Haut de page
Bas de page



 

Visite Imprévue - 25/03/35
 :: Memorial :: Hopeless Life : First Season :: Expéditions

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant

Ivy Lockhart

Anonymous
Invité
Ven 8 Juil - 22:39
Le dos courbé et les jambes très légèrement fléchies, je progressais plus lentement et moins aisément que lorsque je me trouvais bien droite sur mes guibolles. Mais j’avais à peine traversé la moitié de la cour que je tombais presque nez-à-nez avec la silhouette dont je souhaitais découvrir l’identité et les intentions. Il me fallait quelques secondes pour parvenir à distinguer son visage plus clairement, et poser un nom dessus. Kyle, le discret blondinet du campement dont je ne me souvenais même pas avoir entendu un jour le timbre de voix.

Mais voilà qui était chose faite alors qu’il m’intimait expressément de m’accroupir, ce que je fis sans même y réfléchir, ni même remettre en question la pertinence de sa demande. Partageait-il mes craintes que nous soyons pris pour cible par les responsables du boucan - ou les victimes de l’accident, impossible d’en juger tant que nous n’aurions pas plus d’informations sur ce qu’il se tramait là  - ou agissait-il justement pour tenter de préserver l’anonymat de notre présence et la discrétion du campement. Après tout, ces types-là pourraient très bien se trouver là juste par hasard. Putain, j’y croyais pas une seconde en fait…

“Tu vois quelque chose ?” lui glissais-je dans un murmure inquiet, légèrement rauque, alors que mon souffle s’accélérait et mon rythme cardiaque grimpait de la même manière que mes angoisses de l’instant.

“J’sais pas trop ce qui s’passe, mais j’suis presque sûre d’avoir entendu un véhicule finir dans le décor. Tu penses qu’on d’vrait s’inquiéter des blessés ?” avais-je fini par lui demander, mon ton s’emportant un peu plus dans l’émotion au point de le rendre pressant. “Faudrait voir à prévenir les autres aussi.. J’ai un sale pressentiment. D’toute façon, ya tout qu’y est un mauvais pressentiment dans ce bled…”

Je déblatérais mes questions sans réellement me préoccuper de savoir si Kyle y répondrait ou non, cherchant plus à être rassurée, par lui ou par moi-même, qu’à soulever des interrogations pertinentes, du moins pour le moment. Au mieux, en découvrant l’arme de poing nichée dans la main de l’homme, je déciderais de me fier à ses directives pour garantir ma propre sécurité.

Evènements

Anonymous
Invité
Ven 8 Juil - 22:52

Visite Imprévue

Temps : Le soleil s'est récemment couché, laissant le Texas à la merci d'une nuit relativement étoilée. Le temps est sec, seule une légère brise vient titiller les peaux et même les plus frileux ne se sentiront guère gênés à moins d'être très peu vêtus.
Activité : Le boucan est assez lointain, dans le reste du quartier, ça semble rester calme.
Heure : 21h30.


Résolution du Tour IV


Adam : Tu traverses la cour et rejoint l'entrée pour regarder au loin tandis que les deux autres vont se planquer du coté du garage contre le mur, et tu ne remarque rien sur le coup. Tu te retournes alors pour interpeller Ivy principalement et les deux dans la foulée, devant patienter leurs réactions. C'est alors que de nouveaux coups de feu se font entendre, pas moins de cinq rafales assez courtes, à bien trois propriétés d'ici du coté d'une des maisons de droite, ce que tu peux déduire par les éclats de lumière que tu discernes très facilement dans la nuit, illustrant les tirs successifs.

Cassandra : Tu descends assez vite les escaliers et constate que la porte d'entrée est ouverte, ton amant ayant rejoint l'extérieur. De ton coté, tu te diriges vers le garde-manger et ne rencontre rien sur ton passage, du coté arrière, la grande baie vitrée donne sur la nuit, la terre, le sable et le calme. Là-bas, puisque tu as déjà vu comment était organisé le garde-manger, tu trouves sans trop traîner une lampe torche Dynamo et fait rouler la manette pour la lancer. Le faisceau de lumière est un vrai soulagement : tu en as presque l'impression d'avoir retrouvé la vue et cela t'éblouie durant quelques instants, nécessitant de plisser les yeux et s'adapter avant d'apercevoir en parcourant les étagères, les quatre kit de secours basique alignés. C'est alors que de nouveaux coups de feu se font entendre, au loin à l'extérieur de la maison, tu ne saisis pas tout mais cela semble insistant.

Kyle : Tu donnes tes directives à Ivy, qui les suis sans se poser de question, répondant à tes premiers mots et parlant à son tour, vous interagissez. Alors que vous rejoignez le garage pour vous protéger près de son mur, vous vous rendez compte de la silhouette imposante d'Adam qui traverse la cour en plein milieu, ne faisant pas mine de se mettre à couvert jusqu'à l'entrée du camp où il observe quelques instants avant de se tourner vers vous deux, sans vous chercher - ce qui signifie qu'il vous avait déjà vu. Il interpelle Ivy principalement, tous les deux dans la foulée. C'est alors que de nouveaux coups de feu se font entendre, pas moins de cinq rafales assez courtes, à bien trois propriétés d'ici du coté d'une des maisons de droite, ce que tu peux déduire par les éclats de lumière que tu discernes très facilement dans la nuit, illustrant les tirs successifs.

Ivy : Kyle te donne ses directives, que tu suis sans trop te poser de questions dans l'absolu et répond à ses premiers mots, lui-même te donnant son ressenti. Alors que vous rejoignez le garage pour vous protéger près de son mur, vous vous rendez compte de la silhouette imposante d'un homme qui traverse la cour en plein milieu, ne faisant pas mine de se mettre à couvert jusqu'à l'entrée du camp où il observe quelques instants avant de se tourner vers vous deux, sans vous chercher - ce qui signifie qu'il vous avait déjà vu. Il t'interpelle, toi principalement et les deux dans la foulée et si tes yeux ne te permettent guère de mettre un visage ou un nom sur la forme, la voix pourrait en revanche t'être reconnaissable, et surtout, les mots employés qui n'étaient pas des plus anodins. C'est alors que de nouveaux coups de feu se font entendre, pas moins de cinq rafales assez courtes, mais tu ne parviens pas à distinguer quoi que ce soit.

+++

Tour V

Eléments scénaristiques:
 

Cassandra Johnson

Anonymous
Invité
Ven 8 Juil - 23:09
Une fois en bas, j'arrive doucement à rejoindre la pièce qui m'intéresse, ne pouvant m'empêcher d'avoir une pensée amère quant à sa dénomination normale. Garde-manger quelle idiotie alors que je n'ai rien dans le ventre et qu'il n'y a plus de vivres dedans et même si cela ne me ressemble que peu une bouffée de colère pour le chef monte en moi. Tout comme j'envie ceux qui ont pu manger surtout quand on sait qu'Adam et moi on avait ramené de la nourriture et qu'on a été privé. Un vent d'injustice plane alors que j'entre dans la dite pièce et que mes doigts trouvent la lampe torche pour la mettre en marche, cette luminosité subite m'éblouie le temps pour mon regard azur de s'habituer à cela. Du regard je parcoure les étagères pour en récupérer un kit de secours basique mais aussi une dose d'antidouleur. Le strict nécessaire pour pouvoir soigner une blessure légère sur place en priant je ne sais qui qu'il n'y ait rien tout court à soigner.

Je sursaute à ces nouveaux coups de feu qui ne me disent rien de bon et je ne peux le nier cela m'affole également, devant laisser à mon coeur une bonne minute pour retrouver un rythme un tant soit peu normal. Je glisse alors la dose d'antidouleur dans une des poches de mon jean, gardant le kit en main ainsi que la lampe je ressors du garde-manger pour cette fois éteindre la lampe et la glisser à son tour dans une de mes poches. Certes je n'y vois plus grand chose de nouveau mais une petite voix me souffle que c'est plus prudent ainsi. Cherchant cette fois à progresser vers la porte d'entrée de la maison afin de lancer un coup d'oeil vers l'extérieur pour essayer de discerner n'importe quoi mais surtout n'importe qui à commencer par mon amant.

Ivy Lockhart

Anonymous
Invité
Ven 8 Juil - 23:12
Emboîtant le pas à Kyle, je me dirigeais vers le garage et aller m’adosser contre le mur, partageant mon attention entre l’homme et le lieu de l’accident présumé, sans ne rien dissimuler de mon inquiétude. Néanmoins, celle-ci fut rapidement accaparée par la proposition de l’homme à aller s’enquérir de la situation de bien plus près, afin de s’assurer de l’absence - ou non - d’une menace susceptible de peser sur le campement en la présence de rôdeurs. Mais avec le barouf précédent, mes réflexions me dictaient que les infectés des environs convergeraient majoritairement vers l’accident.

Une proposition qui méritait une plus profonde réflexion, entre choisir de rester planquée ici, l’option la plus tentante - et de loin - et celle de l’accompagner. Avec ma vue désastreuse, je ne lui serais certainement pas d’une grande aide dans la reconnaissance des lieux ; mais d’un autre côté, mon don m’offrait de précieuses informations qu’aucun oeil affûté ne pouvait déceler. J’y avais longuement réfléchi au cours de mes exercices, et au-delà de mon sens de l’orientation devenu impossible à tromper, il m’offrait un avantage tactique précieux sur le terrain, et même en pleine obscurité.

Mais mes réflexions furent interrompues par la voix d’Adam, que je reconnaissais si aisément à son rythme et son verbe. Autant dire que me faire nommer “moustique” n’était pas pour me conforter dans ma “bonne humeur” du moment, et je lui répondis avec une certaine amertume.

“Non, c’est simplement la crémaillère de bienvenue pour les nouveaux ressuscités…” crachai-je avec véhémence, préférant ne pas relever le reste des mots de l’homme, et encore moins répondre à ses questions. Je n’avais nullement digérer son comportement envers moi lors de notre toute première sortie, et je n’étais pas du genre à pardonner facilement. Finalement, je reportais mon attention vers Kyle, lui offrant ma réponse d’une voix bien plus déterminée - notamment en raison de la présence d’Adam - à prouver mon utilité à ces “derniers revenus.”

“J’en suis.”

Adam West

Anonymous
Invité
Ven 8 Juil - 23:21
Ce que ça pouvait bien être, il n'en savait rien, un accrochage, une baston, une fusée venue de Mars et commandée par un escadron de chatons extraterrestres et doués de la parole qui étaient venu se jeter dans ce patelin paumé au milieu du Texas pour démarrer une invasion à grande échelle de cette merde de planète. En plein jour, il aurait déjà prit les devants pour aller voir ça de plus près, surtout qu'attendre là dans le camp n'était pas une bonne idée, parce que si ce barouf venait jusqu'à eux et ramenait tous les charognards du coin, ce serait le bordel total et coup-ci, faudrait pas s'étonner qu'ils finissent tous par devoir décamper vite-fait.

Adam lâcha un soupir qui relevait plus du grondement et replia sa main tenant l'arme en baissant la tête vers elle pour venir de l'autre défaire la sécurité, car quelque chose lui disait qu'il risquait de devoir s'en servir assez rapidement. Avec la batte dont le manche dépassait de son sac à dos et les poings américains qu'il avait gardé en stock, il les attendaient, les trous du cul responsables de ce merdier en pleine nuit. Il fallait être quand même complètement con pour décider de foutre le boxon à un moment pareil, ils ne pouvaient pas attendre la matinée ? Ils auraient à ce moment-là pu s'équiper en groupe pour tout dégommer vite-fait et ramasser un peu de matos.  

Finalement, la réponse de la petite Ivy vint et à l'écoute de sa rétorque ironique et amer, il tourna le regard vers elle et Kyle qui n'avait pas trop de mal à reconnaître, marqua un temps puis se mit à rire, de manière fort intelligible, vraiment amusé par cette répartie qu'il trouvait très bien amenée.

« La crémaillère de bienvenue, pas mal. » Répondait-il en commençant à avancer dans la rue qu'il tranchait en diagonale, dans le but de rejoindre le trottoir gauche le long des propriétés voisines. « Allez, ramenez vos culs qu'on aille voir de plus près avant que ces connards ne ramènent les emmerdes jusqu'au camp. Et essayez de ne pas trop mouiller vos culottes, surtout toi blanche-neige, tu risques de galérer ensuite à la lessive. »

Kyle Collins

Anonymous
Invité
Ven 8 Juil - 23:21
Putain, j’avais presque réussis à l’oublier celui-là. Qu’il se fasse buter par une balle perdue, j’en serais pas malheureux, loin de ça. Ce qui me dérangeait pourtant, c’était qu’il était un potentiel risque pour tout le monde. Y’en avait pas un qui valait mieux qu’un autre, toujours à vouloir faire impression, à se mettre en avant, à aboyer pour au final, ne montrer l’aspect que d’un cocker dégénéré. Fallait vraiment qu’il fasse l’intéressant ?
Pour le coup, j’essayais pourtant de me persuader qu’il fallait que je compose avec ce que la vie merdique m’offrait : mon bouton d’acné sur le front en la personne d’Adam. J’écoutais néanmoins la réponse de la petite brune avant que les coups de feu ne reprennent de nouveau. Il fallait régler la situation au plus vite avant que ces connards ne ramènent les zonards du quartier tout entier dans le coin.

Je me redresse légèrement en constatant que rien ne nous arrive dessus d’un premier abord avant d’interpeller le grand lourdaud d’un léger sifflement à son attention, avant de continuer sur un ton que je voulais le plus détaché possible pour ne pas laisser mon aigreur à son égard transparaitre.

« Tu peux rester là à surveiller le camp, ou passer par la gauche pour essayer de voir ce qu’il en retourne. Nous, on prend la parallèle droite. Il faut mettre fin à ce grabuge avant que ça n’attire tout le monde à des kilomètres. »

J’étais assez satisfait néanmoins de constater que je n’étais pas le seul à ne pas apprécier cet homme, et d’un regard entendu, réajustant l’une des bretelles de mon sac à dos qui ne me quittait que pour dormir, je commençais à jeter un coup d’œil à droite, puis à gauche avant de traverser la route lorsque je serais certains que l’accès soit safe en incitant Ivy à me suivre. Au final, je ne regrettais pas de n’avoir abandonné que mon arc dans ma tente.

Evènements

Anonymous
Invité
Ven 8 Juil - 23:36

Visite Imprévue

Temps : Le soleil s'est récemment couché, laissant le Texas à la merci d'une nuit relativement étoilée. Le temps est sec, seule une légère brise vient titiller les peaux et même les plus frileux ne se sentiront guère gênés à moins d'être très peu vêtus.
Activité : Le boucan est assez lointain, dans le reste du quartier, ça semble rester calme.
Heure : 21h35.


Résolution du Tour V


Adam : Tu rétorques à Kyle et Ivy et décide finalement de passer par la gauche. En rejoignant la rue, alors qu'au loin trois nouvelles rafales poursuivent l'animation du quartier, tu finis par apercevoir droit devant, sortant de la cour des propriétés ou des propriétés elle-mêmes, plusieurs silhouettes, six à première vue, qui doucement se dirigent lentement à travers le trottoir ou en rejoignant la rue, vers le lieu des tirs.

Cassandra : Équipée, tu sors finalement du garde-manger et te dirige vers l'entrée de la maison. Après près d'une minute, tu y arrives, sort sur le perron au moment où de nouveaux coups de feu sont tirés, que tu distingues maintenant plus nettement comme étant trois rafales assez courtes à bien trois propriétés de distance d'ici, sacrée coïncidence, dont les éclats de lumière impossible à rater dans la nuit sont portés plutôt vers une maison de droite. Dans la foulée, tu aperçois la silhouette d'Adam, que tu parviens à reconnaître assez facilement, qui s'engage dans la rue en diagonale pour rejoindre le trottoir de gauche, alors que derrière, sortant du couvert du garage, tu vois une autre silhouette grande et épaisse d'homme, que tu as du mal à reconnaître en revanche, laissant non loin derrière lui celle petite et chétive d'une femme.  

Kyle : Tu réponds à Adam et commence à croiser sa route en faisant l'inverse, sortant dans la rue pour trancher en diagonale vers la droite afin de rejoindre le trottoir. Le temps de faire ton bonhomme de chemin, tu aperçois un peu plus loin, parmi quelques voitures à l'arrêt et finalement en pleine rue, pas moins de cinq rôdeurs apparaître lentement pour rejoindre le lieu des tirs, par le trottoir ou en traversant la rue. Au loin trois nouvelles rafales poursuivent l'animation du quartier.

Ivy : Tu réponds à l'un, puis l'autre et déjà, les deux hommes se croisent alors qu'Adam se dirige vers le trottoir de gauche et Kyle, vers le trottoir de droite, traversant en pleine rue, ce dernier met un peu plus de temps et t'incite à le suivre. Au loin trois nouvelles rafales poursuivent l'animation du quartier.

+++

Tour VI

Eléments scénaristiques:
 

Adam West

Anonymous
Invité
Ven 8 Juil - 23:49
En arrivant sur le trottoir, la vue des rôdeurs qui sortaient des propriétés et leurs abords tels des cafards sortant de leur nid lui tira une bien vilaine grimace, pestant et crachant sur le sol devant lui avant de s'avancer. Il continuait de marcher, sans s'accroupir ni la jouer soldat sur le terrain, mais sans courir ou marteler le sol pour autant, progressant assez prudemment.

Son regard se porta sur la première maison qu'il traversa et sa devanture, prenant soin de voir venir tout mangeur de couille estampillé label de qualité par la coopération des fils de pute agréés, puis il attendit d'arriver entre deux propriétés si rien n'était venu le déranger, gardant un oeil sur les bêtes plus au devant, pour aller se frayer un chemin à travers un des jardins dans le but de rejoindre l'arrière et la plaine. Son objectif ? Contourner le danger sur un terrain ouvert et dissimulé des monstres et des hommes. De ce fait, il saurait mieux leur tomber dessus. Qu'il avait hâte de se castagner, c'est tout ce qu'il attendait et si cette fois il pouvait avoir du vivant, ce serait un vrai cadeau, restait à faire gaffe de pas se faire tuer dans ces conditions, c'est à dire son retour d'on ne sait où avec un gros manque de capacités. Mais tant pis, il avait beau avoir du répondant à récupérer, il avait beau être seul, il avait confiance en lui et en sa ruse pour palier le temps de pouvoir de nouveau foncer dans le tas et faire un carnage.

Cassandra Johnson

Anonymous
Invité
Ven 8 Juil - 23:54
Je gagne l'entrée de la maison puis le perron quand de nouveaux coups de feu se font entendre, me faisant sursauter de nouveau et bien plus violemment. Distinguant mieux les faits du moins auditivement parlant pour percevoir trois rafales de coups, cela me replongeant immédiatement dans mes souvenirs du temps du CDC, lors d'une mission sur le terrain. Je ne me remémore pas le lieu précis juste les sons et les images qui défilent devant mes yeux, l'armée qui assurait notre sécurité devant faire usage de leurs armes. Tirant en l'air dans un premier temps avant de viser la population, un beau dérapage qui leur avait coûté cher par après. Je me rappelle de chaque sensation en voyant cela même de loin, même sans voir les corps des civiles s'effondrer, leurs hurlements m'avaient suffit.

Au milieu de mes souvenirs, j'aperçois la silhouette d'Adam filer vers la sortie du campement avant qu'il ne disparaisse de ma vue puis la silhouette d'un autre homme que je ne reconnais pas de là où je suis ainsi que celle d'une femme, petite à première vue. Pourquoi faut-il qu'ils y aillent ? Pourquoi se sentent-ils obligés d'aller là bas au devant ? Est-ce qu'ils sont les derniers à bouger, les autres sont passés devant peut-être ? J'espère de tout coeur que c'est bien cela. Je pourrais presque entendre mon coeur battre dans ma poitrine alors que je me décide à progresser à mon tour, la peur bien nichée au creux de mon ventre me susurrant que les choses vont mal se finir comme là bas, comme lors de cette mission. La gorge nouée et pas après pas, j'avance vers la sortie du campement, me stoppant à la limite, cette limite qui ressemble à une barrière au delà de laquelle aucune marche arrière ne sera possible, cherchant à voir ou plutôt à distinguer une nouvelle fois tout ce qui peut m'être utile.

Kyle Collins

Anonymous
Invité
Ven 8 Juil - 23:55
Je me contentais d’ignorer Adam, peu concerné par ses paroles. S’il voulait y passer, c’était lui que ça regardait et quelque part, ça m’arrangeait qu’il parte de son côté. Je pourrais plus facilement me concentrer en ne le sachant pas dans mes pattes. Y’avait rien de pire qu’un môme à gérer en plein théâtre d’opération.

« Fais pas gaffe. Il m’a dans le nez depuis que je l’ai vu s’évanouir comme une gonzesse après son réveil à la ferme Walace. Une histoire d’ego sans doute.» Lui confiais-je pour lui chasser son amertume perceptible.

J’attendis que la jeune brune me rejoigne de l’autre côté de la rue avant de continuer ma progression, arme de poing toujours en main. Dès que j’aperçue les silhouettes fantomatiques des morts, j’injectais à ma nouvelle binôme de faire une halte légère en lui désignant les raisons d’un tel arrêt. Je ne savais pas si elle les avait vu, mais il valait mieux deux assurances qu’aucune, et dans ce genre de cas, on n’avait pas vraiment le droit à l’erreur.

Je m’écartais un peu plus de la route, de plusieurs pas à dire vrai, sondant ma propre droite pour être sûr de ne croiser la route d’aucun autre. Je me servirais de l’arrivé de ces zonards là comme bouclier. Tant qu’ils gardaient l’objectif en tête, ils me permettaient de progresser inaperçu. J’essayais de garder le plus possible la jeune femme dans mon dos, espérant qu’elle protège nos arrières.
Sans aller trop vite, je suivais le rythme de mes camarades crevés pour parvenir jusqu’au lieu du crime, les tirs couvrant les éventuels ratés de nos pas incertains qui se profilaient droit devant nous. Dès que j’apercevrais quelque chose, je demanderais une nouvelle halte histoire de poser le scenario et surtout, la suite de notre escapade.
Page 3 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers: