ouvrais grand les yeux, étonné serait un maigre mot pour signifier mon état en ce moment. Je conservais les bras le long de mon corps, droits, je n'arrivais pas à bouger, je perdais mes moyens. Devais-je bouger ? Réagir ? Faire quelque chose ? J'hésitais à poser ma main gauche dans son dos, mais après une seconde de doute, je ne faisais rien. J'avais trop peur de l'inconnu pour ça. J'attendais qu'elle relâche la pression, écoutant ses derniers mots, je ne pouvais qu'être soulagé d'entendre qu'elle avait confiance en moi. J'étais touché par ses mots. Je ne pouvais pas retenir ce sourire qui venait se dessiner sur mon visage malgré mes yeux toujours humidifiés.

Elle m'avait touché, que ce soit au sujet de ce qu'elle pensait de moi, ou encore des quelques confidences qu'elle m'avait faites. Je ne pouvais pas rester là à attendre autre chose de sa part, je prenais la parole, d'un murmure qui se voulait doux. Je le devais à moi même, mais surtout à Melody qui était présente en ce moment là, qui s'était ouverte à moi.

« Ne t'en fais pas Melody, j'avais compris. Je comprends pour ton frère, mais tu es la meilleure d'entre nous, on a tous besoin de toi, et ton frère le premier. On lui en parlera plus tard, il faut qu'il comprenne ça, mais pour l'instant, allons explorer ! »

J'avais terminé ma réplique sur un sourire qui se voulait le plus rassurant possible, avant de poser mes yeux sombres dans les émeraudes de la belle brune. Mon ton de voix était devenu cependant plus ferme, même s'il restait toujours un simple chuchotement.

« Je ne te décevrai jamais Melody. Tu peux me faire confiance. »

J'avais fait deux pas en direction du premier quartier, notre destination, avant de tourner légèrement la tête vers Melody pour l'inviter à me suivre, un geste banal, mais qui était agrémenté d'un léger sourire. Il ne fallait pas que son frère nous voit. Dans un autre cadre, cette situation aurait été comique au possible.

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Dim 10 Avr - 13:54
Melody enlace le jeune homme et sans réellement s'attendre à une réaction égale, elle ne s'attendait pas du tout à ce qu'il reste droit comme un i, les bras le long de son corps. Certes ils sont proches par la force des choses en partageant une chambre, sympathique avec lui oui, à échanger quelques mots toujours avec gentillesse oui également mais pour autant la brune n'a jamais montré jusque là le moindre signe de rapprochement aussi intime que cette étreinte amicale. C'est peut-être cela, il est peut-être juste surpris par le geste qu'elle vient d'avoir. Ou alors c'est le fait que lui faisant déjà confiance Melody avait oublié de contenir ses réflexes d’antan en finissant par dormir en tenue légère, est-ce ça qui le perturbe ? Il la voit peut-être autrement que de manière amicale après tout. Ce qui serait la dernière des choses qu'elle souhaite, non pas parce que Jordan ne pourrait pas lui plaire mais parce qu'elle ne le voit pas du tout comme ça et que l'homme qui obsède ses pensées et envies est radicalement différent.

Finissant par ôter ses mains du dos de Jordan, elle se recule de quelques pas devant lever le nez vers lui pour que leurs regards puissent se croiser. Ses yeux...Elle entrouvre la bouche légèrement en voyant les yeux du jeune homme. Et si elle s'était trompée sur toute la ligne avec ses suppositions, et si son attitude relativement froide à l'étreinte était dû à quelque chose de tout autre. Jordan n'est pas le premier à se montrer distant alors qu'elle provoque un contact, Matthew l'a fait avant lui, Matthew qui lui a expliqué pourquoi il se montre aussi distant et froid lors des étreintes avec une fille comme Jenny ou elle même. Le beau brun a perdu sa soeur, une petite soeur qui selon ses propre mots était trop câline et tactile avec les gens. Et si c'était cela la raison de Jordan pour rester impassible ? Lui aussi a peut-être perdu la personne la plus chère à ses yeux, une soeur peut-être bien. Après tout Melody ne sait rien du passé de Jordan et elle qui vient lui parler de Matt...Elle a l'impression à tort ou à raison d'avoir fait une grosse bourde, il suffit de voir le regard qu'il a de toute manière pour se rendre compte que quelque chose ne va pas.

Pour autant Jordan lui répond d'une voix qu'elle qualifie de douce terminant même sur un sourire à son intention, sourire qu'elle lui rend immédiatement malgré les pensées qu'elle vient d'avoir et qui l'inciterait plus à se confondre en excuses qu'autre chose. Bien qu'en même temps les paroles qu'il vient d'avoir l'amuse sur un point.

- Matt peut être aussi têtu et orgueilleux que moi alors bonne chance pour lui faire comprendre cela.


Peut-être même encore plus orgueilleux qu'elle, il est l'aîné et aura donc toujours deux ans de maîtrise de la chose de plus qu'elle. En parlant d'orgueil, celui de la brune ne peut que se sentir gonfler par les propos de Jordan, bien sûr qu'elle est la meilleure, bien sûr que les autres ont besoin d'elle. Au moins quelqu'un qui le reconnait à voix haute ! Mais pas le temps de l'exprimer autrement que par une lueur de satisfaction qui passe furtivement dans ses émeraudes que Jordan ajoute quelque chose.

- Bien sûr que oui.


Un nouveau sourire bien plus marqué arrive sur son visage, à en faire ressortir les fossettes sur ses joues avant qu'elle n’emboîte le pas de Jordan venant se mettre à sa hauteur pour marcher à côté de lui direction l'Est et le quartier 1. S'éloignant enfin suffisamment du campement pour pouvoir parler un peu plus à voix haute mais surtout qu'elle puisse enfin se détendre pleinement. Assez pour poser alors une question à son compagnon d'excursion.

- Avant tout cela, tu faisais quoi dans la vie ? S'empressant de préciser quelque chose. Ne te sens pas obligé de me répondre si tu ne le veux pas ! C'est juste que je me rend compte que je ne sais presque rien sur toi, j'ai un peu trop tendance à ne voir que les actes et paroles des personnes de nos jours, à oublier qu'on a tous un passé.

Jordan Getz

Anonymous
Invité
Dim 10 Avr - 15:28
Je l'avais laissé parler, son frère, selon les dires de la brune, il lui ressemblait beaucoup. Têtu et orgueilleux, cela n'empêchait pas Melody d'être quelqu'un sur qui l'on pouvait compter, quelqu'un sur qui je pouvais compter. Une confiance partagée entre nous deux. J'avais une confiance presque aveugle envers elle, et la chasseuse avait confiance en moi. Je ne pouvais que noter son sourire qui s'était dessiné sur ses lèvres. Elle était certainement la personne la plus fiable du campement, enfin, de mon point de vue. Alors que nous avions fait quelques pas en direction du Quartier 1, Melody commença à me poser une question sur ce que j'étais, ce que j'avais été. Personne ne pouvait plus nous entendre, et encore moins nous empêcher de sortir, enfin, quand je pensais à personne, je pensais surtout au frère de la brune, qui l'aurait sans doute empêcher de sortir, chose que je comprendrai si jamais cela advenait. Je prenais une grande inspiration alors que je relevais légèrement la tête vers le ciel, sans pour autant m'arrêter de marcher si même ralentir, j'avais entrepris ma réponse envers la chasseuse.

« Non, y a pas de problèmes, je comprends. Je faisais pas grand chose avant tout ça pour être honnête, je pense que le plus simple serait de commencer par le commencement. Je suis né à Los Angeles, ma mère était jeune quand elle m'a eu, trop jeune, mais elle a assumé. Pas mon père par contre. J'ai vécu seul avec ma mère pendant longtemps. C'était quelqu'un de bien, elle voulait être infirmière avant de m'avoir, mais bon. Elle voulait aider les gens, tu me fais  beaucoup penser à elle d'ailleurs. Physiquement mais aussi intérieurement. »
J'avais détourné mon regard du ciel vers Melody pour lui adresser un léger sourire en coin.

« Elle a bossé comme serveuse, on était bien tous les deux, on se plaignait pas. J'étais un gosse à l'époque, donc bon, j'allais à l'école, je faisais pas mal de sport à côté. J'aimais bien ça, le sport, la gym surtout. Puis mon prof, qui était un mec super, m'a initié aux sports de combat. J'ai adoré ça aussi. Mais bon. »

J'avais abaissé mon regard, vers le sol, vers le chemin que nous empruntions, la voie qui nous menait vers l'inconnu. Je prenais une grande inspiration cependant. Je marquais une seconde de silence, pour reprendre ma respiration, mais aussi pour me calmer intérieurement avant de reprendre la parole d'une voix légèrement plus basse. Je sentais une pointe de regret s'enfoncer au creux de ma poitrine, lentement en pensant à mon passé.

« Et puis ma mère a eu un accident de voiture. J'avais quinze ans. Je n'ai pas voulu me retrouver seul alors je suis parti chez mon prof de sport. Il m'a élevé comme son fils, d'ailleurs, c'était comme un père pour moi avant même que je perde ma mère. C'était un mec bien lui aussi. Et puis le temps a passé, j'avais lâché les études pour me mettre pleinement au sport, je ne pouvais pas m'en passer. C'était d'ailleurs pour cette raison que je suis parti à El Paso quelques années après, pour des tournois et autres compétitions avec le club de mon... Père ? Et puis toute cette merde est arrivée. Mon père a pu me rejoindre, avec sa famille et des membres du club. On a survécu tant qu'on a pu, et puis il y a eu un jour où notre chef est tombé avec une partie de nos membres. On s'était replié en plein désert, mais la succession s'est mal passé. C'était entre mon père et un autre. C'est parti en fusillade, tout le monde est mort, sauf moi. Et puis je me suis fait mordre. La suite, tu la connais. Donc au final, je faisais pas grand chose avant tout ça. En y repensant, je suis content que vous soyez deux à diriger le campement, c'est une bonne idée. Voilà. J'ai fini mon monologue, et je viens de me rendre compte que je ne sais rien du tout sur toi quasiment ! A ton tour ! »

J'avais lancé un sourire à Melody, malgré le récit qui n'était pas des plus joyeux, mais qui avait le mérite de ne laisser place à aucune question sur mon passé, je laissais la main à la brune pour me raconter qui elle était avant tout ça. Il faisait beau quand même. Nous avions bien marché, nous étions d'ailleurs presque arrivés à la limite du quartier 1. Vers le quartier inconnu.

Evènements

Anonymous
Invité
Lun 11 Avr - 14:43
Au demeurant, le premier quartier de ce secteur résidentiel n’est pas bien différent du second. Les routes, abimées, parfois recouvertes d’une épaisse couche de feuilles mortes décomposées provenant d’une rangée d’arbres non entretenu qui longe la route, masque le bitume laissé à l’abandon.
Si votre chemin jusqu’ici, poussé par la chance sans doute, ne vous a fait croiser la route d’aucune menace, les ennuis ne tarderont sans doute pas à se manifester. Face à votre regard, plusieurs dizaines de silhouettes se dessinent sur l’horizon, la plupart concentrée autours des différentes maisons qui composent les lieux, quatre d’entre elles, assez serrées les unes des autres, font place juste devant vous.

[CS, A, EXP] Dérouillons-nous les jambes - 20/03/35 Secteu10
 
L’une des différences notable par rapport au Quartier 2 est que ce Quartier-ci voient des habitations plus imposantes, des terrains plus vastes et plus richement garnis. Une piscine d’un côté, un terrain de tennis personnel de l’autre, les ex-habitants semblaient se complaire dans le luxe et parer leur lieu de vie d’accessoires et fioritures aujourd’hui complètement désuets et laissés à l’abandon. Au total, c’est également une dizaine de Lieux d’Habitations qui seront réparties sur l’ensemble du terrain, mêlant plaines arides et lacs artificiels parsemés çà et là, à différents endroits.
 

Autre lieu particulièrement significatif, un grand parc se tient au milieu du Quartier, légèrement déporté vers le sud. Ce Lieu Public devait sans doute accueillir joggeurs, promeneurs, et autres pique-niqueurs du dimanche pour savourer les joies d’une vie en famille ou entre amis qui semblent bien loin des habitudes d’une vie post-apocalyptique. Le terrain est vaste et laissé à l’abandon, la nature ayant retrouvé ses droits.

Melody Campbell

Anonymous
Invité
Lun 11 Avr - 20:13
Le jeune homme accepte de lui répondre et tout en marchant Melody l'écoute attentivement bien que son regard se reporte à droite ou à gauche pour surveiller les alentours et être sûre que rien d'hostile ne leur tombe dessus. Jordan choisissant de lui expliquer les choses depuis le début, la laissant en ressentir une pointe du culpabilité à l'écoute de son enfance elle qui a eu la chance d'avoir ses deux parents et son grand frère. Et plus généralement une famille normale tout comme son enfance et son adolescence. Une chose lui faisant néanmoins arquer un sourcil et se tourner pleinement vers lui, qu'il la compare à sa mère, elle ne sait pas comment elle doit le prendre en bien ou en mal. Les deux compagnons de sortie n'ont que peu de différences d'âge après tout...Néanmoins elle se retient de lui faire une réflexion alors qu'il poursuit son histoire pour en arriver à la perte de sa mère puis à ce qu'il s'est passé ensuite.

Jordan parle et Melody se rapproche de lui pour venir à nouveau glisser sa main dans celle du jeune homme, lui montrer qu'il n'est pas tout seul et qu'elle aussi sait ce que cela fait de perdre ses proches. Se retrouvant une nouvelle fois prise de court en ne sachant pas quoi dire, non pas qu'elle ne le veut pas ou peut pas, c'est juste que lui dire un "je suis désolée pour toi" ou autre phrase de ce style là ne changera rien pour celui qui la reçoit. Il termine de parler en esquissant un sourire, elle fait de même avant de doucement le pousser de l'épaule pour essayer d'alléger le moment avant de lui lâcher la main et de se stopper, ils sont presque arrivé à leur premier objectif qui va leur demander plus de concentration autant parler tant qu'ils sont au calme.

- Mon histoire va plus ou moins de paire avec celle de mon frère et je ne sais pas s'il aurait envie que j'en parle mais on est nés à San Antonio, notre mère texane pure souche était serveuse et notre père écossais d'origine était flic. On a grandit tranquillement en banlieue, études et compagnie jusqu'au jour ou j'ai plaqué mes études pour partir rejoindre Matt en écosse qui y faisait sa thèse de doctorat sur la culture et les traditions Celtes. Il est archéologue. Je suis tombée amoureuse de la terre de mes ancêtres et je me suis installée avec lui d'abord puis seule, je travaillais en tant que garde chasse dans le parc national des Cairngorms, j'ai aussi accompagné des touristes en forêt pour leur montrer la préservation de l'environnement. Je me suis mariée aussi puis on a dû revenir au Texas quand ma mère est tombée malade, un cancer qui n'a pas pu être guéri. Elle nous a quittés un peu avant le début de toute cette merde, je suis restée aux USA, Matt est retourné en Egypte. Puis tu sais de plus en plus de zombies, on a voulu fuir avec mon mari et mon père mais lui ne s'en est pas sorti puis quelques temps après mon mari a été mordu lui aussi et plus tard j'y suis passée aussi, le reste tu connais.

La brune terminant son récit en haussant les épaules, oui ils ont vraiment vécus des choses pas faciles tout les deux, cette apocalypse n'a vraiment épargné personne. Melody va pour reprendre leur route quand elle fait volte face, attrapant dans le même temps son arbalète pour constater que le bruit entendu derrière eux n'est rien d'autre que son jeune louveteau qui a fini par les retrouver et les rattraper. Elle qui pensait qu'il serait resté jouer avec l'Am' Staff de Samuel s'est bien trompée sur ce coup là, ce qui la fait regarder au delà de l'animal pour voir s'il ne précède pas l'arrivée de son frère ou de quelqu'un d'autre mais heureusement non. Elle s'accroupit à la hauteur de Croc-Blanc pour venir lui flatter la tête en lui murmurant un "Chenapan va" avant de se redresser et de se tourner vers Jordan avec un sourire.

- Bon ben on est trois à sortir finalement.

Son arme de jet en main, Melody reprend leur avancée alors qu'ils arrivent en vue du quartier 1 pour se stopper une vingtaine de mètres plus loin. Des dizaines de rôdeurs se trouvent réunis autour de quatre maisons différentes assez serrées l'une contre l'autre par ailleurs. Son regard vert se balade sur les lieux devant eux, essayant de se souvenir si elle était passé par là quand elle a du quitter Matthew. Les différents toits qui se font voir ici et là plus quelque chose qu'elle identifierait comme un parc. Rien de tout cela ne l'enchante surtout la perspective des zombies trop nombreux pour deux personnes. Elle se tourne vers Jordan en murmurant.

- On fait quoi ? On contourne par le nord pour revenir vers le sud pour aller voir après eux ce qu'il se passe ? Ou on va carrément voir au nord ce qu'il se passe même si on se rapprochera beaucoup de la zone ultra dangereuse ?
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: